SMIC et salaire minimum

la finance pour tous

Instauré en France en 1970, le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance (SMIC) correspond au salaire horaire minimum légal.

En 2021, le SMIC s’élève à 10,25 euros/heure, soit 1 554,58 euros bruts mensuels pour 151,67 heures travaillées (35h/semaine), ce qui correspond à 1 231 euros net.

Au 1er janvier 2019, il concernait 2,32 millions de salariés des secteurs concurrentiels (hors apprentis et intérimaires) soit environ 13,5 % de l’emploi salarié. 

Parmi les salariés au smic, 58 % sont des femmes, 38 % dans des entreprises de moins 10 salariés et 29,8 % exercent leur activité à temps partiel.

La proportion de bénéficiaires du SMIC est également plus marquée dans certains secteurs d’activité. Ainsi, dans la branche de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme, 34,4 % des salariés sont au SMIC.

La revalorisation du SMIC

En France, c’est l’État qui décide de la revalorisation du SMIC, au 1er janvier de chaque année.

La revalorisation du SMIC s’appuie sur l’évolution de l’Indice des prix à la consommation (IPC) mais seulement celle observée pour les 20 % de la population ayant les ressources les plus faibles. Elle permet ainsi d’intégrer davantage l’inflation sur des produits de première nécessité qui sont très présents dans le panier de consommation des foyers les plus modestes.
La revalorisation du SMIC prend aussi en compte l’évolution du pouvoir d’achat du salaire horaire moyen d’un ouvrier et d’un employé. Le gouvernement peut aussi décider de faire bénéficier les salariés au SMIC d’un « coup de pouce » qui est une augmentation supplémentaire par rapport à la revalorisation minimum.

Evolution SMIC inflation

Autres rémunérations minimales (apprentis et stagiaires)

Les jeunes de moins de 17 ans doivent être rémunérés à hauteur minimale de 80 % du SMIC s’ils ont moins de six mois de pratique professionnelle.
Ceux âgés de plus de 17 ans et répondant à la même condition doivent être rémunérés à 90 % du SMIC jusqu’à leur 18ème anniversaire. A partir de 18 ans, ou en cas de pratique professionnelle supérieure à six mois, les jeunes doivent être rémunérés au minimum au niveau du SMIC.

Les apprentis, les stagiaires, ou encore les personnes occupant un poste à temps partiel perçoivent généralement un salaire inférieur au SMIC

Par exemple, un stagiaire touche au minimum une rémunération mensuelle fixée à 15 % du plafond horaire de la sécurité sociale (3,90 euros de l’heure en 2021). Cette rémunération n’est obligatoire que si le stage est supérieur à 2 mois.

Salaires minimums en Europe

En Europe, les salaires minimums varient significativement d’un pays à l’autre : de 2 201 euros par mois au Luxembourg à 332 euros par mois en Bulgarie (données au 1er janvier 2021). Dans ce classement, la France se situe à la sixième place derrière le Luxembourg, l’Irlande, les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne. 

On notera que l’Allemagne a un taux horaire inférieur à celui de la France mais est légèrement mieux placée en termes de salaires mensuels bruts en raison d’une durée du travail supérieure.

Seuls 21 pays membres de l’Union européenne sur 27 ont instauré un salaire minimum légal généralisé. L’Allemagne l’a instauré le 1er janvier 2015 pour un montant de 8,5 euros de l’heure, porté en 2020 à 9,35 euros, après avoir eu un salaire minimum par secteurs dès 2011.

On observera que le taux horaire allemand est nettement inférieur au taux français alors que le salaire mensuel y est supérieur, cela tient à la durée du travail, qui est supérieure en Allemagne.

Salaire minimum en europe

Les autres pays (Autriche, Chypre, Danemark, Finlande, Italie, Suède) disposent quant à eux de salaires minimums fixés  à la suite d’ accords entre syndicats et patronats par branche professionnelle. Certains secteurs n’en possèdent pas.

0 commentaire

Commenter