Le permis de conduire

la finance pour tous

L’apprentissage de la conduite représente un budget certain !  L’association de consommateurs CLCV (Consommation Logement et Cadre de Vie) l’estime à 1 067 euros pour un forfait de 20 h 00 comprenant les frais d’inscription, les cours de code, 20 h 00 de conduite et les passages d’examen. Mais la dépense peut être plus importante. Par exemple, pour Paris, la ville la plus chère, il faut compter 1 425 euros.

Ce forfait de base s’avère bien souvent insuffisant puisque seulement 35 % des candidats obtiennent le permis avec un forfait compris entre 20 et 25 h de conduite. Dans la majeure partie des cas, il faut effectuer entre 25 à 35 h et donc budgéter des heures supplémentaires. Le prix de l’heure de conduite se situe  dans une fourchette de 30 à 60 euros.

Plusieurs solutions permettent de réduire le coût du permis

Il s’agit tout d’abord de comparer les offres des auto-écoles en vérifiant  les prestations proposées dans le forfait (frais d’inscription, présentation à l’examen…) et ne pas s’arrêter seulement au nombre d’heures de conduite affiché. Le tarif n’est pas l’unique critère : la qualité de la formation et le taux de réussite à l’examen doivent être également pris en compte. De nombreux sites internet permettent maintenant de comparer les taux de réussite.

Pour vous aider à financer l’obtention du permis, des dispositifs existent et notamment le Permis à 1 euro. Il est proposé aux jeunes âgés de 15 à 25 ans. Il s’agit d’un prêt à taux zéro, dont les intérêts sont pris en charge par l’État. Pour bénéficier de ce prêt aidé, il faut choisir une auto-école partenaire de l’opération (logo en vitrine et liste consultable sur le site de la sécurité routière). Le montant du prêt pour une formation initiale est égal à 600 €, 800 €, 1 000 € ou 1 200 €, au choix de l’emprunteur, sans excéder le montant inscrit dans le contrat de formation de l’auto-école.

Depuis 2017, pour les actifs en emploi ou en recherche d’emploi, il est possible d’utiliser son Compte Personnel de Formation (CPF), pour financer son permis de conduire s’il contribue à la réalisation d’un projet professionnel.

L’assurance en cas de conduite accompagnée

La conduite accompagnée est une formule d’apprentissage qui permet de commencer la formation en école de conduite dès 15 ans. Mais attention, il faut vérifier que l’assurance du véhicule utilisé couvre également ce nouveau conducteur. Il s’agit de l’extension de garantie. Il est donc impératif de contacter l’assureur dès l’inscription à l’auto-école pour l’informer de la mise en place d’une conduite accompagnée et vérifier l’existence de cette extension de garantie. Si elle n’existe pas, l’assureur peut vous la proposer sans coût supplémentaire. Il peut aussi la refuser estimant le risque trop élevé. C’est en particulier son droit, si l’accompagnateur a été condamné pour des délits graves comme la conduite sous l’emprise d’alcool, un délit de fuite, une conduite sans permis ou un accident ayant entrainé des blessés ou des morts. Il faudra alors s’adresser à un autre assureur.

0 commentaire

Commenter