Accueil ›› Outils ›› Dictionnaire ›› M

Dictionnaire

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - Z
 

Mandat de gestion

Un mandat de gestion est le contrat par lequel un client confie à un prestataire de services d’investissement la gestion de ses avoirs financiers. Ce prestataire peut être une banque autorisée à effectuer des services d’investissement ou une société de gestion « habilitée » à gérer par l’Autorité des Marchés Financiers. Les gestionnaire est aujourd'hui tenu de procéder à un examen approfondi de la situation de son client ainsi que de ses objectifs et de ses connaissances.

Manipulation de cours

Achat ou vente massive d’un titre financier (action ou obligation) dans le but d’influencer artificiellement son cours à la hausse ou à la baisse entravant ainsi le bon fonctionnement du marché boursier.

Manquement d'entrave

Manquement administratif institué en 2013 (article L621-15 du Code monétaire et financier) sanctionnant l'obstruction aux investigations des enquêteurs et contrôleurs de l'AMF et susceptible d'être sanctionné par la commission des sanctions.

Marchand de bien

Professionnel qui achète le bien en son nom dans l’objectif de le revendre en réalisant une plus-value, notamment après réalisation de travaux.

marché à terme

Marché où l'échange de titres financiers s'effectue à une date ultérieure au paiement de l'opération.

Marché au comptant

Marché où le paiement et l’échange de titres financiers ont lieu simultanément.

Marché libre

Marché non réglementé. Les sociétés présentes sur le Marché libre n'ont aucune obligation d'information légale spécifique. Le Marché libre n'offre, par conséquent, pas le même niveau de liquidité, d'information et de sécurité qu'Eurolist. Les opérations d'échange, de retrait ou de rachat des titres des actionnaires minoritaires concernant ce marché sont réalisées hors intervention et contrôle des autorités de marché.( Source AMF)

Marché monétaire

Marché des prêts où les institutions financières ( Trésors nationaux, Banques centrales, banques, assureurs, etc.) et les grandes entreprises se procurent des financements ou placent leurs avoirs pour de courtes ou de très courtes périodes. Par " très court terme ", on entend, généralement moins de trois mois et par "court terme" moins de deux ans.

Marché primaire

Le marché primaire est le marché sur lequel les titres financiers sont émis, notamment lors d'introductions en Bourse, ou d'augmentations de capital.

Marché réglementé

Un marché réglementé est un marché dont la réglementation assure le fonctionnement régulier des négociations. Cette réglementation concerne notamment les conditions d'accès au marché et d'admission à la cotation, l'organisation des transactions, les conditions de suspensions des négociations ainsi que les modalités d'enregistrement et de publicité des négociations. (Source AMF)

Marché secondaire

Peut être considéré comme le marché de l’occasion. S’y échangent les titres, déjà émis et ayant fait l’objet d’une première cotation. C’est ce qui permet d’assurer la liquidité des titres financiers. Plusieurs sortes de titres font l’objet d’un tel marché. Les plus connus du grand public sont les actions (part du capital d’une société), les obligations (emprunt) et les produits monétaires (basés sur les taux à court terme). Mais d’autres produits accessibles aux particuliers existent et vous pouvez vous reporter à la section « placements » de notre site

Marge brute

Différence entre le chiffre d'affaires (hors taxes) et la totalité des achats (hors taxes) réalisées au cours d'un exercice comptable.

marge opérationnelle ou marge d’exploitation

Rapport entre le résultat d'exploitation et le chiffre d'affaires.

MATIF

Marché réglementé français de produits dérivés spécialisé dans les contrats à terme et options sur les taux d'intérêt et matières premières, le MATIF est désormais intégré au Liffe, le marché de produits dérivés d'Euronext (Groupe NYSE Euronext).

Maturité

Désigne l'échéance d'un produit financier. Par exemple, une obligation ayant une maturité de deux ans signifie que l'émetteur remboursera le capital emprunté 2 ans jour pour jour après son émission.

Mécanisme de change européen

Mécanisme de taux de change européen (MCE) établi entre la zone euro et les États membres ne participant pas à la monnaie unique européenne. Lors de la négociation du traité de Maastricht par les 12 membres de l'UE et les 3 nouveaux accédants (Finlande, Suède et Autriche), il était prévu que tous les nouveaux membres de l'Union adhèrent obligatoirement soit à la zone euro s'ils sont éligibles, soit au MCE.

Mécanisme de Supervision Unique (MSU)

Le Mécanisme de Supervision Unique (MSU) entrera en vigueur au mois de novembre 2014. Il transfère à la Banque Centrale Européenne les compétences de superviseur bancaire à l'échelon européen afin d’uniformiser les règles de supervision et de prévenir les défaillances au sein du système bancaire européen et sa contagion d’un Etat à l'ensemble des pays de l'Union européenne.

Mécanisme Européen de Stabilité

Organe de coopération intergouvernementale créé par un Traité entre les États membres de la zone Euro, le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) est destiné à soutenir les États membres de la zone euro sur lesquels pèsent des difficultés financières importantes. Il est entré en vigueur le 8 octobre 2012. Il doit succéder au FESF courant 2013.

Médiane

La médiane est la valeur qui partage une série en deux parties égales. Il y a autant de personnes au-dessus et en-dessous.
Exemple: les salaire annuel médian est de 20 000 euros ; cela signifie que la moitié des actifs français gagne plus et la moitié gagne moins.

Médiateur

Les parties concernées par un litige décident de charger une personne tierce, le médiateur, d’intervenir pour tenter de trouver une solution amiable, en dehors de toute procédure judiciaire. Le médiateur doit accomplir sa mission avec impartialité, compétence et diligence.

