Timbres, transports, gaz … Des hausses de prix dès le 1er juillet

Certains produits de consommation courante, comme le timbre ou le gaz vont voir leur tarif s’accroître durant l’été. Ces hausses de prix interviennent dans un contexte où, à fin mai, l’indice des prix à la consommation a progressé de 0,1 % sur un mois et de 1,6 % sur un an.

Prix du timbre

A compter du 1er juillet, le prix du timbre poste pour les envois de lettres de moins de 20 grammes doit passer de 56 à 58 centimes d’euro.

Les tarifs du courrier de La Poste vont augmenter en moyenne de 1,6 % au 1er juillet et sont compatibles avec le dispositif d’encadrement des tarifs fixé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et postales (Arcep).

Lire sur le site www.service-public.fr

Prix du ticket de métro et abonnements mensuels

Le prix du ticket de métro vendu à l'unité permettant de circuler sur la totalité des réseaux de métro, tramway et bus va augmenter de 6,25 %, à 1,70 euro au 1er juillet.

Le prix des abonnements mensuels Navigo va s’accroître quant à lui de 6,7 % dans le centre de Paris (zones 1 et 2) pour atteindre 60,4 euros. Il augmentera de 4,1 % à 95,40 euros en zone 4 (environ 20 kilomètres autour de la capitale).
Les tarifs des deux zones le plus éloignées (1-5 et 1-6) n'augmentent pas. Le prix d’un abonnement mensuel pour les zones 1 à 6 atteint 123,60 euros.

Voir le site géré par le STIF Syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF)

Le prix des billets

Le prix des abonnements

Tarifs du transport en train

Le 1er juillet prochain est la date de l’évolution annuelle des tarifs applicables aux trains Corail, Intercités et TER. Les prix vont progresser en moyenne de 2,5 %. Le prix du billet Tarif Normal en seconde classe évolue de 10 centimes à 2,30 euros.

En même temps, la SNCF gèle le prix des cartes de réduction (Cartes 12-25, Sénior, Escapades et Enfant+), pour la seconde année consécutive.

Lire sur le site de la SNCF

Prix du gaz

GDF Suez propose chaque trimestre une évolution du prix du gaz qui reflète l'évolution de ses coûts d'approvisionnement. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) vient de valider la hausse de 4,7 % du prix du gaz au 1er juillet prochain. Cette augmentation fait suite à celle de 9,7 % déjà intervenue au 1er avril. Au total, en 2010, les prix du gaz auront fait une envolée d'environ 15 %.

A la demande du gouvernement, ces tarifs ne devraient toutefois plus être modifiés jusqu’au 1er janvier 2011.

Prix de l’électricité

Une hausse du prix de l’électricité pourrait survenir le 1er août. Les particuliers dotés des plus petites installations (d'une puissance de 3 à 6 kVA) pourraient voir leur tarif d’abonnement relevé d'environ 10 % et le prix du kilowattheure de 3 %. Les particuliers souscrivant des puissances plus importantes verraient au contraire leur abonnement baisser de 10 % et le prix du kilowattheure de 1,35 %.

Ces tarifs sont révisés chaque 1er août en fonction du taux d'inflation et de l'évolution des charges des gestionnaires des réseaux électriques. En août 2009, le prix de l’électricité avait progressé de 1,9 % pour les particuliers et de 2,8 % en moyenne pour les industriels.

Pour le moment rien n’a été confirmé pour août 2010. Affaire à suivre…

Ces hausses prochaines du prix du gaz et de l’électricité (à confirmer) interviennent dans un contexte général de croissance des prix de l’énergie. En effet, d’après une étude de l’Insee, à fin mai 2010 ces prix ont bondi de 13,6 % sur un an, suite à la hausse des cours du pétrole brut des mois précédents.

Créé le 30 juin 2010
© IEFP - la finance pour tous
 
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !