Placements des ménages

la finance pour tous

En 2018, l’épargne des Français représente 11 500 milliards d’euros, investie à plus de 60 % dans l’immobilier. Le reste est majoritairement investi sur des placements sans risques, notamment en assurance vie (fonds euros) et livrets d’épargne. Les placements en actions restent boudés des investisseurs.

Les placements des ménages

En 2018, 93 % des ménages possèdent au moins un actif financier. L’épargne (hors immobilier) est investie à plus de 75 % sur des placements sans risques. Les taux de détention des placements varient selon l’âge : les plus âgés détiennent plus souvent de l’assurance vie ou des valeurs mobilières (actions, fonds d’investissement…)

Des placements toujours très prudents

Les chiffres publiés chaque année par la Banque de France et L’Insee confirment que les Français épargnent toujours beaucoup, mais restent très prudents pour leurs investissements.

L’immobilier en premier position

L’immobilier reste la pièce maitresse du patrimoine des ménages, notamment chez les plus âgés. L’acquisition de la résidence principale reste bien souvent le premier objectif. Actuellement, 58 % des ménages sont propriétaires de leur résidence principale. Et parmi ces derniers, environ un tiers n’ont pas fini de rembourser leur emprunt pour l’achat du logement.

L’assurance vie plébiscitée

39 % des Français détiennent un ou plusieurs contrats d’assurance vie. Ce placement financier (qui peut être investi dans un fonds en euros ou sur des supports plus risqués) affiche un encours de 1 700 milliards d’euros. La fiscalité avantageuse de cette enveloppe fiscale et sa souplesse de fonctionnement expliquent cet engouement.

L’épargne réglementée pour tous !

Les livrets d’épargne réglementés (Livret A, LDDS, LEP…) forment une partie non négligeable du patrimoine des ménages : plus de 85 % détiennent au moins un livret. De même, l’épargne logement est très présente, à tous les âges. Ces produits offrent une sécurité du rendement, une fiscalité avantageuse, mais ne protègent actuellement plus de l’inflation.

Les investissements boursiers à la peine

A l’inverse, les placements investis sur les marchés financiers ne cessent de décroître : le taux de détention directe d’actions poursuit sa baisse : représentant 13,8 % en 2018, il s’établit à 6,2 % en mars 2019.

    2 commentaires sur “Placements des ménages”
    1. Bonjour,

      Malheureusement, ces informations ne sont pas publiées par l’AMF. Aussi, le niveau de détail présenté est le plus fin possible sur la base de chiffres fiables.

    2. Il est dommage qu’on ne dispose pas d’une ventilation des avoirs dans le PEA entre fonds et actions en direct. Le PEA est une « enveloppe fiscale » et non un placement. Donc le chiffre de 6,2% d’actions en direct est sous-estimé, mais de combien?

2 commentaires

Commenter