Achat en ligne : les 7 règles d’or à suivre

la finance pour tous

Plus d’un Français sur deux a déjà acheté en ligne. Ce nouveau mode de consommation ne risque pas de s’arrêter. Mais avant de vous lancer, suivez le guide.

1. Privilégiez les sites connus

Certes cela n’offre pas une garantie absolue, mais évite en principe les mauvaises surprises. En cas de doute, renseignez-vous en ligne sur la réputation du marchand via les moteurs de recherche – tapez le nom de la société, pour consulter les témoignages, les avis de consommateurs…-, les liens les forums et les notes des vendeurs. Vous pouvez également vérifier l’existence de l’entreprise au registre du commerce et des sociétés (RCS) – pour une entreprise française.

Dès la page d’accueil, vous devez pouvoir accéder aisément aux coordonnées du marchand (nom ou raison sociale, adresse), son numéro de téléphone et ses conditions générales de vente. Assurez-vous également d’avoir à faire à une société française. A défaut, en cas de litige, vos recours différeront.

 

2. Informez-vous sur le produit

Prenez le maximum de renseignements sur le produit recherché (références, n° de série, couleurs, formats ….) et les éventuelles garanties associées. Les prix quant à eux doivent être indiqués en euros, toutes taxes comprises, préciser ce qui est inclus ou pas (piles électriques…), les éventuels frais de livraison ou d’expédition et d’éco-contribution.

Enfin, reportez-vous à la mention « en stock » ou «disponibilité » afin de connaître le délai de livraison de l’article. Cet élément doit vous être communiqué avant la validation de votre commande.

3. Vérifiez votre panier

Sur Internet, la conclusion de la vente est matérialisée par deux «clics » successifs. Le premier « clic » permet de passer commande et le second « clic » de confirmer la transaction. Entre les deux, vous avez toujours la possibilité, de vérifier votre « panier », c’est-à-dire votre commande. A ce stade, redoublez de vigilance ! Il ne s’agit pas d’une simple formalité. Erreur de frappe, de références, services rajoutés à votre insu (assurance, garanties….) : prenez le temps de tout relire attentivement et au besoin, corrigez.

Vérifiez que le prix est affiché en euros et que le prix total inclut tous les frais.

4. Réglez sur une page sécurisée

Vérifiez, lors du paiement par carte bancaire, que le site est sécurisé par la présence d’un petit cadenas fermé et une adresse de page internet (URL) commençant par https (au lieu du classique http).

Sur certains sites, on peut vous demander un code supplémentaire fourni par votre banque par SMS sur votre téléphone portable. Il s’agit du protocole de sécurisation des paiements sur internet 3D Secure.

5. Constituez systématiquement un dossier

Après avoir passé votre commande, vous recevrez un mail de confirmation récapitulant les conditions d’achat. Conservez-le précieusement et, au besoin, imprimez-le.

Procédez de même à chaque étape de votre commande. Faites des captures d’écran ou des impressions de pages de site, du bon de commande… Ils vous seront utiles en cas de problème.

6. Suivez votre commande jusqu’à réception

Lors de la réception, prenez le temps de regarder, soupeser, ouvrir votre colis et en cas de doute, émettez des réserves voire refusez le pli en précisant votre motif sur le bon de livraison (paquet endommagé…) et prenez ensuite contact avec le vendeur, qui reste votre interlocuteur privilégié.

 

7. Défendez vos droits

Pensez-y ! Quand vous commandez via Internet, vous bénéficiez exactement des mêmes droits que tout consommateur en cas notamment de problème de conformité ou de livraison. N’hésitez donc pas, en cas de litige, à faire valoir vos droits auprès du cybermarchand sans tarder.

Les mineurs, la loi & Internet

Votre ado mineur a passé commande sur Internet à votre insu ? Le délai de rétraction est passé ? L’achat n’en bénéficiait pas ? Pas de panique ! L’article 1124 du Code civil prévoit qu’un mineur non émancipé est juridiquement considéré comme incapable. C’est-à-dire qu’en principe, il ne peut pas conclure seul un contrat. En pratique toutefois, la justice tolère certains achats qu’elle estime « raisonnables » au regard de l’âge de l’enfant et des sommes en jeu (musique, place de cinéma…).

Pour annuler l’achat inconsidéré de votre ado, demandez à l’amiable au commerçant de vous rembourser après restitution du produit ou annulation du contrat de prestation de services. Ecrivez-lui en joignant la facture et la photocopie de la carte d’identité de votre enfant. Si vous ne trouvez pas de terrain d’entente, le cas échéant en saisissant un médiateur, vous devrez saisir le tribunal d’instance (jusqu’à 10 000 €) ou le tribunal de grande instance (au-delà de 10 000 €) pour demander l’annulation de la transaction.

0 commentaire

Commenter