Quelques chiffres sur l’épargne salariale

la finance pour tous

L’épargne salariale concerne quelque 10 millions de salariés. mais selon la taille des entreprises, la proportions d’employés bénéficiant d’un ou plusieurs dispositifs au sein de leur entreprise est très variable. Les TPE et PME restent encore sous-équipées. 

Au 31 décembre 2018 l’encours de l’épargne salariale atteignait 125 milliards d’euros, en légère baisse par rapport à fin 2017, selon les chiffres de l’AFG.  On dénombre quelques 10 millions de bénéficiaires de l’épargne salariale.

L'évolution des actifs en épargne salariale

Ces encours se répartissent entre :

  • Les fonds d’actionnariat salarié à hauteur de 50,7 milliards d’euros soit 38,5 % du total. 
  • Les fonds « diversifiés », investis eux même largement en actions, à hauteur de 80,8 milliards d’euros, soit 61,5 % du total. 
    La répartition entre les fonds actionnariat et les fonds diversifiés est assez stable depuis 2008.

Par ailleurs, les fonds solidaires continuent de progresser fortement. Les placements dans les FCPE solidaires s’élèvent à 7,9 milliards d’euros, en progression de 8 % sur un an. La progression est également marquée pour les fonds d’investissement socialement responsable (ISR), qui représentent plus du quart de l’épargne salariale (hors actionnariat salarié).

L’épargne salariale, majoritairement dans les grandes entreprises

Selon les statistiques de la Dares, en 2017, 8,8 millions de salariés ont eu accès à au moins un dispositif d’épargne salariale. Ce chiffre est en légère baisse depuis 2013.

Selon les statistiques de l’AFG, au 31 décembre 2017, 324 000 entreprises disposaient d’un plan d’épargne salariale. Malgré une diffusion accrue de l’épargne salariale, c’est toujours dans les entreprises proposant les salaires les plus élevés et dans celles employant le plus grand nombre de personnes que les dispositifs sont les plus fréquents.

Selon les données de la Dares, les dispositifs de participation, d’intéressement et d’épargne salariale sont surtout présents dans les grandes ou les moyennes entreprises. En 2015, 74,6 % des salariés ayant accès à ces dispositifs travaillaient dans une entreprise de 500 salariés ou plus, alors qu’ils ne représentent que 58,2 % de l’ensemble des salariés. Dans les entreprises de moins de 10 salariés, seuls 11,2 % des salariés sont couverts par au moins de ces dispositifs (17% pour les entreprises de 10 à 49 salariés). Alors que 86 % des salariés d’entreprises de 1 000 salariés ou plus en bénéficient.

Le plan d’épargne entreprise (PEE) est le plus répandu

Parmi les différents dispositifs d’épargne salariale, le PEE est le plus répandu, avec 42,8 % des salariés couverts, notamment parce qu’il sert de support à la participation et à l’intéressement, selon les statistiques de la Dares. Dans les entreprises de moins de 50 salariés, le PEE est l’outil d’épargne salariale le plus répandu : 11,4 % des salariés y ont accès contre 4,1 % pour les Perco. 

Selon les données de la Dares, 8,4 milliards d’euros ont été investis sur un PEE en 2017, dont 7,4 milliards sur des PEE et 1 milliard sur des Perc

Le Perco : un succès qui se confirme

Le Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif (Perco) continue de progresser. Au 31 décembre 2017 près de 217 00 entreprises proposaient des Perco à leurs salariés


 

0 commentaire

Commenter