Les salaires d’un étudiant sont-ils imposables ?

Je suis étudiante et travaille périodiquement, mes salaires sont-ils soumis à l'impôt sur le revenu ?

Par Sophia

En principe, les sommes perçues en rémunération d’emplois salariés sont passibles de l’impôt sur le revenu selon les règles de droit commun des traitements et salaires, qu’elles soient perçues par des salariés à temps plein ou par des étudiants travaillant pendant leurs congés ou en parallèle à leurs études.
Cependant une exonération d’impôt sur le revenu est prévue depuis le 21 août 2007 par la loi sur le travail, l’emploi et le pouvoir d’achat (TEPA) dit "paquet fiscal". 

Cette exonération s’applique pour les étudiants exerçant une activité salariée dans la limite de trois SMIC mensuels par an (4 031 € bruts) et jusqu’à 25 ans. Cette exonération joue aussi bien si le jeune est imposable en son nom propre que s’il est rattaché au foyer fiscal de ses parents.

Si l’étudiant opte pour l’exonération, il doit retirer de sa rémunération imposable le montant exonéré et ne porter sur la déclaration d’impôt que la différence.

Attention toutefois, cette exonération est optionnelle et peut avoir des effets pervers, notamment en matière de prime pour l’emploi. Il ressort en effet que dans certains cas, et notamment si l’étudiant établit sa propre déclaration de revenus, l’option pour l’exonération des sommes perçues peut faire perdre tout ou partie de la prime pour l’emploi. Cette prime est accordée dès lors que le revenu d’activité est supérieur à 3 743 € et inférieur à 17 451 € pour 2010 pour la déclaration 2011. Passer en-dessous du seuil de 3 743 € peut donc être défavorable.

Par ailleurs, quand un étudiant vient de terminer ses études, les rémunérations qu’il a perçues pendant ses congés scolaires ou universitaires sont aussi exonérées d’impôt sur les revenus pour cette année-là, à moins qu’il ne s’agisse du début d’une véritable activité professionnelle (par exemple, en cas d’embauche sous contrat à durée indéterminée).

Créé le 20 septembre 2010 - Dernière mise à jour le 20 juillet 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
175 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 21/08/2014 17:09

Bonjour,

Oui. Toutes les activités salariées ou assimilées, exercées pendant les études secondaires ou supérieures, donnant lieu à la perception d'une rémunération, bénéficient de l'exonération dans la limite de trois fois le montant mensuel du Smic.

Meilleures salutations

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

Dada , publié le 21/08/2014 11:47

Bonjour à tous, j'aurais aimé savoir si les missions d'intérim bénéficient également de cette exonération si l'on est étudiant de 18 ans?
Merci de votre réponse

L’équipe de l’IEFP, publié le 20/08/2014 11:35

Bonjour Dav67,

Vous devez indiquer zéro si la rémunération perçue est inférieure au montant imposable. En revanche, si vos parents vous ont versé une pension alimentaire, vous devez en déclarer le montant dans votre déclaration de revenus.

Meilleures salutations

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

L’équipe de l’IEFP, publié le 19/08/2014 17:04

Bonjour gourcufffinhno,

Effectivement, vous devrez déclarer et vous serez imposable sur les sommes perçues dépassant le seuil de 3 fois le Smic (4 336 € au titre des revenus perçus en 2014). Vous aurez à déclarer en 2015 6 464 €.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

Dav67 , publié le 19/08/2014 15:30

Bonjour,

L'article dit "Si l’étudiant opte pour l’exonération, il doit retirer de sa rémunération imposable le montant exonéré et ne porter sur la déclaration d’impôt que la différence."
Mais si ce que l'on gagne est inférieur au montant de l'exonération (4031€ bruts) doit on marquer un nombre négatif ou bien tout simplement mettre zero (ou ne rien mettre)?

gourcufffinhno , publié le 12/08/2014 11:28

Bonjour

Je suis étudiant en langue et afin de financer ma 3 ème année j'ai obtenu un Cdi Temps partiel chez Macdonald a 900 euro mensuel sois 10800 annuel.
Dois je déclarer cette somme au impôt ? Car si j'ai bien compris je suis imposable sir le dépassement du seuil (3xle simic) ?

Merci pour votre aide
Cordialement

L’équipe de l’IEFP, publié le 24/06/2014 12:14

Bonjour,

Sur ce point de réglementation, il conviendrait d'interroger votre centre des finances publiques.

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

L’équipe de l’IEFP, publié le 24/06/2014 12:12

Réponse à UGO

Bonjour,

Il conviendrait d'interroger l’inspection du travail de votre département muni de votre contrat de travail afin d'analyser sur pièce votre situation.
Vous trouverez les coordonnées de la vôtre depuis ce lien : http://www.direccte.gouv.fr/

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafinancepourtous.com

Ma , publié le 24/06/2014 09:51

Bonjour,
pendant les vacances, j'ai enchaîné un cdd d'une semaine à 25 heures juste avant de décrocher un cdd temps plein de trois mois piles. Suis-je donc imposable si le dépassement des trois mois est sur un temps partiel ?

Ugo , publié le 19/06/2014 11:07

Re - Bonjour,

je souhaité savoir si je touche une indemnité de fin de contrat sachant que mon job d'été débute 30 juin 2014 (avant les vacances scolaires ?), de plus l'entreprise sait que j'ai finis mes études et que je cherche du travail.
Ayant déjà travailler la bas les autres années pendant les vacances scolaires je ne bénéficié pas d'indemnité.
Est ce que je bénéficie cette fois-ci d'une indemnité de fin de contrat ?????

Citation code du travail : un CDD pendant les vacances. Quel que soit le cas de recours ayant justifié le contrat, l'employeur qui a conclu un CDD pendant les vacances scolaires avec un jeune en cours de cursus scolaire ou universitaire fait aussi l'économie de l'indemnité de fin de contrat (c. trav. art. L. 122-3-4, al. 4 b). Mais il suffit que la période du contrat excède celle des vacances scolaires ou universitaires pour que l'indemnité soit due. Il en est de même si le jeune qui était jusque-là étudiant ne reprend pas ses études lors de la prochaine rentrée scolaire ou universitaire (circ. DRT 92-14 du 29 août 1992).

Noter cet article
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 5

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
 
institut pour l'éducation financière du public