Euribor ou Euro Interbank Offered Rate

L’Euribor ce n’est pas un seul taux mais 15 taux d’intérêt qui sont utilisés par les banques pour calculer les taux des livrets bancaires, les taux des comptes à terme et les taux pour les prêts ou emprunts à taux variables. Mais derrière ce terme technique, que sont les taux Euribor ? Comment sont-ils fixés ? A quoi servent-ils réellement ?

Euribor

Le terme Euribor est obtenu par la contraction du nom anglais : Euro Interbank offered rate que nous pouvons traduire en français de la façon suivante : taux d’intérêt interbancaire offert entre banques.

L'Euribor est un taux d’intérêt à court terme

Il n’existe pas un seul taux Euribor mais 15 taux d’intérêt euribor qui correspondent chacun à 15 échéances différentes. Il existe par exemple l’Euribor à 1 ,2 ou 3 semaines et les taux Euribor portant sur 1, 3… 12 mois. Rappelons qu’un taux d’intérêt définit le coût du prêt d’une somme d’argent pour une durée donnée. Pour les prêts à taux variables, les taux d’intérêt sont indexés en général sur les taux Euribor à court terme (maturité trois mois à un an). L’Euribor 3 mois intervient dans le calcul du taux du livret 1 (de même que l’ Eonia   Définition Acronyme des termes anglais Euro OverNight Index Average : taux du marché interbancaire à 1 jour.
et l’indice des prix). Pour de nombreux autres produits d’épargne, les taux Euribor de termes différents seront choisis selon la maturité du produit.  

Evolution de l’Euribor à différentes dates d’échéance, sur 18 ans : des hauts… et des bas mais une tendance générale à la baisse !

Evolution de l'Euribor

Actuellement, les taux d’intérêt à court terme se situent à un plus bas historique, ce qui explique la faible rémunération des produits d’épargne à court terme, de même que le niveau très peu élevé des taux proposés pour les prêts immobiliers.

L'Euribor est utilisé sur le marché interbancaire

Chaque jour les banques sont obligées de faire des ajustements de trésorerie pour rééquilibrer les avoirs en liquidité dont elles ont besoin pour poursuivre leur activité. Le marché interbancaire est un marché de gré à gré, ce qui signifie que les banques en excès de liquidité bancaire prêtent aux banques en demande de liquidité bancaire. Ces prêts se font à échéances différentes aux taux euribor respectifs (1 semaine…12 mois). Sur le marché interbancaire ne peuvent intervenir que les banques, la banque centrale européenne, les banques centrales nationales, certaines entreprises de financement et enfin certaines institutions publiques dont le Trésor public ou la Caisse des dépôts et consignations.

Comment se calcule l’Euribor ?

Il est calculé par un panel de banques : 47 banques européennes de la zone euro, 4 banques européennes hors zone euro et 6 banques hors Union européenne, ayant toutes une excellente réputation de solvabilité, proposent chaque jour à la Fédération des banques européennes (FBE), une évaluation individuelle des taux euribor. Ces évaluations sont calculées en fonction des besoins de liquidité du marché mais aussi en fonction de données économiques telles que le niveau d’inflation, le taux de croissance, les notations et le taux de refinancement de la Banque centrale européenne   Définition La Banque Centrale Européenne définit et met en œuvre la politique monétaire de la zone euro. Sa mission principale est d’assurer la stabilité des prix dans la zone euro. Elle est l’unique instance pouvant autoriser l’émission de billets de banque dans la zone euro puisqu’elle détient et gère les réserves de changes des pays de la zone euro.
. En effet l’ensemble de ces agrégats économiques conditionnent l’activité des banques. Quant au taux de refinancement, il donne des informations sur la politique monétaire de la BCE.  La Fédération des banques européennes, par un savant calcul, publie chaque jour ouvré à 11 heures (heure de Paris) une moyenne de ces taux (le fixing).

Eonia, le plus petit taux du marché interbancaire

Le taux EONIA   Définition Acronyme des termes anglais Euro OverNight Index Average : taux du marché interbancaire à 1 jour.
varie selon l’offre et la demande à 1 jour de liquidité bancaire. Il est donc calculé en faisant la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées sur le marché interbancaire. Seuls les échanges entre les 47 banques membres du panel des banques sont retenus. Pour mémoire, il faut rappeler que les taux Euribor sont calculés, non à partir des transactions mais à partir des évaluations, a priori, des volumes de liquidité à échanger.

Au Royaume-Uni, c’est le Libor

Il existe d’autres taux interbancaires hors de la zone euro. Ainsi sur le marché interbancaire londonien, le Libor est aussi décliné en 15 taux d’échéance différente. Il est calculé pour 10 devises différentes.

Un mode de calcul contesté…

Le mode de calcul de l’Euribor est aujourd’hui remis en cause depuis l’affaire du « Libor » : Rappelons que le 28 juin 2012,  la Banque Barclays a été condamnée par la justice américaine à la demande des régulateurs américains et anglais,  pour avoir manipulé le London interbank offered rate (Libor) sur la période 2005-2009. Cette banque, avec la complicité d’autres banques, s’entendait pour proposer des taux dont le niveau favorisait des paris spéculatifs. La manipulation de ces taux, aujourd’hui fortement sanctionnée, a permis à plus d’une quinzaine de banques de s’enrichir frauduleusement aux dépens notamment du petit épargnant.

De la nécessité de réguler

C’est ce qu’a décidé la commission européenne qui présentera au cours du deuxième trimestre 2013, un nouveau texte législatif sur les taux de référence. « L’intégrité des taux de référence est un élément crucial pour la fixation des prix de nombreux instruments financiers et contrats commerciaux et non commerciaux » (Michel Barnier, commissaire européen aux Services financiers). Plusieurs mesures doivent être prises.

  • Elargir le nombre de banques qui doivent faire partie du panel des banques afin d’éviter les risques d’entente et de distorsion.
  • Un numerus clausus de banques  qui devront obligatoirement faire partie du panel de banques. En effet, devant les menaces de sanctions en cas de manipulations des taux, certaines banques comme l’allemande Bayern LB, sont sorties du panel. Elles seraient invitées à le réintégrer. La commission européenne envisage donc d’exercer un pouvoir de contrainte pour obliger les banques à « des soumissions obligatoires pour les taux de référence d’importance systémique ».

Des questions encore en suspens

La banque centrale européenne, en juillet 2012, avait également proposé la mise en place d’un nouveau mode de calcul qui se ferait non pas à partir des taux estimés mais  à partir des taux effectifs observés sur le marché interbancaire. Mais est-ce possible sur un marché où la confiance entre les banques est encore fragile et où les risques d’illiquidité sont toujours présents ?

Quelle autorité assurerait la régulation de cette nouvelle organisation ? La BCE semble la plus compétente mais sur les rangs se présente aussi la petite autorité de régulation européenne ESMA   Définition European Securities and Markets Authority.
C’est l’Autorité européenne indépendante de régulation des marchés financiers, qui a remplacé le CESR - Committee of European Securities Regulators (Comité des régulateurs européens), qui n'avait qu'un rôle consultatif. L'ESMA contribue à la protection de la stabilité du système financier de l'Union européenne et a pour objectif « de protéger l'intérêt public en contribuant à la stabilité et à l'efficacité à court, moyen et long terme du système financier, pour l'économie de l'Union, ses citoyens et ses entreprises ». L’ESMA a son siège à Paris.
accompagnée de l’ Autorité Bancaire Européenne   Définition Mise en place le 1er janvier 2011, l’ABE est une instance européenne basée à Londres qui constitue l’un des piliers du cadre de surveillance des établissements bancaires de l’Union européenne. Sa création s’inscrit dans l’ensemble des mesures destinées à réformer le système européen de surveillance financière (SESF) ayant également créé trois autres organismes de surveillance des activités financières. Elle a pour objectif de sauvegarder la stabilité et l’efficacité du système bancaire européen (et non de la zone euro) et intervient essentiellement au travers de la création de normes et de pratiques communes en matière de régulation. Créée avant que de nouveaux pouvoirs de supervision soient dévolus à la BCE, on peut s’interroger sur les conditions de la coexistence entre les deux institutions.
(ABE). Affaire à suivre.

Créé le 06 mars 2013 - Dernière mise à jour le 10 avril 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
4 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 09/05/2016 12:30

Bonjour,

Effectivement, le nombre de taux euribor est passé de 13 à 8 le 1er novembre 2013 (1 et 2 semaines, 1,2,3,6,9 et 12 mois).

Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafianancepourtous.com

KO , publié le 04/05/2016 14:11

Pourriez vous me confirmer que le nombre d échéances euribor existants actuellement est bien 8 et non plus 15?

L’équipe de l’IEFP, publié le 11/07/2013 17:20

Bonjour,

Étant donné l’ampleur du scandale, les autorités de régulation internationales ont été amenées à réfléchir sur le rôle qui devait être attribué aux banques dans la détermination du taux du Libor sur la place boursière de Londres. Fin mars, le régulateur britannique des marchés financiers (FSA) a indiqué dans un communiqué que les établissements intervenant dans sa fixation devront désormais disposer d’une « politique claire sur les conflits d’intérêts et de systèmes de contrôle appropriés » de façon à prévenir tout risque de manipulation. Il ne sera plus fixé par une association de banquiers britanniques mais par une nouvelle institution : la « Financial Conduct Authority ». Par ailleurs, à compter de 2014, le Libor sera géré à Wall Street et non plus à La City (place financière londonienne) tout en restant sous le contrôle du régulateur londonien.

À ce jour, trois banques ont été condamnés par la justice suite à ce scandale : Barclays, Royal Bank of Scotland et UBS tandis que d’autres font encore l’objet d’enquêtes : Lloyds Banking Group, HSBC, Standard Chartered, BNP Paribas, Société Générale, Santander, BBVA, Deutsche Bank, Commerzbank, UBS, Uni Credit, ING, Nordea soit la plupart des grandes banques européennes. Pour éviter un nouveau scandale du même ordre, le gouvernement britannique a récemment indiqué qu’il alourdirait les sanctions des banquiers agissant avec imprudence. Ces derniers pourront être plus facilement envoyés en prison ou encore se voir amputés d’une partie de leurs rémunérations exceptionnelles selon la gravité de leur faute.


Meilleures salutations.

L'Equipe de Lafianancepourtous.com

FD , publié le 11/07/2013 07:03

quelle est l'évolution du scandale de l'Euribor? quelles sont les banques concernées?
Merci

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !