CDS

Un CDS (credit default swap) est une sorte d’assurance par laquelle un établissement financier se protège du risque de défaut de paiement d’un crédit en payant une prime.

CDS (credit default swap)

Contrairement à ce que leur nom laisse entendre, ces dérivés de crédit   Définition Produits financiers complexes qui sont liés à (ou « dérivent de ») d'autres actifs (actions, obligations, matières premières, indice,...) qualifiés de sous-jacents. Ils donnent le droit, ou dans certains cas l’obligation, d’acheter ou de vendre le sous-jacent à un prix défini à l’avance. Les principaux dérivés sont les options, les contrats à terme, les swaps et les dérivés de crédit.
s’apparentent plus à des options   Définition Une option est un produit financier qui donne le droit à son détenteur d'acheter ou de vendre un actif "sous-jacent" (une action, une obligation, un taux d'intérêt, un taux de change, une matière première,...) à une date et à un prix convenus à l'avance en échange du paiement d'une prime versée à la contrepartie. 
qu’à des swaps   Définition Vient d’un mot anglais qui signifie « échange ». Un swap est donc un échange entre deux parties pendant un certain temps. Dans le domaine financier, il s’agit d’un échange de … flux financiers : par exemple, j’échange un taux d’intérêt court terme contre un taux long terme moyennant une rémunération. Les swaps permettent de transférer certains risques, sans affecter le bilan de ceux qui les utilisent. Ces produits dérivés   Définition Produits financiers complexes qui sont liés à (ou « dérivent de ») d'autres actifs (actions, obligations, matières premières, indice,...) qualifiés de sous-jacents. Ils donnent le droit, ou dans certains cas l’obligation, d’acheter ou de vendre le sous-jacent à un prix défini à l’avance. Les principaux dérivés sont les options, les contrats à terme, les swaps et les dérivés de crédit.
sont très utilisés dans le montage de produits dits structurés par exemple les fonds à formule ou fonds garantis .
.

Prenons l’exemple d’une entreprise (appelée « entité de référence ») qui a émis une dette de x millions d’€ sur cinq ans. L’établissement bancaire qui a fourni le crédit souhaite se protéger. Il paie une prime annuelle à un vendeur de protection. Si un événement spécifié dans le contrat tel qu’un défaut de paiement intervient, et seulement en ce cas, la dette est transférée au vendeur de protection contre paiement des x millions d’€, correspondant à la valeur du capital. A charge pour lui de récupérer ce qu’il peut auprès de l’entité de référence.

Les CDS ont connu un développement considérable et ils sont les supports d’une large titrisation de plus en plus sophistiquée : combinaison de CDS pour former des portefeuilles ; constitution d’ ABS   Définition Titre financier émis par l’entité intermédiaire entre le cédant et les investisseurs (SPV ou SPC) dans le cadre d’une opération de titrisation . Ce titre a la forme d’une obligation. Le terme ABS est le terme générique utilisé pour l’ensemble des titres de ces opérations.
Lorsque les actifs contreparties de ces titres (on parle d’actif sous-jacent) consistent en des prêts hypothécaires tels que les crédits subprimes, on parle de MBS (Mortgage backed securities). Eux-mêmes se subdivisent en RMBS ( Residential Mortgage backed securities adossés à des crédits hypothécaires pour les particuliers et en CMBS ( pour Commercial mortgage backed securities).
On parle de CDO (Collateralised debt obligation) lorsque les actifs sous-jacents sont des obligations émises par des entreprises ou des banques. Et de CLO lorsque les actifs sous-jacent sont des prêts bancaires (Collateralised loan obligation). Ainsi, les obligations sous-jacentes d’un CDO peuvent être elles-mêmes des ABS issues d’opérations de titrisation, voire même des CDO ( on parle alors de CDO de CDO ) etc…
, de CDO   Définition Titre financier émis par l’entité intermédiaire entre le cédant et les investisseurs (SPV ou SPC) dans le cadre d’une opération de titrisation . Ce titre a la forme d’une obligation. Le terme ABS est le terme générique utilisé pour l’ensemble des titres de ces opérations.
Lorsque les actifs contreparties de ces titres (on parle d’actif sous-jacent) consistent en des prêts hypothécaires tels que les crédits subprimes, on parle de MBS (Mortgage backed securities). Eux-mêmes se subdivisent en RMBS ( Residential Mortgage backed securities adossés à des crédits hypothécaires pour les particuliers et en CMBS ( pour Commercial mortgage backed securities).
On parle de CDO (Collateralised debt obligation) lorsque les actifs sous-jacents sont des obligations émises par des entreprises ou des banques. Et de CLO lorsque les actifs sous-jacent sont des prêts bancaires (Collateralised loan obligation). Ainsi, les obligations sous-jacentes d’un CDO peuvent être elles-mêmes des ABS issues d’opérations de titrisation, voire même des CDO ( on parle alors de CDO de CDO ) etc…
de CDS. Les CDS constituaient en 2008 un marché de 60 000 milliards de dollars (6000 milliards en 2004). C’est dire si une crise des CDS qui serait générée par une montée des taux de défaillance sur le modèle de la crise des subprimes serait terriblement ravageuse.

L’assureur américain AIG possède pour 440 milliards de dollars de CDS, et supporte donc le risque de défaut des crédits associés. La faillite d’AIG – si elle s’était produite, aurait pu avoir un effet domino très grave. C’est pourquoi l’Etat américain a renfloué AIG. Mais le dégonflement en bon ordre des CDS reste une question posée. Et les difficultés de ce marché d’assurances sur les crédits s’ajoutent aux difficultés de financements rencontrées actuellement par les entreprises.

Créé le 25 février 2010 - Dernière mise à jour le 08 avril 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
4 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
lionel , publié le 22/04/2016 19:09

explication simple et limpide.

max123 , publié le 17/02/2016 22:39

Outil complexe d'un système financier qui semble en dérive ...

anwer , publié le 20/01/2016 12:27

c'est bien les cds

Spakt , publié le 04/12/2015 00:04

Alors,c'est sur cet insondable abîme que repose le"rêve" américain?

Noter cet article
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 5

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !