Assurance

Comprendre le mécanisme de l'assurance

L’opération d’assurance

L’assurance est un mécanisme de partage des risques, de sorte qu’ils se compensent entre eux. C’est ce que l’on appelle le principe de la mutualisation des risques.

Toutefois, pour que l’ensemble du dispositif ne soit pas mis en péril, les risques intégrés à la mutualité doivent être :

  • Homogènes : il faut réunir un grand nombre de risques de même nature, qui ont les mêmes chances de se réaliser et qui occasionneront des débours du même ordre ;
  • Dispersés : il faut éviter de regrouper les risques qui ont des chances de se réaliser en même temps et au même endroit : dans ce cas, la compensation ne pourrait avoir lieu. Si on assure contre la grêle tous les exploitants agricoles d’une même région, le moindre orage de grêle peut anéantir les récoltes de tous les assurés et entraîner des conséquences catastrophiques pour l’assureur.
  • Divisés : Il ne faut pas qu’un sinistre à lui seul puisse menacer la mutualité.

L’utilisation des statistiques et le calcul de la cotisation

Elles sont indispensables à l’assurance pour déterminer la probabilité de réalisation du risque.
Cette probabilité s’appelle la fréquence. Il est également possible de déterminer le coût moyen d’un sinistre.

A partir de ces éléments, l’assureur peut alors calculer le montant de la cotisation d’équilibre, c'est-à-dire le montent moyen nécessaire pour compenser les risques entre eux.

Les techniques de division des risques

Lorsqu’un risque est trop important pour la mutualité d’un assureur (risques industriels, raffineries….), il a recours à deux techniques de division des risques qui peuvent être mises en œuvre en même temps : la coassurance et la réassurance.

La coassurance consiste en un partage proportionnel d’un même risque entre plusieurs assureurs.
La réassurance est une opération par laquelle une société d’assurances (la cédante) s’assure elle-même auprès d’une autre société (le réassureur ou le cessionnaire) pour une partie des risques qu’elle a pris en charge.

Les règles de solvabilité

La réglementation impose aux sociétés d’assurance des règles de gestion très strictes, garantissant aux assurés que l’assureur sera toujours en mesure de tenir ses engagements contractuels.

Le contrat (ou police) d’assurance : le document qui lie assureur et assuré

Le contrat d’assurance repose sur les engagements réciproques qui lient la société d'assurances et l'assuré et dont les caractéristiques sont détaillées dans les documents contractuels :

  • les conditions générales sont communes à l’ensemble des assurés garantis auprès de la même société d’assurances, pour un type de contrat déterminé (multirisques habitation, assurance automobile…). Elles expliquent le fonctionnement du contrat et détaillent l’ensemble des garanties ;
  • les conditions particulières personnalisent le contrat et adaptent les garanties au risque effectivement couvert.
Créé le 24 juin 2007 - Dernière mise à jour le 23 février 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !