Quelle assurance pour un achat immobilier en viager ?

la finance pour tous

Question

J’ai investi dans un viager, mais je voudrais protéger mes héritiers dans le cas où je décède avant mon vendeur. Comment puis-je faire ?

Par Bastien

Réponse

Dans la très grande majorité des cas, le crédirentier (le vendeur du viager) décède avant le débirentier (l’acheteur), qui est alors en droit, conformément au contrat, de jouir pleinement du bien sans plus verser de rente.

Mais il arrive que l’acheteur décède avant le bénéficiaire. Souvenons-nous de Jeanne Calment ! C’est un des principaux risques du viager. Car alors, ce sera aux héritiers du débirentier de continuer à payer la rente jusqu’au décès du propriétaire.

Pour ne pas transférer la charge de paiement de la rente à ses héritiers, il est possible de souscrire à une assurance décès en viager, qui est une garantie décès. 

Cette « assurance  viager » doit être souscrite au moment de la signature du contrat.

En cas de décès de l’assuré, la compagnie d’assurance versera un capital aux héritiers. Le montant du capital à verser est calculé à partir du calcul des rentes à verser (capital restant dû) par le débirentier au vendeur en tenant compte de l’espérance de vie de ce dernier.

Il existe aussi l’assurance longévité exceptionnelle. Celle-ci permet à l’acheteur, au cas où son vendeur vit très longtemps, de ne pas avoir à payer un montant nettement supérieur à la valeur du bien.  Au-delà d’une date qui aura été fixée dans le contrat de vente, c’est l’assureur qui prendra en charge le paiement de la rente.

Faites réaliser des simulations car ces assurances peuvent coûter cher en fonction notamment du montant de la rente !

0 commentaire

Commenter