Euribor ou Euro Interbank Offered Rate

la finance pour tous

L’Euribor ce n’est pas un seul taux mais 15 taux d’intérêt qui sont utilisés par les banques pour calculer les taux des livrets bancaires, les taux des comptes à terme et les taux pour les prêts ou emprunts à taux variables. Mais derrière ce terme technique, que sont les taux Euribor ? Comment sont-ils fixés ? A quoi servent-ils réellement ?

Le terme Euribor est obtenu par la contraction du nom anglais : Euro Interbank offered rate que nous pouvons traduire en français de la façon suivante : taux d’intérêt interbancaire offert entre banques.

L’Euribor est un taux d’intérêt à court terme

Il n’existe pas un seul taux Euribor mais 15 taux d’intérêt euribor qui correspondent chacun à 15 échéances différentes. Il existe par exemple l’Euribor à 1 ,2 ou 3 semaines et les taux Euribor portant sur 1, 3… 12 mois.

Rappelons qu’un taux d’intérêt définit le coût du prêt d’une somme d’argent pour une durée donnée. Pour les prêts à taux variables, les taux d’intérêt sont indexés en général sur les taux Euribor à court terme (maturité trois mois à un an). L’Euribor 3 mois intervient dans le calcul du taux du livret 1 (de même que l’Eonia et l’indice des prix). Pour de nombreux autres produits d’épargne, les taux Euribor de termes différents seront choisis selon la maturité du produit.  

Evolution de l’Euribor à différentes dates d’échéance, depuis 1994 : des hauts… et des bas mais une tendance générale à la baisse !

Euribor

Actuellement, les taux d’intérêt à court terme se situent à un plus bas historique (les taux sont même passés en territoire négatif), ce qui explique la faible rémunération des produits d’épargne à court terme, de même que le niveau très peu élevé des taux proposés pour les prêts immobiliers.

L’Euribor est utilisé sur le marché interbancaire

Chaque jour les banques sont obligées de faire des ajustements de trésorerie pour rééquilibrer les avoirs en liquidité dont elles ont besoin pour poursuivre leur activité.

Le marché interbancaire est un marché de gré à gré, ce qui signifie que les banques en excès de liquidité bancaire prêtent aux banques en demande de liquidité bancaire. Ces prêts se font à échéances différentes aux taux euribor respectifs (1 semaine…12 mois).

Sur le marché interbancaire ne peuvent intervenir que les banques, la banque centrale européenne, les banques centrales nationales, certaines entreprises de financement et enfin certaines institutions publiques dont le Trésor public ou la Caisse des dépôts et consignations.

Comment se calcule l’Euribor ?

Il est calculé par un panel de banques : 57 banques, majoritairement de la zone euro et ayant toutes une excellente réputation de solvabilité, proposent chaque jour à la Fédération des banques européennes (FBE), une évaluation individuelle des taux euribor.

Ces évaluations sont calculées en fonction des besoins de liquidité du marché mais aussi en fonction de données économiques telles que le niveau d’inflation, le taux de croissance, les notations et le taux de refinancement de la Banque centrale européenne. En effet l’ensemble de ces agrégats économiques conditionnent l’activité des banques.

Quant au taux de refinancement, il donne des informations sur la politique monétaire de la BCE.  La Fédération des banques européennes, par un savant calcul, publie chaque jour ouvré à 11 heures (heure de Paris) une moyenne de ces taux (le fixing).

Eonia, le plus petit taux du marché interbancaire

Le taux EONIA varie selon l’offre et la demande à 1 jour de liquidité bancaire. Il est donc calculé en faisant la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées sur le marché interbancaire. Pour mémoire, il faut rappeler que les taux Euribor sont calculés, non à partir des transactions mais à partir des évaluations, a priori, des volumes de liquidité à échanger.

Un mode de calcul contesté…

Le mode de calcul de l’Euribor a été remis en cause depuis l’affaire du « Libor » : Rappelons que le 28 juin 2012,  la Banque Barclays a été condamnée par la justice américaine à la demande des régulateurs américains et anglais,  pour avoir manipulé le London interbank offered rate (Libor) sur la période 2005-2009.

Cette banque, avec la complicité d’autres banques, s’entendait pour proposer des taux dont le niveau favorisait des paris spéculatifs. La manipulation de ces taux, aujourd’hui fortement sanctionnée, a permis à plus d’une quinzaine de banques de s’enrichir frauduleusement aux dépens notamment du petit épargnant.

De la nécessité de réguler

La commission européenne a présenté au cours du deuxième trimestre 2013, un nouveau texte législatif sur les taux de référence. « L’intégrité des taux de référence est un élément crucial pour la fixation des prix de nombreux instruments financiers et contrats commerciaux et non commerciaux » (Michel Barnier, à l’époque commissaire européen aux Services financiers).

La méthode de calcul de l’Euribor a été réformée de façon à tenir moins compte les jugements d’experts et à donner plus de poids aux transactions réellement effectuées. 

En 2019, l’Euribor est toujours calculé à partir des contributions d’un panel de banques, qui indiquent chaque jour le coût estimé de leur financement auprès d’autres banques pour différentes maturités. Mais le nouveau mode de calcul donnera un poids prépondérant aux transactions réelles. Il sera toujours possible, en cas d’absence de transactions aux maturités recherchées, de calculer l’Euribor à partir d’estimations. 

    7 commentaires sur “Euribor ou Euro Interbank Offered Rate”
    1. réponse à ma propre question : apparemment ce sont tous (eonia et euribor) des taux faciaux et pas annualisés, donc quand l’eonia est à 1%, les banques paient 1% de la somme chaque jour d’emprunt, quand l’euribor-1semaine est à 2%, les banques paient 2% à la semaine sur la somme totale et ainsi de suite.
      Les taux courts sont effectivement énormissimes je trouve pour des banques déficitaires en liquidité, qui n’auraient pas d’autre choix que de se refinancer régulièrement sur taux courts. Mais bon, il paraît que c’est comme ça que la jungle doit fonctionner…

      1. Bonjour,
        Nous ne sommes pas d’accord avec votre réponse à votre propre question, les taux euribor ou eonia sont annualisés
        Meilleures salutations.

        L’Equipe de Lafianancepourtous.com

    2. l’euribor 1 mois est-il un taux annualisé ou facial ? c’est-à-dire que si l’euribor 1 mois est de 2%, il coûte 2% sur le montant total chaque mois, ou bien c’est un taux annuel de 2% à rapporter au mois, donc à diviser par 12. Pareil pour l’eonia, si c’est le taux à la journée pour les banques, c’est hyper élevé, sauf s’il faux le diviser par 360 en réalité, j’imagine que c’est le cas, mais ça n’est indiqué absolument nulle part, dans aucune définition ! merci beaucoup pour votre réponse.

    3. Bonjour,

      Effectivement, le nombre de taux euribor est passé de 13 à 8 le 1er novembre 2013 (1 et 2 semaines, 1,2,3,6,9 et 12 mois).

      Meilleures salutations.

      L’Equipe de Lafianancepourtous.com

    4. Bonjour,

      Étant donné l’ampleur du scandale, les autorités de régulation internationales ont été amenées à réfléchir sur le rôle qui devait être attribué aux banques dans la détermination du taux du Libor sur la place boursière de Londres. Fin mars, le régulateur britannique des marchés financiers (FSA) a indiqué dans un communiqué que les établissements intervenant dans sa fixation devront désormais disposer d’une « politique claire sur les conflits d’intérêts et de systèmes de contrôle appropriés » de façon à prévenir tout risque de manipulation. Il ne sera plus fixé par une association de banquiers britanniques mais par une nouvelle institution : la « Financial Conduct Authority ». Par ailleurs, à compter de 2014, le Libor sera géré à Wall Street et non plus à La City (place financière londonienne) tout en restant sous le contrôle du régulateur londonien.

      À ce jour, trois banques ont été condamnés par la justice suite à ce scandale : Barclays, Royal Bank of Scotland et UBS tandis que d’autres font encore l’objet d’enquêtes : Lloyds Banking Group, HSBC, Standard Chartered, BNP Paribas, Société Générale, Santander, BBVA, Deutsche Bank, Commerzbank, UBS, Uni Credit, ING, Nordea soit la plupart des grandes banques européennes. Pour éviter un nouveau scandale du même ordre, le gouvernement britannique a récemment indiqué qu’il alourdirait les sanctions des banquiers agissant avec imprudence. Ces derniers pourront être plus facilement envoyés en prison ou encore se voir amputés d’une partie de leurs rémunérations exceptionnelles selon la gravité de leur faute.

      Meilleures salutations.

      L’Equipe de Lafianancepourtous.com

7 commentaires

Commenter