Indice Big Mac

la finance pour tous

Depuis 1986, le magazine britannique The Economist publie un indice permettant de comparer le coût de la vie dans différents pays. Cet indice porte sur un seul produit bien particulier : le hamburger Big Mac de Mac Donald’s. Explications.

Un indice de référence

L indice Big Mac Au départ, c’est une boutade de quelques journalistes du très sérieux magazine The Economist.Pour que des comparaisons internationales soient réalistes, il faut que les produits comparés soient rigoureusement les mêmes. Les journalistes ont donc eu l’idée de prendre pour référence le hamburger phare de la chaîne de restauration rapide la plus connue dans le monde : le Big Mac. Ce produit présente l’intérêt d’avoir les mêmes composants partout dans le monde.À une date précise, le magazine fait un relevé de prix d’un Big Mac à travers le monde et fait une comparaison entre le prix dans la devise du pays et le prix en dollar aux États-Unis.

Des monnaies sous-évaluées

L’indice Big Mac permet de savoir si une monnaie est sous-évaluée ou sur-évaluée par rapport au dollar, à l’euro, à la livre, au yen et au yuan. Prenons l’exemple du dollar : si le prix du Big Mac dans un pays, exprimé en dollar, est inférieur à celui des Etats-Unis, cela signifie que la monnaie de ce pays est sous-évaluée par rapport au dollar.

Le prix moyen d’un Big Mac aux Etats-Unis est de 4,31 € ; en Chine il est de 2,59 €. Cela signifie qu’il est sous-évalué de 39,9 % (4,31 – 2,59 = 1,72 rapportés à 4,31 = 39,9 %).

Prix du Big Mac

Le taux de change fictif

Ils appliquent ensuite ce pourcentage de sous-évaluation ou surévaluation au taux de change réel et calculent ainsi un taux de change fictif. A nouveau, si celui-ci est inférieur au taux de change d’une monnaie, la monnaie est sous-évaluée. Inversement, si le taux de change fictif est supérieur au taux de change d’une monnaie, cette monnaie est sur-évaluée.

De ces résultats, le magazine tire le schéma suivant retraçant les principales monnaies sous-évaluées et surévaluées.

Monnaies sur evaluees et sous evaluees par rapport au dollar

Les comparaisons de salaires nécessaires pour se payer un Big Mac

L’indice Big Mac a essuyé de vives critiques du fait de son excessive simplicité. En particulier, l’absence de prise en compte du niveau de vie. L’équipe de The Economist a donc décidé de publier un indice ajusté qui prend en compte le PIB par habitant. Le tableau ci-dessous illustre déjà comment l’intégration de ce paramètre modifie la hiérarchie entre les monnaies sur et sous-évaluées.

Indice Big Mac Ajuste

D’autres études sont allées plus loin en cherchant à mesurer le temps nécessaire de travail d’un salarié pour s’acheter un Big Mac. L’économiste Orley Ashenfelter de l’université de Princeton a ainsi mesuré dès 2012 ce ratio à partir du salaire net horaire d’un employé de l’entreprise Mac Donald.

Plus récemment, la banque d’affaires UBS a publié en 2015 une étude qui se concentrait uniquement sur les grandes métropoles mondiales sur la base du salaire net horaire pour une quinzaine de profession.

Temps de travail necessaire pour acheter un Big Mac

 

    3 commentaires sur “Indice Big Mac”

    1. Bonjour,

      Les données disponibles pour janvier 2013 de The Economist informent qu’aux Philippines, la sous-évaluation de la monnaie est inférieure à 50 %.
      http://www.economist.com/content/big-mac-index

      En septembre 2012, une étude de UBS « Prix et salaires. Une comparaison dans le monde » indique que le temps de travail nécessaire à l’achat d’un Big Mac à Manilles est de 73 minutes, soit près d’une heure et quart.

      En espérant vous avoir aidé dans vos recherches, cordialement, l’équipe de lafinancepourtous.com

    2. Bonjour j’aimerai savoir pour les Philippines combien d’heures de travail faut-il pour s’acheter un Big Mac , merci par avance de votre réponse qui je l’espère interviendra dans les plus brefs délais

3 commentaires

Commenter