Taux d’endettement

la finance pour tous

L’expression « taux d’endettement » est utilisée par votre banquier si vous lui demandez un crédit. Si cela entraine pour vous un taux d’endettement supérieur à 30 % il est vraisemblable qu’il vous le refusera. 

Il ne faut pas confondre taux d’endettement … et taux d’endettement !

Ailleurs dans ce site vous pourrez lire que le taux d’endettement moyen des ménages français est de près de 90% ce qui est encore assez raisonnable par rapport à la situation des ménages anglais ou américains qui avoisinent les 130 %. Mais raisonnable ou pas, 90 % c’est quand même  près de trois fois plus que la limite des 30 % de votre banquier.Dans les deux cas l’expression taux d’endettement est utilisée avec une définition différente et il ne faut pas se tromper de sens.

1. Le taux d’endettement qu’il vous faut calculer lorsque vous envisagez de prendre un crédit et qui devrait être un des critères de la réponse de votre banquier est le rapport entre les charges financières (mensualités) liées à l’ensemble de vos emprunts et votre revenu mensuel. En effet, c’est avec votre revenu que vous payerez les mensualités liées à vos emprunts. Si leur poids dans le revenu mensuel est trop lourd, vous risquez de ne plus avoir assez pour faire face aux autres dépenses. 30 % est considéré comme une limite à ne pas dépasser, même si cette contrainte sera relativement plus faible si votre revenu est très élevé.

2. Le taux d’endettement moyen des ménages calculé dans les statistiques nationales est le rapport entre les encours de crédits accordés aux ménages par des institutions financières et leur revenu disponible brut.

Mi-2016, l’encours total des crédits accordés aux ménages est de 1 235 milliards d’euros. À cette même période, le revenu disponible brut des ménages est de 1 413 milliards d’euros. Cela correspond donc à un taux d’endettement moyen des ménages de 87,4 % (soit 1 107 milliards d’euros / 1 323,5 milliards d’euros). C’est une indication globale de l’ampleur de l’endettement (et non pas de la charge de remboursement comme dans la 1ère définition) relativement au revenu, mais le prélèvement effectif sur le revenu dépendra de la durée moyenne des emprunts et des taux d’intérêt pratiqués.

Un couple gagne 3 500 euros net par mois. Ce couple a souscrit un prêt immobilier de 150 000 euros sur 15 ans (au taux de 2 % assurances comprises) au 1er septembre 2016.

Mensualité : 1 000 euros

Taux d’endettement (au sens du poids des charges financières dans le revenu) : 1 000 € / 3 500 € = 28,6 %

Ce montant est inférieur à 30 % des ressources du couple. Mais c’est limite. S’il demande un nouveau crédit, celui-ci a de fortes chances de lui être refusé et cela ne serait pas raisonnable.

Quant à son taux d’endettement (au sens du poids des dettes par rapport au revenu, tel qu’il est calculé dans les statistiques nationales), il s’élève – au 1er décembre 2016 – à plus de 300 % de son revenu annuel brut disponible (environ 178 000 euros d’encours de prêts restant à payer/ un revenu annuel de 42 000 euros) !

    12 commentaires sur “Taux d’endettement”

12 commentaires

Commenter