Médiation

C’est une procédure de règlement amiable des litiges. Il s’agit du processus par lequel deux ou plusieurs parties tentent de parvenir à un accord, en dehors de toute procédure judiciaire, en vue de la résolution amiable de leurs différends, avec l’aide d’un tiers, le médiateur   Définition Les parties concernées par un litige décident de charger une personne tierce, le médiateur, d’intervenir pour tenter de trouver une solution amiable, en dehors de toute procédure judiciaire. Le médiateur doit accomplir sa mission avec impartialité, compétence et diligence.
.

Ménage

Un ménage, au sens statistique du terme, désigne l'ensemble des occupants d'un même logement sans que ces personnes soient nécessairement unies par des liens de parenté.

Un ménage peut être composé d'une seule personne.

Les ménages sont l'un des six secteurs institutionnels retenus par l’INSEE et la comptabilité nationale. Les autres sont : les sociétés non financières, les sociétés financières (SF), les administrations publiques, les institutions sans but lucratif au service des ménages et le reste du monde.

Mensualité

Somme d'argent payée ou reçue chaque mois.

Microcrédit

Crédit de petit montant destiné à faciliter le financement de projets de vie (mobilité, logement, recherche d’emploi…) ou de projets professionnels (création d’activité…). On parle également de crédit solidaire.

Minimum contributif

Montant minimum de pension garanti aux assurés ayant cotisé au régime général sur la base d’un salaire modeste, et bénéficiant d’une retraite à taux plein.

Minimum garanti

Sert de référence pour le calcul de certains avantages en nature, en particulier dans le secteur de l’hôtellerie, cafés, restaurants.

Minimum vieillesse

Le minimum vieillesse est une prestation sociale créée en 1956, remplacée par l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) en 2006.

Minoration

Équivalent de la décote du régime général pour les retraites complémentaires. Réduction s’appliquant aux pensions de retraites complémentaires des personnes qui liquident leur retraites complémentaires ARCCO et AGIRC sans avoir cotisé le nombre de trimestres requis pour obtenir une retraite de base du régime général au taux plein.

Moins-value (sur titre)

Perte résultant de la différence entre le prix de vente ou cession (moins les droits de sortie) d’un titre et son prix d’achat ou de souscription (plus les droits d’entrée).

Source : CCSF

MONEP

Marché réglementé français de produits dérivés spécialisé dans les contrats à terme et les options sur actions ou sur indices, le MONEP est désormais intégré au Liffe, le marché de produits dérivés d'Euronext (Groupe NYSE Euronext).

Monnaie fiduciaire

Monnaie émise sous forme de billets de banque et de pièces métalliques.

A la différence de la monnaie en or ou en argent, la valeur inscrite sur les billets et sur les pièces est dissociée de la valeur intrinsèque du billet ou de la pièce. Les billets et les pièces divisionnaires sont acceptés comme instruments de paiement pour la valeur inscrite du fait de la confiance publique qui leur est accordée ("fiduciaire" vient du latin fiducia qui signifie "confiance").

Le maintien de cette confiance dans la monnaie est une mission essentielle de la Banque Centrale qui a le monopole de la banque centrale en matière l’émission des billets de banque.

Monnaie fondante

Monnaie qui perd de la valeur avec le temps, qui ne peut pas être utilisée comme réserve de valeur.

Monnaie scripturale

Les dépôts constitués dans les comptes courants ou compte-chèque forment ce qu'on appelle la monnaie scripturale (du latin "scribere" qui veut dire "écrire") parce que les dépôts sont inscrits sur les livres de compte des banques qui les reçoivent.

Ces écritures, longtemps tenues dans des registres, sont maintenant gérées par informatique. Les moyens de paiement scripturaux sont les instruments qui permettent au titulaire du compte d’utiliser toute ou partie de la valeur du dépôt en donnant l’ordre d’effectuer un paiement.

Les principaux moyens de paiement scripturaux sont le chèque, la carte de paiement, le virement, le prélèvement.

Montant forfaitaire

Ce montant correspond au revenu minimum mensuel que l’Etat garantit à chacun. Il est fixé annuellement par décret et diffère selon la composition du foyer et peut notamment être majoré sous certaines conditions.

Mouvement des Entreprises De France (MEDEF)

Organisation patronale représentant les dirigeants des petites et grandes entreprises qui y adhèrent. En France, elle joue notamment un rôle important dans le dialogue social entre le patronat et les syndicats.

Moyens de paiement scripturaux

Les moyens de paiement scripturaux se distinguent de la monnaie fiduciaire (c’est-à-dire des pièces et billets). Ils permettent des transferts de fonds par le biais de la remise d’un ordre de paiement : il s’agit donc du chèque, de la carte bancaire, des virements, des prélèvements, du paiement par internet…

Multiplicateur de dépenses publiques

Il mesure l'impact d'une variation des dépenses publiques sur l'économie. Si l'Etat décide de mener une politique de relance, il peut agir en augmentant les dépenses publiques, ce qui a des effets positifs sur la demande globale et donc sur la production. Le multiplicateur de dépenses publiques, noté k, se définit comme un coefficient mesurant l'ampleur de la variation de la production à la suite de la variation des dépenses publiques :  dY= k dG  où Y représente la production et G les dépenses publiques.

Muraille de Chine

Expression désignant la mise en place de procédures internes destinées à empêcher la circulation d’informations confidentielles entre des agents ou des unités dont les activités sont complémentaires mais dont les intérêts peuvent être contradictoires, dans le but d'éviter les situations susceptibles de générer des conflits d’intérêts ou l'utilisation d'informations privilégiées.

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !