Epargne

Identifier les motifs de son épargne

Il existe trois grandes motivations d’épargne

  • Mettre de l’argent de côté pour constituer une réserve en cas de coup dur : accident, problème de santé, perte d’emploi… C’est ce qu’on appelle le motif de précaution.
  • Mettre de l’argent de côté pour réaliser un projet, pour pouvoir effectuer, à terme et sans trop s’endetter, un achat impossible à réaliser avec son revenu courant (équipement du logement, vacances, achat de voiture, achat d’un logement…)
  • Epargner pour constituer ou transmettre un capital ou une rente (épargne retraite, transmettre un patrimoine, aider ses enfants…)

Selon l’enquête menée par le Crédoc sur la culture financière des Français en novembre 2011, la moitié des placements a pour objectif de mettre de l’argent de côté en cas de coup dur. Cette priorité est régulièrement confirmée depuis.

Objectif des placements financiers des français en 2011

Prendre en compte l'horizon du placement 

Un même placement peut correspondre à plusieurs objectifs. Mais en règle générale, on n’épargne pas de la même façon et en plaçant sur le même produit selon le motif et selon l’horizon du placement, c'est-à-dire la date à laquelle on aura besoin des sommes ainsi placées.

  • Dans le cas d’une épargne de précaution, on essaye de conjuguer les critères de sécurité et de disponibilité. Le critère de rendement est moins important.
  • Dans le cas d’une épargne constituée pour réaliser un projet, il faut considérer la durée du placement et la nature de celui-ci.

Par exemple, dans le cas d’un projet d’acquisition de résidence principale, vous pouvez cumuler un plan d’épargne long terme et une possibilité de crédit complémentaire avec le Plan Epargne Logement (PEL) et un Compte Epargne Logement (CEL)

  • Si l’objectif est la constitution d’un capital, d’une rente ou la transmission d’un patrimoine, le critère du rendement devient prédominant. L’épargne longue est souvent encouragée par un régime fiscal favorable. La prise de risque peut être plus importante. En réalité, dans le cas des placements en actions, le risque diminue lorsque le placement est supérieur à 10 ans.

Dans une stratégie d’épargne qui combine plusieurs objectifs, la diversification reste une règle de sagesse opportune. Comme le dit le dicton populaire, « il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. »

Créé le 23 février 2007 - Dernière mise à jour le 26 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !