Qu’est-ce que le Bitcoin ?

la finance pour tous

Il est prévu que le stock de Bitcoins soit fini et fixé à 21 millions d’unités, ce qui limite le risque d’inflation. Ce stock est progressivement « miné », c’est-à-dire généré par les internautes qui utilisent pour ce faire un logiciel complexe.

Fixé à 21 millions d’unités, le stock de Bitcoins n’a pas encore été intégralement « miné ». À ce jour les trois-quarts du stock environ ont été mis en circulation. Le rythme de production de la monnaie est toutefois divisé par deux tous les quatre ans. Les 21 millions d’unités devraient donc être presque intégralement produites en 2033. Le stock total ne devrait être atteint qu’en 2100 ; en effet, puisque le rythme de production du bitcoin est divisé par deux tous les quatre ans, la production est appelée à ralentir de plus en plus avant d’atteindre 21 millions d’unités. Le cours du Bitcoin est extrêmement volatile, comme en témoigne le graphique ci-dessous :

Cours du bitcoin

A quoi sert le Bitcoin ?

Les Bitcoins sont utilisés comme moyen de paiement direct en ligne. On peut toutefois les convertir en dollars ou en euros sur des marchés prévus à cet effet. Des pièces physiques ont même été lancées, que l’on peut acheter en ligne en utilisant soit des Bitcoins virtuels soit des moyens de paiement traditionnels, sur eBay, BitMit, MemoryDealers ou encore HardBTC.

Comment obtenir des Bitcoins ?

Pour obtenir des Bitcoins d’une façon à la fois simple et rapide, il faut recourir à des plateformes en ligne où on peut les acheter contre des euros ou une autre devise (coinbase, binance…).

Dans la plupart de ces plateformes, l’achat de Bitcoins se fait en trois étapes.

Il convient tout d’abord d’ouvrir un compte sur le site Bitcoin-Central en se créant un identifiant et un mot de passe. Il devient alors possible d’alimenter ce compte en euros, ou une autre devise, par virement bancaire.

L’utilisateur doit ensuite consulter le carnet d’ordres du site. Ce carnet d’ordres recense les prix auxquels les vendeurs de Bitcoins sont prêts à échanger la devise virtuelle contre des euros, ou une autre devise.

Enfin, il faut passer un ordre en proposant un prix limite d’achat, qui est le prix maximum auquel on est prêt à acheter les Bitcoins. L’ordre n’est exécuté qu’à partir du moment où un vendeur de Bitcoins propose un prix inférieur ou égal au prix limite d’achat. Une fois l’ordre exécuté, le compte de l’utilisateur est alimenté en Bitcoins et ses avoirs en euros, ou en autres devises, sont transférés au vendeur de Bitcoins.

Comment dépenser ses Bitcoins ?

Pour payer un vendeur de biens ou de services en Bitcoins, il est nécessaire de recevoir de sa part une « adresse ». Une adresse est une succession de lettres et de chiffres, à laquelle l’acheteur envoie le montant de Bitcoins dû.

Pour recevoir ce type d’adresse, il est nécessaire de disposer d’un porte-monnaie logiciel. On peut installer un porte-monnaie logiciel sur un ordinateur (avec le logiciel Bitcoin-QT par exemple) ou un Smartphone (Bitcoin Wallet). Le porte-monnaie logiciel permet non seulement de recevoir ces adresses quand on est acheteur, mais aussi de les générer quand on est vendeur. Ainsi, chaque utilisateur doit disposer de son porte-monnaie logiciel.

Les transferts de Bitcoins ont donc lieu par ce jeu d’échange d’adresses : échanger des Bitcoins est comparable à échanger des emails. Mais, plus encore que pour les emails, il est crucial de sécuriser son porte-monnaie de Bitcoins, notamment par des sauvegardes régulières de son porte-monnaie.

Une nouvelle utilisation du bitcoin : les ICO

L’introduction d’une entreprise en bourse est appelée, en anglais, une IPO (initial public offering). Une ICO (initial coin offering) est une démarche un peu similaire, à ceci près que la levée de fonds s’effectue en monnaies virtuelles, dont le bitcoin est la plus connue, et que l’on n’acquiert pas la propriété d’une entreprise. Il s’agit, dans la plupart des cas, de financer une nouvelle blockchain ou une application basée sur une blockchain existante. Ce type de financement peut se rapprocher du crowdfunding en ce sens que le public peut directement financer une start-up en bitcoin. Ces ICO s’opèrent sur des marchés non régulés, d’où un risque accru pour les investisseurs.  

Comment les Bitcoins sont-ils créés ?

L’achat sur des plateformes prévues à cet effet n’est pas le seul moyen de se procurer des Bitcoins, bien que cela soit simple et rapide. En effet, les internautes peuvent aussi participer au processus de création des nouveaux Bitcoins et  en obtenir ainsi. C’est ce qu’on appelle le « Bitcoins mining ».

Un nouvel utilisateur qui souhaite se contenter d’un achat de Bitcoins via les plateformes prévues n’a pas besoin de savoir comment les Bitcoins sont créés. Toutefois, un utilisateur curieux peut s’intéresser à ce processus.

Pour assurer la crédibilité du système, il est nécessaire que l’authenticité du payeur et la disponibilité des fonds soient vérifiées lors d’un paiement en Bitcoins. C’est pourquoi un processus de surveillance est mis en place : concrètement, des internautes membres du réseau – les « Bitcoins miners » –  investissent dans du matériel informatique qu’ils mettent à disposition du système pour son bon fonctionnement et sa sécurité. Les ordinateurs de ces internautes sont alors mis en concurrence pour développer des fonctions mathématiques complexes qui permettent de vérifier la validité de la transaction. Celui qui remporte la validation est récompensé en recevant des Bitcoins nouvellement créés.

Déroulement d'un achat en Bitcoins