Hautes rémunérations en France

Quelques comparaisons internationales en matière de hautes rémunérations

En France, les hautes rémunérations concernent principalement les détenteurs de capital, bénéficiaires de salaires conséquents, notamment les dirigeants des sociétés du CAC 40.

Une étude comparative européenne a pu révéler que la rémunération moyenne annuelle d’un dirigeant européen (sur la base d’un échantillon de 392 grosses sociétés européennes) est égale à environ 3,7 millions d’euros. Dans ce comparatif, la France se situe à la sixième place.

Rémunération total moyenne des dirigeants par pays

Europe versus États-Unis …

Une étude, réalisée par le cabinet Hay Group ( how chief executives are paid) en 2008, met en lumière les différences en matière de rémunération des dirigeants des cinquante plus grosses capitalisations boursières en Europe et outre-Atlantique.

Les dirigeants exécutifs américains perçoivent une rémunération annuelle plus élevée que leurs semblables européens

5,6 millions d’euros pour un dirigeant exécutif européen contre 9,7 millions d’euros pour un dirigeant américain. C’est ce que l’on retient principalement de cette étude.

Néanmoins, la composition de leur salaire diffère. En Europe, il repose pour un tiers sur le salaire et pour le reste sur les bonus et les « long term incentives »,littéralement les motivations de long terme c'est-à-dire l’ensemble des primes et bonus (différés ou non) prévues par le contrat et basés sur la performance de l’individu lui-même ou de son équipe au cours d’une période d’exercice supérieure à un an. A l’inverse, aux États-Unis, seulement 10 % de cette rémunération repose sur le salaire, le reste étant dédié aux bonus (31 %) et aux « long term incentives » (59 %).

Le salaire de base médian d’un dirigeant européen s’élève à 1,3 millions d’euros contre 930 000 euros aux États-Unis…

En effet, comme cité précédemment, même si la rémunération d’un dirigeant américain reste supérieure à celle d’un européen, le salaire de base est quant à lui plus faible aux Etats-Unis. En Europe, 50 % des dirigeants exécutifs perçoivent un salaire de base supérieur à 1,3 millions d’euros contre 930 000 euros outre-Atlantique.

Dans le détail, c’est en Italie que ce salaire de base est le plus conséquent. En effet, la médiane s’élève dans ce cas à 1,9 millions d’euros contre 1,8 millions d’euros en Suisse, 1,3 millions d’euros au Royaume-Uni et 1,15 millions d’euros en France et en Allemagne.

Salaire de base médian des dirigeants exécutifs européens et américains, 2008

 

Salaire de base médian (en millions d’euros)

Nombre d’entreprises entrant dans le champ d’étude

Europe

1,280

50

France

1,150

10

Allemagne

1,150

11

Italie

1,930

5

Suisse

1,840

5

Royaume-Uni

1,310

12

États-Unis

0,930

50

Source: cabinet Hay Group, 2008, how chief executives are paid, rewards in the largest companies in Europe and the US.

... mais leurs bonus et “long term incentives” sont d’autant plus conséquents

Presque la totalité des dirigeants exécutifs américains et européens perçoivent des bonus annuels. En revanche, le montant de ces bonus diffère fondamentalement. Aux États-Unis, 50 % des dirigeants reçoivent un bonus annuel supérieur à 240 % de leur salaire de base contre 145 % en Europe.

Dans le détail, c’est en Allemagne que ce bonus est le plus élevé (230 % du salaire de base) contre 145 % au Royaume-Uni ou encore 105 % en France.

Bonus annuels et « long term incentives » de dirigeants exécutifs européens et américains, en % du salaire de base, 2008

 

Bonus annuel

« Long term incentives »

Europe

145 %

125 %

France

105 %

125 %

Allemagne

230 %

85 %

Italie

90 %

150 %

Suisse

135 %

240 %

Royaume-Uni

145 %

230 %

États-Unis

240 %

625 %

Source: cabinet Hay Group, 2008, how chief executives are paid, rewards in the largest companies in Europe and the US

Mais c’est surtout en matière de « long term incentives », c'est-à-dire les bonus liés à la performance à long terme de l’entreprise, que les États-Unis se distinguent radicalement des autres pays européens. Pour 50 % des dirigeants exécutifs américains pris en compte dans cette étude, ces bonus versés sont plus de six fois supérieures au salaire de base contre à peine une fois et demie en Europe.

Créé le 17 mai 2013 - Dernière mise à jour le 17 mai 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !