Psychologie et finance

Comportements pathologiques

Les mauvais comportements vis-à-vis de l’argent sont ceux qui nous font souffrir, ceux qui font souffrir notre entourage, ou encore ceux qui portent un préjudice à la société. Par exemple acheter, pour les consommer avec excès, de la drogue, du tabac ou de l’alcool, qui tendent à détruire la santé. Ou encore épargner de manière très excessive, par « radinisme », jusqu’à rendre la vie insupportable aux autres membres de la famille. Enfin, les comportements prédateurs peuvent être jugés préjudiciables à la société.

On peut considérer comme « pathologiques » les comportements qui causent du tort à son auteur, ou à ses proches, ou à la société, et qui sont soit inconscients, soit irrépressibles. C’est le cas notamment des acheteurs compulsifs, qui sont amenés, dans des moments d’aveuglement, presque contre leur propre volonté, à faire des achats dont ils n’ont objectivement pas besoin, et dont le prix va mettre en danger l’équilibre de leur budget. C’est le cas assez proche des joueurs pour lesquels le jeu devient une addiction. Ou encore des personnes prodigues, qui dépensent à tout va pour faire des cadeaux et régaler leurs amis à l’excès, afin de s’en faire aimer.
Il y a aussi une pathologie à trop aimer l’argent, à être envahi par l’obsession de l’argent, et à vouloir se l’approprier par tous les moyens, y compris par le vol plus ou moins caractérisé. Dans sa forme la plus intense, l’avarice est également maladive.

Créé le 14 juin 2007 - Dernière mise à jour le 01 janvier 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !