Le salaire minimum en Europe et aux Etats-Unis : politiques et controverses

la finance pour tous

ECOFLASH n 305 Le salaire minimum légal est caractérisé par une forte diversité, aussi bien dans son histoire que dans ses modalités. Si le salaire minimum légal a été introduit, au niveau fédéral, dès 1938 aux Etats-Unis, il aura fallu attendre 2015 pour qu’il soit adopté en Allemagne. Les niveaux de salaire minimum varient aussi beaucoup d’un pays à un autre. La France est un des pays où le salaire minimum est le plus élevé, tant en termes absolus (notamment en pouvoir d’achat’) qu’en termes relatifs (rapporté au salaire moyen ou médian). Il existe encore des pays en Europe où le salaire minimum n’existe pas, souvent à cause de l’opposition des syndicats : le Danemark, la Suède, la Norvège et l’Italie.

C’est l’analyse de C. Card et A.B.Kruger, paru en 1995, qui a impulsé « une nouvelle économie du salaire minimum ». Cet ouvrage, aussi bien par ses méthodes que par ses thèses, a renouvelé les débats sur la nécessité ou non d’instaurer un salaire minimum. En affirmant que le salaire minimum n’a pas d’impact négatif sur l’emploi et même, dans certains cas, peut avoir des effets légèrement positifs, les auteurs ont fait sensation. Si, dans la théorie standard, le salaire minimum est un frein à l’embauche, les travaux empiriques ne la confirment ni ne l’infirment. En particulier, les premiers travaux économétriques, menés aux Etats-Unis dans les années 1970, montrent que si le salaire minimum a un impact faible sur l’emploi des adultes, il a un effet plus négatif sur celui des jeunes. De tous ces débats empiriques et théoriques, il semble que l’on puisse affirmer qu’il existeun niveau optimal de salaire minimum, dont le montant est variable selon les pays, et difficile à déterminer a priori.

Le salaire minimum a souvent été présenté comme un des éléments de lutte contre les inégalités et la pauvreté. Les analyses récentes montrent que c’est plus compliqué si l’on prend en compte d’autres variables. Par exemple, un salaire minimum relativement élevé permet bien de réduire la part des travailleurs à bas salaire, mais ne réduit pas directement la pauvreté. Beaucoup de pays ont donc mis en place des dispositifs pour compléter les revenus du travail : impôts négatifs, le revenu de solidarité active en France  devenu la prime d’activité…

Une analyse très pédagogique des mécanismes de fixation du salaire minimum, avec un tour d’horizon dans le temps et dans l’espace, complétée par les débats quant à ses effets sur l’emploi et sur la lutte contre les inégalités

0 commentaire

Commenter