Les banques créent-elles de la monnaie ?

la finance pour tous

Question

On dit que les banques créent de la monnaie, est-ce exact ?

Par Stéphane

Réponse

Le mécanisme principal de la création monétaire repose sur le crédit bancaire. La monnaie est donc créée lorsqu’une banque accorde un crédit à un client.

Depuis 1971 et la fin des accords de Bretton Woods, la monnaie n’a plus aucun lien avec l’or, qui est devenu une simple matière première. Ainsi, la création monétaire n’est pas liée aux découvertes d’or.

Le processus principal de la création monétaire repose sur le crédit bancaire. Lorsqu’une banque accorde un crédit, elle crée la monnaie correspondante en créditant le compte de son client. Cette création monétaire est scripturale, c’est-à-dire qu’elle se fait via des écritures comptables et non par l’impression de nouveaux billets. La création de billets et de pièces correspond à de la fabrication physique de monnaie. Cependant, quand un particulier retire de l’argent au distributeur, la somme retirée en billets est retranchée de son compte bancaire. La masse monétaire reste donc identique bien que sa composition ait changé.

Les dépôts ne sont donc pas un préalable à l’octroi de crédit. En fait, quand une banque crée de la monnaie en accordant un crédit, elle crée par la même occasion un dépôt bancaire en mettant à disposition de son client la monnaie ainsi créée. Ce sont donc les crédits qui font les dépôts, un mécanisme qui peut sembler en contradiction avec la croyance populaire qui veut que ce soient les dépôts qui fassent les crédits !

À l’inverse, la monnaie est détruite lorsqu’un emprunt est remboursé. Ainsi, s’il y a plus de crédits accordés que de crédits remboursés sur une période donnée, la masse monétaire augmente. Inversement, elle diminue si les remboursements sont supérieurs aux crédits accordés.

Cependant, la capacité des banques à créer de la monnaie n’est pas illimitée. Elles sont contraintes par des exigences de refinancement fixées par la banque centrale. C’est donc la banque centrale (en zone euro, la Banque centrale européenne) qui, en faisant varier son taux de refinancement (appelé taux directeur), pilote la création monétaire.

    4 commentaires sur “Les banques créent-elles de la monnaie ?”
    1. Bonjour,
      Il y a une question que je me pose depuis un long moment mais à laquelle je n’ai jamasi pu avoir de réponse :
      Lorsque je lis certains articles universitaires sur la création monétaire, il est question de « théories » de la création monétaire (théorie des réserves fractionnaires, théorie de la création par le crédit …).
      Richard Werner en 2015 a même fait des « expériences » pour tester la validité de ces différentes théories. Ce qui sous entend que les économistes eux-même ne savent pas réellement comment est créée la monaie, ils ont des théories et doivent les tester. Or les banques créent la monaie tous les jours. Donc il y a bien des gens qui connaissent ces mécanismes. Comment est-ce possible que des chercheurs en économie travaillant dans de grandes universités ne sâche pas ?

      1. Bonjour,
        Tous les économistes s’accordent à dire que la création monétaire est le fait des établissements bancaires. Ces derniers créent de la monnaie en accordant des crédits. La question au centre de l’expérience menée par Werner est la suivante : les banques peuvent-elles créer de la monnaie « à partir de rien » ? Ou bien, la création monétaire nécessite-t-elle, comme l’expliquent certains manuels, que les banques collectent tout d’abord des dépôts ? En utilisant un logiciel utilisé par une banque, Werner démontre que les banques créent de la monnaie ex nihilo et rejette la seconde hypothèse.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. Bonjour
      Merci beaucoup pour votre effort pédagogique qui a peu d’équivalent pour le moment.
      Je me pose toujours plusieurs questions sur la création monnaitaire.
      -Ce sont les banques de détail qui créent de la monnaie par l’octroi de crédits. Quelle est en fait leur utilité sociale réelle ? la création monnaitaire pourrait incomber aux Etats, et se faire sans intérêts du tout ? Pourquoi appauvrir l’emprunteur en l’obligeant à payer un intérêt ? Le service rendu par la banque, qui consiste pour l’essentiel dans ses rapports avec le client à faire des additions et des soustractions sur un ordinateur pour vérifier la solvabilité avant l’octroi d’un crédit est en fait d’une grande pauvreté, ou je fais fausse route ? Au regard de cette grande pauvreté, qu’est-ce qui justifie qu’une part si importante de la monnaie en circulation soit captée par les banques par la perception d’intérêts si élevés ?
      -quelle est l’utilité sociale des marchés financiers ? en quoi contribuent-ils à faciliter les échanges dans l’économie réelle ? comment justifier que l’argent échangé entre acteurs de l’économie réelle puisse être « aspirés » sur ces marchés où il ne contribue plus à irriguer l’économie réelle, si ce n’est à travers les dépenses de consommation effectuées par les percepteurs de gros gains réalisés sur ces marchés ? et comment expliquer qu’en cas de pertes sur ces marchés ces pertes soient socialisées alors que les bénéfices ne le sont jamais ? Comment expliquer qu’en cas de pertes sur ces marchés les banques centrales puissent injecter des quantités considérables de monnaie créée ex nihilo (la Fed vient de créer d’un clic 6 000 milliards de dollars), alors que les banques centrales sont statutairement privées de la possibilité de faire de tels apports au profit de l’économie réelle ?

      Pardonnez-moi ces questions très naïves, mais plus je cherche des réponses à ces questions, moins j’en trouve de convaincantes.

      Bien cordialement

      1. Bonjour,

        Les banques créent effectivement de la monnaie via leur activité de crédit. Elles remplissent en outre une multitude de fonctions, ce qui légitime leur existence. Ces fonctions sont décrites en détails sur cette page : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/acteurs-de-la-finance/banque/la-banque-a-quoi-ca-sert/

        Par ailleurs, plusieurs types d’explications peuvent être avancés pour justifier l’existence du taux d’intérêt. Par exemple, on peut considérer que lorsqu’un particulier emprunte pour acquérir sa résidence principale, la banque lui rend un service : celui de lui fournir immédiatement les fonds nécessaires et de lui éviter ainsi d’attendre de longues années avant de pouvoir finalement investir. L’intérêt est alors simplement la rémunération de ce service. De manière générale, l’intérêt vient rémunérer le risque pris par la banque lors de l’octroi de crédit. Ce risque est, plus précisément, celui de non-remboursement.

        Enfin, bien qu’elle se trouve au cœur de crises majeures, la finance, définie de manière large, remplit différentes fonctions sociales. Les marchés financiers permettent tout d’abord la mise en commun de richesses. Historiquement, de nombreuses entreprises et investissements, par exemple les réseaux de chemins de fer, n’auraient pas pu voir le jour sans cette possibilité de réunir en un même lieu abstrait une multitude d’investisseurs. La finance est également un moyen pour chaque agent économique de transférer de la richesse dans le temps, via l’achat de titres financiers notamment. De plus, les marchés financiers permettent une meilleure gestion des risques, notamment dans le cadre de ce transfert de richesse dans le temps. Quatrième fonction de la finance : la production d’information. Il s’agit ici principalement de fournir une évaluation, c’est-à-dire un prix, à certains actifs. Enfin, les marchés financiers permettent d’organiser les règlements au sein de l’économie.

        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

4 commentaires

Commenter