Les enjeux de la retraite

la finance pour tous

Le Conseil d’orientation des retraites (COR) est un organisme indépendant. Il regroupe en son sein des parlementaires, des personnalités qualifiées et des partenaires sociaux. Sa mission est d’établir un diagnostic partagé sur notre système de retraite. Entretien avec Pierre-Louis Bras.

 

Le grand enjeu du système de retraite

L’un des premiers enjeux est la soutenabilité financière du système par répartition. Actuellement, le système n’est pas équilibré. Le déficit correspond à 0,4 % du PIB soit 8 milliards d’euros. L’équilibre du système est très sensible à la croissance économique. Avec une croissance de 1,5 % /an, le système est équilibré à long terme. Si la croissance est inférieure à ce taux, le système restera en déficit.

Les chiffres clés

Le rapport entre le nombre de cotisants et de retraités va baisser du fait des évolutions démographiques. En 2000, ce rapport était de 2,1 cotisants/1 retraité. En 2060, le rapport sera de 1,4 cotisant/1 retraité. C’est le cœur du problème de notre système par répartition. Néanmoins, avec les réformes déjà engagées, on constate un recul progressif de l’âge moyen de départ en retraite. Actuellement, il est de 62 ans. En 2040, il sera à 64 ans.

Les préconisations du COR

Depuis sa création, le COR insiste sur le fait que pour équilibrer notre système de retraite, il n’y a que trois leviers :

  • Augmenter les cotisations ;

  • Augmenter l’âge de départ à la retraite pour réduire le nombre de retraités ;

  • Baisser le montant des pensions.

Le choix politique et démocratique que nous avons à faire est d’agir sur ces trois leviers. Pour le moment, c’est ce qui a été fait.

Le débat sur les retraites

Le fait que notre système soit équilibré en 2060 n’épuise pas le débat sur la retraite. Il y a aussi des objectifs sociaux. On peut ainsi considérer par exemple, que le niveau des pensions n’est pas aussi élevé que l’on pourrait souhaiter. On peut au contraire penser que les actifs sont appelés à contribuer trop pour la retraite. On peut également envisager que les actifs partent trop tôt ou trop tard à la retraite.

Ce n’est pas simplement au regard de l’équilibre financier de notre système de retraite qu’il faut apprécier l’action sur les trois leviers évoqués (niveau des cotisations, âge de départ à la retraite, montant des pensions).

Dans notre pays, les opinions sont divergentes sur ces sujets. Les membres du COR sont eux-mêmes partagés sur les solutions à mettre en œuvre.

Les expériences européennes

Dans tous les pays, les questions se posent dans les mêmes termes. Quel est le niveau de cotisation ? Quel est l’âge du départ en retraite ? Quel est le niveau des pensions ?

Dans la plupart des pays, le niveau des pensions est plus faible qu’en France. Et, dans certains pays, l’âge de départ en retraite est plus élevé. Mais les situations démographiques sont différentes. Ces différences peuvent correspondent à des choix sociaux.

Derrière des recettes techniques, il y a des choix sur le temps consacré au travail et celui réservé à la retraite. Le système de retraite n’est qu’un choix de société. La technique n’est qu’au service de ce choix.

La retraite, demain ?

Par rapport aux propos catastrophiques que l’on peut parfois entendre « les retraites vont faire faillite », je peux dire que notre système ne fait pas faillite. On peut même dire que sous certaines hypothèses économiques, il sera à l’équilibre en 2060.

Aujourd’hui, on voit que le choix a été fait de faire baisser progressivement le niveau de la retraite par rapport au revenu des actifs. Aujourd’hui, le niveau de vie des retraités est le même que celui des des actifs. Compte tenu des réformes engagées, le niveau de vie des retraités va diminuer par rapport à l’ensemble de la population. Donc, chaque Français doit essayer de s’informer sur son futur niveau de pension et éventuellement compléter par une épargne personnelle. Cela relève du choix de chacun.

Qu’est ce que le COR ?

Créé en 2000, le Conseil d’orientation des retraites est une structure pluraliste et permanente, associant des parlementaires, des représentants des partenaires sociaux, des experts et des représentants de l’État. Il a pour mission essentielle, auprès du Premier Ministre, d’assurer le suivi et l’expertise concertée permanente de notre système d’assurance vieillesse et de faire des propositions pour assurer la solidité financière et le fonctionnement solidaire des régimes de retraites.

Sur le site du Conseil d’Orientation des retraites, http://www.cor-retraites.fr, vous trouverez de nombreux documents d’analyse et d’études pour mieux comprendre les enjeux du problème des retraites.

0 commentaire

Commenter