Qui va gagner la Coupe du monde au Qatar ?

la finance pour tous

La Coupe du monde de football 2022 s’ouvre ce dimanche, le 20 novembre, au Qatar. Selon les prédictions de l’assureur Lloyd’s, c’est l’Angleterre qui devrait remporter l’épreuve, devant le Brésil et l’Espagne. La France serait, quant à elle, éliminée en quarts de finale.

Avant le début de toute compétition sportive majeure, de nombreux observateurs tentent d’en prédire l’issue à l’aide de modèles statistiques. La Coupe du monde de football 2022, qui se tient au Qatar du 20 novembre au 18 décembre, ne fait pas exception en la matière.

L’Angleterre : futur vainqueur de la Coupe du monde selon le Lloyd’s

Selon le Lloyd’s, le célèbre réassureur britannique, c’est l’Angleterre qui devrait remporter l’épreuve, en battant en finale le Brésil. L’Espagne terminerait, quant à elle, troisième de l’épreuve et la France serait éliminée au stade des quarts de finale par le futur vainqueur de l’épreuve.

Qui va gagner la coupe du monde au Qatar

Le modèle prédictif utilisé par Lloyd’s relativement simple : il simule les matchs de la compétition les uns après les autres et suppose la victoire de l’équipe disposant de la valeur assurable la plus élevée.

Au niveau collectif, c’est donc l’Angleterre qui dispose de la valeur assurable la plus élevée (3,63 milliards d’euros). Elle devance la France (3,04 milliards d’euros) et le Brésil (2,93 milliards d’euros). Si le Lloyd’s prédit que l’aventure de l’équipe de France s’arrêtera en quarts de finale, c’est précisément parce qu’elle rencontrera à ce stade l’Angleterre.

Avec une telle méthode, le Lloyd’s avait correctement prédit le vainqueur de la Coupe du monde 2014 (Allemagne) et la victoire de la France en 2018.

L’Argentine, vainqueur de la Coupe du monde dans des simulations concurrentes

Avec les nombreuses incertitudes entourant le déroulement d’une compétition sportive, telle que la Coupe du monde, il n’est pas étonnant de trouver de nombreuses autres prédictions. Plusieurs d’entre elles misent sur l’Argentine. C’est le cas par exemple de Liberum Capital, une banque d’investissement londonienne. Celle-ci utilise un modèle statistique intégrant des paramètres propres à chaque pays, comme le produit intérieur brut (PIB) par habitant, la taille de la population ou encore les points au classement de la FIFA, mais aussi un facteur « chance ». Une victoire de l’Argentine est une prédiction également partagée par le courtier BCA Research et l’éditeur de jeux vidéo EA Sports, dont les pronostics reposent respectivement sur un modèle statistique et sur de l’intelligence artificielle.