Trading haute fréquence

la finance pour tous

Le Trading Haute Fréquence (THF) consiste à transmettre automatiquement et à très grande vitesse des ordres sur les marchés financiers, sans intervention humaine, à l’aide de programmes informatiques complexes, appelés algorithmes.

Des techniques de trading complexes…

Ces programmes analysent en permanence les carnets d’ordres électroniques des places boursières afin d’anticiper leurs micro-mouvements de marché pour en tirer profit.

Si une opportunité est détectée, le THF permet alors de se positionner, dans ce même carnet d’ordres, pour bénéficier ainsi de la tendance des prix qui est en train de se dessiner.

Cette stratégie est mise en œuvre sur un horizon de détention très court.

En pratique, les transactions sont réalisées dans un laps de temps éclair, de l’ordre de la micro seconde, expliquant l’efficacité de ces nouvelles techniques de trading à intercaler des ordres parmi ceux des autres intervenants de marché.

À ce titre, l’infrastructure informatique joue un rôle clef pour expliquer cette efficacité.

C’est la raison pour laquelle, l’élaboration des les programmes informatiques de passage d’ordre du THF demandent des machines puissantes, généralement installées géographiquement au plus près des serveurs des principales places boursières, afin d’augmenter la rapidité d’envoi des instructions au marché.

D’ailleurs, le nombre d’intervenants financiers utilisant ces techniques de trading est très restreint, tant les investissements technologiques nécessaires sont coûteux dans ce domaine.

L’objectif visé par le trading haute fréquence est en effet de générer des gains très faibles à chaque opération tout en multipliant dans le même temps les transactions, faisant en sorte qu’au final des profits substantiels soient générés.

On comprend dès lors un peu mieux l’importance croissante du THF ces dernières années, passant de 9 % à 40 % des volumes échangés quotidiennement sur les marchés actions européens entre 2007 et 2011, d’après les données de Tabb Group.

La proportion varie selon les marchés, mais le trading à haute fréquence représenterait, actuellement, plus de 80 % des transactions mondiales 

…Qui sont loin de faire l’unanimité

Le trading haute fréquence est loin de faire l’unanimité, notamment au sein des organes de réglementation et de contrôle des marchés financiers et notamment de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Selon ses partisans le THF apporte davantage de liquidité au marché, contribuant ainsi à améliorer son degré d’efficience, bénéfique à l’ensemble des investisseurs.

Pourtant, outre de possibles pannes ou erreurs informatiques de nature à déstabiliser le marché, le trading haute fréquence pose la question du risque de manipulation de cours.

En effet, les outils technologiques utilisés dans le cadre du THF permettent une analyse des cours de Bourse, à une vitesse inaccessible aux autres intervenants, de nature à créer une asymétrie d’information entre les différentes parties prenantes.

Le trading haute fréquence créerait une sorte de « concurrence déloyale » de nature à chasser les autres acteurs du marché. Ces derniers pourraient penser que, de toute façon, les meilleures opportunités leur échappent, étant prises par des acteurs plus rapides qu’eux, avant qu’ils ne puissent y avoir accès.

D’autre part il y a une grande différence d’ampleur entre les ordres initiés par les THF et les ordres effectivement exécutés. Selon l’AMF, les ratios d’exécution seraient de l’ordre de 1 à 5 % seulement.

Cela renforce les soupçons de manipulation de marchés liés au THF, même s’ils sont cependant aux dires même de l’ex président de l’Autorité des Marchés Financiers, Jean-Pierre Jouyet, « quasiment impossible à démontrer. »

Pour le président de l’AMF le THF est « un dispositif qui est hors de proportion par rapport aux avantages que -peut-être -il procure en termes de financement de l’économie. D’un outil censé fournir des liquidités, on est passé à un outil extrêmement coûteux pour les banques et les infrastructures -qui sont obligées de s’équiper pour maintenir leur part de marché -et extrêmement déstabilisant pour les marchés » (Les Echos, 23/11/2011). Selon lui, « l’intégrité du marché ne pourra être assurée qu’en le supprimant ou le limitant ».

    15 commentaires sur “Trading haute fréquence”
      1. Bonjour,
        Le débat sur l’impact du trading à haute fréquence sur la volatilité des marchés est complexe. Plus précisément, deux intuitions s’opposent. Selon la première, le trading à haute fréquence peut permettre de réduire les écarts entre les prix d’achat et de vente (spread), faciliter l’exécution rapide des ordres et améliorer la liquidité du marché. Cela peut potentiellement réduire la volatilité à court terme en atténuant les fluctuations des cours. Une autre possibilité, toutefois, est que le trading à haute fréquence peut augmenter la volatilité des marchés financiers. Les opérateurs à haute fréquence peuvent, en effet, réagir rapidement aux informations et aux fluctuations de prix, ce qui peut entraîner une intensification des mouvements de marché à court terme. Les études empiriques disponibles semblent plutôt accréditer la seconde thèse selon laquelle le trading à haute fréquence amplifie la volatilité sur les marchés.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    1. Bonjour je préparé une présentation sur le HFT et votre artcile m’a été très utile, cependant étant débutante dans ce domaine, je n’arrive pas à saisir qui sont les acteurs du HFT ? Est ce que vous pourriez m’éclairer à ce sujet ?

      1. Bonjour,
        Ce sont les acteurs et les intermédiaires financiers disposant d’une technologie suffisante.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        1. les fonds d investissement vanguard blacrock ect … les grande banques goldman sach , HSBC, BOA … et certains milliardaires qui possede la technologie via leurs societes en technologie de pointe IA

    2. Bonjour la question que je me pose est est-ce que le trading haute fréquence perturbe les long trade de type swing trading?
      Merci.

      1. Bonjour,
        Pour ses défenseurs, le trading haute fréquence permet d’améliorer la liquidité globale sur les marchés financiers. Au contraire, pour ses détracteurs, l’augmentation de la vitesse de transmission et d’exécution des ordres entraîne une déstabilisation des marchés.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Le scalping est une méthode de trading consistant à multiplier les transactions au cours d’une période courte donnée, dans le but d’empocher de faibles plus-values en misant sur des différences minimes de cours. Le trading à haute fréquence consiste, quant à lui, à transmettre automatiquement et à très grande vitesse des ordres sur les marchés financiers, sans intervention humaine, à l’aide de programmes informatiques complexes. Dans le cadre du scalping, il y a donc une intervention humaine, contrairement au trading à haute fréquence.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Il est difficile de répondre à votre question puisque les gagnants et les perdants sont difficiles à identifier de façon systématique. Pour chaque investisseur et sur chaque marché une stratégie de trading peut être gagnante ou perdante selon les cas.
        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      2. Bonjour, une question SVP :
        un broker, quel qu’il soit, outre une régulation qui permet un confiance accrue, doit-il obtenir une agrémentation, une autorisation pour agir sur le FOREX? avant même de pouvoir intervenir sur le FOREX? Et qui la lui délivre?

        1. Bonjour,
          Il faut faire la distinction entre un broker agréé et un broker régulé par un organisme de supervision. Le broker agréé dispose d’une autorisation pour proposer ses services dans un pays, tandis que le broker régulé doit se soumettre à des règles établies par l’organisme de régulation du pays. En France, il faut donc faire la différence entre l’autorisation d’exercer accordée aux sites étrangers et la régulation à proprement parler par l’AMF. Un site étranger qui a obtenu l’autorisation d’exercer en France n’a pas (forcément) les mêmes obligations qu’un site français. Pour connaître le statut exact d’un site étranger, il faut se renseigner auprès de son régulateur étranger, ce qui peut s’avérer compliqué.
          Les protections offertes aux investisseurs et les recours possibles en cas de litige varient donc selon les pays et les régulateurs (pas tous très stricts, hélas). Il est donc fortement recommandé d’ouvrir un compte chez un broker régulé dans son pays. Il faut, avant de recourir à un broker, vérifier qu’il ne figure pas sur la liste noire de l’AMF des sites escrocs et de ceux qui ciblent les clients français sans autorisation.
          Meilleures salutations.
          L’Equipe de lafinancepourtous.com

    3. Selon les évaluations faites, seulement de 1% à 5% des ordres émis sont effectués. Donc, que deviennent les 95 à 99% des ordres non opérés, sont-ils aussi rapidement supprimés des carnets d’ordre qu’ils ont été émis ?

      1. Bonjour,
        Passer un ordre ne signifie pas qu’il sera exécuté sauf si vous demandez qu’il soit effectué « Au marché », c’est-à-dire qu’il soit prioritaire sans limite de prix. Mais si vous conditionnez votre ordre à un niveau de prix, il peut n’être que partiellement exécuté, voire pas du tout. Retrouvez notre article pratique sur les ordres de bourse dans le lien ci-dessous :
        https://www.lafinancepourtous.com/pratique/placements/actions-3/actions-comment-les-acquerir/les-ordres-de-bourse/

        De plus, de nombreux ordres sont effectués par des algorithmes dont les formules ont parfois comme principal objectif de dévoiler le carnet d’ordre pour en tirer profit. C’est le cas par exemple du trading haute fréquence dont vous pouvez retrouver les détails dans notre article décryptage ci-dessous :
        https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/produits-financiers/trading-haute-frequence/
        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

15 commentaires

Commenter