Quels sont les bienfaits espérés d’une monnaie locale ?

la finance pour tous

Les monnaies locales peuvent avoir des retombées positives sur un territoire si elles sont adoptées par les consommateurs et les commerçants. Elles permettent par exemple de valoriser les produits du terroir et les artisans locaux. Mais il existe bien d’autres effets bénéfiques.

  • La mise en place d’une monnaie locale détourne la demande sur le territoire concerné vers la production locale. En effet, elle ne peut être dépensée que sur ce territoire. Il peut même y avoir des situations de monopoles géographiques. Si, sur ce territoire, un seul salon de coiffure accepte cette monnaie, il augmente sa demande de la part de personnes qui sont en possession de cette monnaie. La monnaie locale permet donc d’augmenter les capacités de production des entreprises du territoire et d’augmenter les embauches des habitants. En revanche, l’utilisation d’une monnaie locale peut être considérée comme de la concurrence déloyale pour les producteurs qui sont en dehors du territoire concerné et n’ont pas le droit d’utiliser cette monnaie. Par exemple, un salon de coiffure en dehors de la commune qui propose des prix plus attractifs, même avec une meilleure qualité, verra sa clientèle diminuer au profit du salon de coiffure qui accepte la monnaie locale.

  • La monnaie locale permet d’orienter la consommation des particuliers vers des secteurs à valoriser. Il s’agit principalement des produits issus de l’agriculture biologique ou du commerce équitable. Par exemple, les fabricants de pesticides ne sont pas acceptés dans ces systèmes.

  • La monnaie locale circule plus rapidement que l’euro. La date de validité de chaque billet encourage les détenteurs à s’en débarrasser plus rapidement pour ne pas subir de fonte. Elle permet donc une augmentation du volume des transactions et de relancer une économie locale. 

  • Selon ses promoteurs, la monnaie locale serait également un facteur de cohésion sociale. Elle permettrait de souder une communauté autour d’un projet commun.

Les monnaies locales complémentaires présentent néanmoins quelques risques que le gouvernement a souligné dans son rapport sur les monnaies locales. Il existe notamment des risques liés à la contrefaçon de billets dont la fabrication est généralement moins poussée que la monnaie fiduciaire, bien que l’émission de titre soit confiée à une institution financière comme une banque. Le gouvernement souligne également le risque de blanchiment d’argent, bien qu’il ne soit pas spécifique aux monnaies locales et complémentaires, il ne doit cependant pas être sous-estimé.

Exemples de monnaies locales et complémentaires en France

Informations

Fonte (perte de valeur)

Perte de conversion en euros

L’eusko

Pays basque français (64) Septembre 2011 1 eusko = 1 euro

0 %

5 %

Le deodat

L’abeille

Villeneuve-sur-Lot (47) Janvier 2010 1 abeille = 1 euro

2 % tous les 6 mois

2 %

L abeille

Le sol violette

Toulouse (31) Mai 2011 1 sol = 1 euro

2 % tous les 3 mois

5 %

Le sol violette

La luciole

Ardèche-Sud (07) Avril 2011 1 luciole = 1 euro

0 %

1 %

Le luciole

La mesure

Romans sur Isère (26) Mai 2011 1 mesure = 1 euro

2 % tous les 3 mois

2 %

La mesure

0 commentaire

Commenter