Salarié et actionnaire

Données sur l'actionnariat salarié

La France en pointe

La France est, avec le Royaume Uni et l’Irlande, le pays d’Europe où l’actionnariat salarié est le plus développé. Il a pris son essor avec les privatisations et bénéficie d’une politique publique qui a développé un ensemble de dispositifs incitatifs.

Ainsi dans le TOP 10 des entreprises européennes pour l’actionnariat salarié (calculé en montant de capitalisation détenue par les salariés de l’entreprise), il y a 6 entreprises françaises (Total, SG, BNP Paribas, Crédit Agricole, AXA, Bouygues) et dans le TOP 100 européen, on compte 32 entreprises françaises.

17 entreprises du CAC 40

Presque toutes les entreprises du CAC 40 ont des actionnaires salariés, la plupart ayant mis en place des stocks options réservées en général à un petit nombre de cadres dirigeants. Moins nombreuses sont celles qui ont un actionnariat salarié significatif et diffusé plus largement parmi le personnel, notamment au travers de mécanismes d’épargne salariale.

17 entreprises du CAC 40 ont un actionnariat salarié qui dépasse 3 % du capital, 7 franchissent la barre des 5 % (AXA, BNP Paribas, Bouygues, Crédit Agricole, Essilor, Vinci, Société Générale, Saint-Gobain) et une seule (Bouygues) celle des 10 %.

En dehors du CAC 40 quelques autres entreprises dépassent également cette barre (Eiffage, Safran, Auchan, Latécoère…) dans le but de favoriser la constitution d’un actionnariat stable.

L’indice Euronext FAS IAS ajoute au critère des 3 % du capital celui de 25 % minimum de salariés, actionnaires de l’entreprise. 38 entreprises sur les 250 premières cotations à la bourse de Paris composaient cet indice. En 2008, 27 entreprises seulement cumulaient ces deux critères. Ces entreprises se caractérisent par une capitalisation boursière importante et des effectifs élevés et exercent leur activité principale dans les secteurs de la banque, de l’automobile, de la construction, de l’énergie et des services publics. Mais au delà de cette répartition sectorielle, ce sont les entreprises privatisées qui constituent encore une bonne part du bataillon des grandes entreprises ayant un actionnariat salarié significatif et largement diffusé.

Le tiers des actionnaires individuels

La Fédération Française des Associations d'actionnaires salariés et d'anciens salariés (FAS) estime fin 2008, à 3 millions le nombre des actionnaires salariés français, soit prés de la moitié des actionnaires individuels. Elle a établi ce chiffre « par extrapolation à partir des entreprises connues ». Il inclut les actionnaires salariés qui détiennent des actions de leur entreprise uniquement au travers de la détention de parts de FCPE d’actionnariat salarié.

Une baisse des encours

En termes de masse de capitaux et à fin 2008, l'actionnariat salarié pèse 30 milliards pour la partie correspondant à des mécanismes d’épargne salariale (soit une baisse de prés de 40 % par rapport à 2007). Cela représente moins de la moitié des encours totaux de l’épargne salariale (72 milliards).

Sources :
Ministère de l’emploi et de la solidarité- DARES : La participation financière de 1999 à 2002
FEAS (Fédération Européenne des Actionnaires Salariés)
FAS (Fédération Française des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens salariés)
AFG (Association Française de la Gestion Financière)

Créé le 25 juin 2007 - Dernière mise à jour le 08 mars 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !