La consommation électrique

la finance pour tous

Choisir des ampoules adaptées

Il y a différentes catégories d’ampoules :

  • Constituées d’un filament porté à haute température par l’électricité pour produire de la lumière, les ampoules à incandescence ne sont plus commercialisées depuis 2012. L’enveloppe de verre empêche le filament de brûler en le protégeant de l’oxygène.

  • Les ampoules halogènes sont des ampoules à incandescence dont la durée de vie est améliorée grâce à l’introduction de gaz protecteurs dans l’ampoule. Elles disparaitront aussi du marché en septembre 2018.

  • Seules les ampoules fluocompactes (LFC Lampe fluorescente compacte  ou lampes basse consommation) et LED (light-emitting diode  ou diode électroluminescente) de classe énergétique A ou B resteront commercialisées. Les ampoules fluocompactes sont des ampoules constituées d’un tube enroulé sur lui-même. Un système électronique vient stimuler les atomes de mercure contenus dans l’ampoule et permettre à la surface fluorescente de l’ampoule d’éclairer. La LED est elle aussi constituée d’un composant électronique, la diode, qui lorsqu’il est traversé par un courant électrique émet un rayonnement.

Pour la même luminosité, les ampoules fluocompactes consomment 5 fois moins d’électricité et elles ont une durée de vie 8 fois plus longue qu’une ampoule à incandescence classique et 2 à 3 fois plus longue qu’une ampoule halogène.

Cette efficacité lumineuse se mesure en lumens (lm) qui calculent le flux lumineux pour un même nombre de Watt.

ampoule à LED

ampoule fluocompacte

ampoule halogène

75 à 140 lm/W

50 à 702 lm/W

15 à 27 lm/W

L’éclairage représente 12 % de la facture d’électricité (hors chauffage, eau chaude et cuisson) d’un foyer.

Changer ses ampoules permet donc de réaliser des économies mais constitue également une démarche citoyenne et de développement durable permettant de réduire les émissions de CO2.

Economiser l’électricité : quelques pistes

  • Eteignez la lumière en quittant une pièce !

  • Profitez de la lumière du jour en ouvrant le matin ses volets plutôt que d’allumer la lumière.

  • Au moment d’acheter un abat-jour ou de repeindre vos murs, choisissez une couleur claire qui reflète mieux la lumière naturelle.

  • Installez plusieurs sources d’éclairage pour les moduler en fonction de l’usage que vous en faites (lampe de lecture…) et évitez le suréclairage avec les LED de décoration intégrées dans des meubles.

  • Dépoussiérez les ampoules  et les abat-jour : cela vous permettra aussi de gagner en luminosité.

Acheter son électricité moins cher

Les foyers ayant de faibles ressources peuvent bénéficier d’un tarif social pour acheter leur électricité, permettant de réduire le montant de leurs factures d’énergie. Le chèque énergie va remplacer en 2018 le tarif social.

Mais quels que soient les revenus, il faut  aussi faire jouer la concurrence. Depuis 2007, les particuliers peuvent librement choisir leur fournisseur d’électricité et arbitrer entre un tarif réglementé, fixé par l’Etat, ou un tarif libre, fixé par contrat avec une entreprise fournisseuse d’électricité.

Vous pouvez utiliser le comparateur mis en place par les pouvoirs publics pour faire votre choix : 

Les offres au tarif libre sont souvent limitées dans le temps, alors soyez vigilant sur leur durée et sur le tarif à l’échéance du contrat.

Penser au recyclage

Dans les magasins ou en déchetterie, des bacs sont à disposition pour recevoir les ampoules usagées. Dans tous les cas, le distributeur a l’obligation de reprendre les ampoules usagées, en cas d’achat d’une ampoule neuve.

Les LED contiennent des matériaux rares qu’il est important de récupérer et les ampoules fluocompactes ne doivent pas être jetées à la poubelle ou cassées car elles contiennent du mercure (en faible quantité).

Comprendre l’étiquette « Energétique »

Etiquette Energetique

Présentes sur les appareils électroménagers et les ampoules, ces étiquettes sont des éco-labels. Elles sont destinées au consommateur et lui permettent d’identifier les ampoules (ou les appareils) les plus économes en énergie. Le classement  est réalisé par l’octroi d’une lettre allant de la lettre A à la lettre G. Ainsi le choix des produits est facilité.

A+++  caractérisant les appareils les plus économes et G les moins économes. Les ampoules à incandescence sont classées E ou F, les ampoules halogène, D les ampoules LFC sont classées A ou B.

Identifier les principaux usages de l’énergie dans un foyer

D’après EDF, le principal poste de consommation d’énergie est le chauffage qui représente 62 % des dépenses puis les appareils électriques avec 20 %. L’eau chaude et la cuisson comptent respectivement pour 11 et 7 % de la facture.

Au sein des seuls équipements électriques, la répartition de la consommation est la suivante :

Equipement

Part de consommation

Froid alimentaire

26 %

Electrodomestique

19 %

Eclairage

12 %

Télévision

11 %

Informatique

10 %

Lave-vaisselle

6 %

Lave-linge

6 %

Sèche-linge

5 %

Autre

5 %

Repérer les équipements qui consomment de l’énergie et… de l’argent

Un ordinateur éteint mais qui reste branché continue à consommer de l’électricité. Il faut donc  débrancher les équipements après usage ou les connecter à une multiprise avec interrupteur.

On constate que beaucoup d’appareils peu utilisés, restent en veille en permanence. Ces appareils  consomment davantage en mode veille qu’en fonctionnement. Par exemple, la consommation totale annuelle d’un lecteur de DVD avoisine 23 kWh, dont 15 kWh pendant qu’il est en veille !

Avec la prolifération des objets connectés dans la maison, c’est maintenant entre 15 à 50 objets par foyer qui ont un système de veille. La consommation de ces veilles a augmenté de 30 % ces dix dernières années. Le mode « veille » représente de 300 à 500 kWh/an par logement soit environ 10 % de la consommation annuelle d’un foyer français.

Autres astuces

De plus en plus d’appareils dédiés à l’audiovisuel fonctionnent en mode réseau avec les « box internet » et génèrent des consommations de veille réseau. Penser alors à les débrancher ou à les éteindre quand c’est possible.

Certains économiseurs d’écran utilisent des graphismes 3D qui sollicitent énormément la carte graphique de l’ordinateur et peuvent consommer autant, sinon plus, que lorsque l’ordinateur fonctionne. Il vaut mieux s’en passer !

Enfin, même chargé, le téléphone, s’il reste branché, continue à consommer de l’électricité. Ne pas laisser le chargeur sur la prise, il continue également à consommer de l’électricité.

 

0 commentaire

Commenter