Tout ce qui change au premier janvier

Smic, Livret A, énergie, transports… Comme chaque année, certaines hausses sont bonnes pour le pouvoir d’achat, d’autres non ! Tour d’horizon sur les principaux changements applicables au premier janvier 2013.

Les bonnes nouvelles…

Le Salaire minimum de croissance (Smic) : il est revalorisé de 0,3 %. Le nouveau montant horaire brut s’élève ainsi à 9,43 euros au 1er janvier 2013 (contre 9,40 euros au 1er juillet 2012), soit 1 430,22 euros bruts mensuels sur la base de la durée légale de 35 heures hebdomadaire (environ 1 070 euros nets).

Livret A : le plafond du Livret A est à nouveau relevé de 25 %. Le montant maximal de dépôt est porté à 22 950 euros.

Le Revenu de solidarité active (RSA) : il passe à 483 euros pour une personne seule sans enfant, 724 euros pour un couple sans enfant.  Pour calculer le montant de votre RSA, rendez-vous sur le site du ministère des affaires sociales.

… Et les moins bonnes

Redevance TV : elle passe à 131 euros en métropole (+ 6 euros) et à 85 euros en outre-mer (+ 5). Ceci s’applique pour la déclaration 2013 (sur les revenus 2012).

Énergie : Les tarifs du gaz pour les particuliers augmente de 2,4 % au 1er janvier 2013, soit une hausse en moyenne de 7 euros par trimestre pour un ménage se chauffant au gaz. Pour l’électricité, la hausse est de 2,5 %,  soit environ 15 euros par an et par ménage en moyenne.

Timbre : la lettre prioritaire passe de 0,60 à 0,63 euro et la lettre verte de 0,57 à 0,58 euro. Mais vous pouvez continuer d’utiliser les anciens timbres…

Transports parisiens : la hausse moyenne sera de 2,4 %. Pour information, le pass Navigo deux zones passe à 65,10 euros, le carnet de 10 tickets à 13,30 euros. Le ticket à l'unité reste à 1,70 euro.
 
 Impôt sur le revenu (sur les revenus 2012) : Le barème, pour la deuxième année consécutive, n’est pas revalorisé, ce qui va entrainer une hausse d'impôt de près de 2 % pour les contribuables. Le gouvernement a toutefois prévu dans son projet de loi de finances une majoration de la décote (accordée aux contribuables dont l'impôt brut ne dépasse pas un certain plafond) afin d'épargner les contribuables les plus modestes.

Nous  reviendrons très prochainement sur les nouvelles règles fiscales applicables en 2013 dès que la loi de finances sera parue au Journal Officiel.

En savoir plus
Créé le 27 décembre 2012
© IEFP - la finance pour tous
 
Noter cet article
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 5

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !