Le bulletin de paie

la finance pour tous

Le bulletin (ou fiche) de paie (ou de salaire) est un document remis aux salariés chaque mois. Il indique le montant du salaire (brut, avec les cotisations salariales, net à déclarer, net à payer…). Pour mémoire, il indique (parfois une seule fois par an) le montant des charges patronales.

Il est important de conserver les fiches de paie sans limitation de durée.

Lors d’un entretien d’embauche, un employeur du secteur privé demandera au candidat quelle rémunération il espère recevoir. Mais attention il parle en brut, et non en net ! 

La différence entre le brut et le net, ce sont les cotisations sociales salariales. On estime que pour obtenir le montant du salaire net, il faut  déduire environ 23% du montant du salaire brut. Et il y a également une différence entre le net à déclarer et le net versé, le premier étant supérieur au second. On paie de la CSG/CRDS sur de l’argent qu’on n’a pas touché !

Repartition du salaire

Les différentes cotisations

Chaque cotisation – ou presque – comporte une part dite patronale et une part salariale, les deux étant versées par l’employeur. Elles donnent droit à des prestations

La première famille de cotisations regroupe celles qui sont versées à la sécurité sociale. Elles donnent accès à des indemnités en cas de maladie, de congé maternité ou d’invalidité. Elles permettent aussi d’acquérir des droits pour percevoir une pension au moment de votre retraite.

Le deuxième groupe de cotisations est destiné à vous offrir une couverture en cas de chômage en bénéficiant d’indemnités pendant votre période de recherche d’emploi. A ces cotisations s’ajoutent des cotisations de retraite complémentaire selon le statut (employé, cadre,…) pour permettre de percevoir un montant de retraite plus important.

L’entreprise cotise en plus pour les prestations familiales (allocation,…) et la couverture en cas d’accident du travail.

Enfin, deux impôts sont directement prélevés pour financer la sécurité sociale : la Contribution Sociale Généralisée (CSG) et la Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).

Au-delà de la rémunération, la fiche de paie indique aussi les congés, la rémunération globale depuis le début de l’année qui sera déclarée au titre de l’impôt sur le revenu, et la convention collective à laquelle l’entreprise est rattachée  et qui définit les règles d’organisation du travail de son secteur d’activité.

Enfin, si le trajet domicile-travail s’effectue en transport collectif, la fiche de paie mentionne le remboursement partiel de la carte d’abonnement, de même qu’elle précise la part des tickets repas qui reste à la charge du salarié.

0 commentaire

Commenter