Change fixe, change flottant : les deux types de régime de change

la finance pour tous

Le régime de change désigne l’ensemble des règles par lesquelles un pays ou un ensemble de pays organisent la détermination des taux de change. Il existe  une grande variété de taux de change correspondant  plus ou moins à deux grands types de régimes : le régime de changes fixes et le régime de changes flottants (ou flexibles). 

Le régime de change fixe

Dans un régime de change fixe, le cours d’une devise est fixé par rapport à un étalon – souvent une monnaie ou un panier de monnaies- par la banque centrale qui émet cette devise.

Le cours ainsi fixé est appelé le cours pivot (ou parité fixe) et constitue le taux de change de référence autour duquel une certaine marge de fluctuation peut être autorisée (de plus ou moins quelques pourcents). Les autorités monétaires sont tenues de défendre le cours pivot pour le maintenir à l’intérieur de la marge de fluctuation autorisée. Des modifications du cours pivot (dévaluation ou réévaluation) peuvent néanmoins être autorisées sous certaines conditions.

Il existe plusieurs formes de régimes de change fixe. Un taux de change pivot peut être fixé avec une marge de fluctuation autorisée plus ou moins large.

Dans un régime de monnaie unique (cas de l’euro), une banque centrale établit des taux de change fixes et  irrévocables, les monnaies locales étant remplacées par une monnaie commune.

Dans un système de caisse d’émission, en anglais currency board (cas du peso argentin de 1991 à 2001), l’émission de monnaie dépend strictement des quantités de monnaie de référence mises en réserve par la banque centrale du pays concerné. Parfois les deux monnaies, locale et de référence, circulent librement à l’intérieur du pays.

Le régime de change flottant

Dans un régime de change flexible (ou flottant), à l’inverse, aucun engagement n’est pris au sujet du taux de change, qui évolue librement, en fonction de l’offre et de la demande sur le marché des changes.

Il existe de même plusieurs formes de régimes de change flottant, depuis le régime « pur » dans lequel seul le marché définit l’équilibre, jusqu’au régime de flottement administré dans lequel les banques centrales interviennent de façon coordonnée pour informer le marché des taux de change souhaités. Ce qui est notamment le cas de la Chine

Avec le poids grandissant de la Chine dans le commerce international, la maîtrise du taux de change de la devise chinoise, le yuan, par la Banque Populaire de Chine est devenue un thème de débat récurrent lors des sommets économiques mondiaux.

La Chine est en effet souvent accusée de ne pas jouer le jeu des changes flottants, comme la plupart des pays développés, en maintenant sa devise sous-évaluée afin de favoriser ses exportations. Cette politique monétaire plus dirigiste qu’ailleurs est considérée comme une forme de concurrence déloyale par ses partenaires commerciaux, en premier lieu les États-Unis.

La convertibilité d’une monnaie

La convertibilité est la possibilité pour une monnaie d’être librement échangée contre une autre monnaie. Si la majeure partie des pays les plus avancés (États-Unis, Canada, Grande Bretagne, zone euro, Japon, etc) ont des devises librement convertibles, de nombreux pays continuent d’avoir une politique monétaire qui tend à maîtriser la quantité de monnaie convertible.

Il ne faut pas confondre la convertibilité d’une monnaie avec le régime de change mis en place dans un pays ou une zone monétaire. En d’autres termes, la libre convertibilité n’est pas synonyme d’un régime de change flottant. Ainsi le Brésil ou l’Inde qui ont opté pour un régime de change flottant limitent tout de même la convertibilité respective du real brésilien et de la roupie indienne.

On peut observer que le cours de ces monnaies varie chaque jour, comme celui de l’euro ou du yen, mais les banques centrales brésilienne et indienne gardent un contrôle strict sur la masse monétaire de devises en circulation. 

    106 commentaires sur “Change fixe, change flottant : les deux types de régime de change”
    1. S’il vous plaît, comment expliquer les effets attendus d’une dévaluation sur l’équilibre du commerce extérieur d’un pays et quelles peuvent être les conséquences d’un système de change flexible sur l’activité d’une entreprise exportatrice? merci

      1. Bonjour,
        Une dévaluation peut avoir plusieurs effets sur la balance commerciale d’un pays. Tout d’abord, elle rend les biens produits dans le pays moins chers à l’étranger. Cela a tendance à stimuler les exportations de biens. Dans le même temps, elle renchérit les importations, ce qui a un effet négatif sur celles-ci. Enfin, une dévaluation augmente la facture des biens produits dans le reste du monde en biens domestiques.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Le principal avantage prêté au système de changes fixes est la stabilité des taux de change. Celle-ci limite l’incertitude des agents économiques et devrait donc être favorable à l’investissement et au commerce international. En revanche, le recours à la politique monétaire pour tout autre objectif que le maintien de la parité est impossible dans un système de changes fixes. Le passage à un système de changes flexibles permet de retrouver l’autonomie de la politique monétaire et de s’affranchir des contrôles de change sans craindre le déclenchement d’attaques spéculatives.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. Slt je voudrais savoir l’impact de l’accroissement des impôts sur le revenu, le taux de change, et les exportations dans le modèle de Mundell Fleming avec taux de change fixe d’une part et taux de change flottant d’autre part

      1. Bonjour,
        Dans le modèle Mundell-Fleming, la politique budgétaire est efficace en changes fixes et inefficace en changes flottants. Cela répond à votre première question. Concernant le taux de change, le choix du régime de change a un impact déterminant. En changes fixes en effet, la Banque centrale doit défendre la parité définie ex ante. En cas de hausse du taux de change, la Banque centrale doit ainsi offrir de la monnaie afin de conserver la parité constante.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. Bonjour,

      comment cela se passe le week end? Je vois qu’il n’y a pas de mises à jour le samedi et dimanche. Est ce que cela veut dire que le taux annoncé à 16h le vendredi est valable jusqu’au lundi 16h?

      Merci pour l’info

      1. Bonjour,
        La BCE fixe les taux de change de référence de l’euro quotidiennement à 14 h 15 (heure d’Europe centrale) et les publie sur son site Internet et via certaines agences d’information financière vers 16 h. Nous ne pouvons pas vous fournir les données pour l’ensemble des autres zones monétaires.
        Meilleures salutations.
        L’équipe de lafinancepourtous.com

106 commentaires

Commenter