Assurance vie, livret A et épargne logement : le tiercé des produits d’épargne en 2018

la finance pour tous

Le Cercle des Epargnants et Ipsos ont présenté les résultats du Baromètre 2019 « Les Français, l’épargne et la retraite ». Sans surprise, les placements peu risqués restent en tête de gondole.

Les Français et l’épargne

Une minorité (42 %) se déclare intéressée par l’épargne et les produits financiers.

Les deux principales motivations à épargner sont : se protéger par une épargne de précaution (60 %), préparer sa retraite (24 %) et s’assurer contre le risque de dépendance (21 %). Mais l’étude observe une tendance à la baisse pour toutes ces motivations d’épargne : la constitution d’une épargne de précaution était un motif d’épargne pour 67 % des Français en 2018, la préparation de la retraite réunissait 29 % des réponses des sondés en 2018).

Le sondage dresse un classement des meilleurs produits d’épargne, selon les personnes interrogées : la hiérarchie précédente se maintient avec en tête l’assurance-vie (pour 35 % du panel et 46 % des retraités), puis le livret A (28 %)  et enfin l’épargne logement (21 %). Et pourtant, les trois quarts savent que les taux d’intérêt sont bas !  Mais seuls 19 % seraient prêts à épargner sur des placements mieux rémunérés, quitte à ne pas toucher à leur argent pendant quelques années.

Viennent ensuite l’épargne salariale (17 %), les actions/obligations (9 %) et le PEA (8 %).

Tiercé des produits d’épargne en 2018

L’assurance-vie est considérée comme le meilleur produit d’épargne pour préparer sa retraite (44 %), devant le Livret A (13 %) et le PERP (12 %). En revanche, le Livret A reste le produit d’épargne le plus détenu par les Français (83 %, + 3 %/2018) devant l’assurance vie (43 %, mais avec une croissance de + 6 %/2018).

Les Français et leur retraite

En ce qui concerne leur préparation à la retraite, le sondage souligne que les Français y pensent à la fois peu souvent (65 %) et tardivement ! Mieux : dans la population des 45/59 ans, 54 % déclarent n’y penser « pas souvent ».

La retraite reste d’ailleurs très majoritairement (71 %), une source d’inquiétude. Près de 30 % sont même « tout à fait inquiets ».  Seuls 17 % se déclarent « confiants ».  C’est le manque d’argent qui constitue la principale source d’inquiétude à l’égard de la retraite. Les plus jeunes craignent davantage la solitude et l’ennui.

Le paradoxe est que plus de 8 Français sur 10 jugent que les retraités ne disposent pas de ressources suffisantes pour vivre alors que les retraités jugent leur situation plutôt satisfaisante.

Enfin, seulement un quart des actifs estiment qu’ils auront des ressources suffisantes pour leur retraite, et la moitié ne connait d’ailleurs pas le montant qu’ils toucheront lors de la cessation d’activité et trouvent le calcul compliqué.

Malgré ces craintes, le sondage note que seule la moitié des actifs épargnent en vue de leur retraite.

Etude réalisée auprès de 1012 Français âgés de 18 ans et plus selon la méthode des quotas, par téléphone du 26 février au 04 mars 2019.