Fonds souverain

Le fonds souverain est un fonds d’investissement détenu ou contrôlé par un Etat. Il existe plusieurs fonds souverains à travers le monde : ils sont en passe de devenir une nouvelle catégorie d’acteurs de la globalisation financière à côté des fonds de pension, des fonds de capital investissement (« private equity funds ») ou des fonds de gestion alternative (« hedge funds »).

Leur montée en puissance est rapide. Evalués à 2 000 milliards de dollars, ils représenteront dans dix ans 15 000 milliards de dollars selon une étude du cabinet Morgan Stanley.

Les ressources des fonds souverains proviennent d’une part des dividendes issus des prix élevés du pétrole qui confèrent aux pays producteurs une vaste réserve de pétrodollars. C’est le cas des fonds du Qatar, de Dubaï, du Koweït, d’Abou Dhabi et plus proche de nous de la Norvège. Et d’autre part, des excédents commerciaux des pays asiatiques. Il s’agit par exemple des fonds de Singapour, de la Corée du Sud et de la Chine dont l’Etat a annoncé récemment la création d’une réserve dotée de 200 milliards de dollars.

La stratégie des fonds souverains s’oriente de plus en plus vers des investissements financiers, la participation au capital d’entreprises occidentales voire leur prise de contrôle. C’est à ce titre qu’ils font l’actualité : rachat en partie par les fonds de Dubaï et du Quatar de la Bourse de Londres, investissement de fonds chinois et de Singapour dans le capital de la banque Barclay’s, présence de l’Emirat de Dubaï et d’une banque publique russe au capital d’EADS.

L’arrivée de ces nouveaux acteurs inquiète les pays occidentaux. Le gouvernement allemand se mobilise, la Commission européenne ouvre le dossier. Plusieurs points font débat : le caractère public des fonds ; la nature stratégique des secteurs dans lesquels ils investissent (énergie, défense, infrastructures et les places financières) ; et la non réciprocité lorsqu’il s’agit d’investir dans les pays d’origine de ces fonds.

A terme, les « règles du jeu » vont devoir être précisées afin que chaque partie soit à même de savoir où elle va. Si les principaux fonds n’ont pas encore défini totalement leur stratégie d’investissement, il est indéniable que leur présence sur la scène financière internationale est durable.

Créé le 24 octobre 2008 - Dernière mise à jour le 01 janvier 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
1 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Fenotry , publié le 15/06/2016 10:28

Très instructif

Noter cet article
  • Actuellement 2.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 2.3

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
QUESTIONS/RÉPONSES Posez votre question
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !