Qu’est-ce que la blockchain ?

la finance pour tous

Le mathématicien Jean-Paul Delahaye, pour définir la blockchain, donne l’image d’ « un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible ».

En Octobre 2015, The Economist lança un emballement médiatique autour de la blockchain : à la Une du magazine figurait le message suivant : « Comment la technologie derrière le Bitcoin (c’est-à-dire la Blockchain) pourrait changer le monde ». Depuis, la blockchain gagne du terrain et représenterait aujourd’hui environ 6 milliards d’euros par an dans le monde, selon une étude de Goldman Sachs Investment Research.

Il existe des blockchains publiques, ouvertes à tous (comme par exemple le réseau Bitcoin), et des blockchains privées accessibles uniquement à quelques utilisateurs.

Fonctionnement de la Blockchain

Fonctionnement de la Blockchain

Comment est assurée la sécurité au sein de la blockchain ?

Un des grands avantages de la blockchain est la sécurité qu’elle procure pour les transactions réalisées dans le réseau. Cette sécurité est assurée grâce à trois éléments qui composent la blockchain : un système de cryptographie asymétrique, le procédé de minage, et enfin l’existence de nœuds.

Un système de cryptographie asymétrique

Tous les acteurs participant à la chaîne de blocs disposent de deux clés : une clé privée qui leur permet de signer numériquement leur transaction, et une clé publique générée pour chaque nouvel échange. Ceci permet aux utilisateurs de protéger leur identité tout en restant transparents sur la nature et la quantité des échanges réalisés.

Le minage

Le minage est le processus par lequel sont validés et donc sécurisés les différents blocs. A cette fin, ceux que l’on appelle les « mineurs », effectuent avec leur matériel informatique des calculs mathématiques pour vérifier puis valider les blocs de transactions.

De plus, il faut savoir que la plupart des mineurs se joignent aux « mining pools » (coopératives de mineurs) qui sont des groupes de personnes qui combinent le pouvoir de traitement de plusieurs ordinateurs pour vérifier des transactions.

Les nœuds

Les nœuds sont des ordinateurs reliés au réseau. Chaque nœud comporte une copie de la base de données qui trace l’historique de l’ensemble des transactions effectuées. Ainsi se forme une chaine de blocs reliés entre eux, ce qui rend la blockchain infalsifiable.

Ainsi, si un tiers souhaite hacker le réseau, il est nécessaire pour ce hackeur de corrompre plus de la moitié (plus de 51 %) des nœuds simultanément. Le nombre de nœuds étant très important, en cas de tentative de fraude, cela serait détecté très rapidement.

    2 commentaires sur “Qu’est-ce que la blockchain ?”
    1. Bonjour,

      Merci de votre remarque.
      Il est vrai que le système est souvent qualifié d’infalsifiable. Cependant, des failles (notamment des blockchains Bitcoin et Etherum) sont apparues remettant la sécurité de la blockchain en question. Il y a plusieurs explications à ces hackages :
      • Les smart contracts (contrats commerciaux utilisant le blockchain) : rédigés par des codes informatiques, ils ne sont pas infaillibles. Il suffit au hacker de trouver une faille dans le contrat et ainsi l’utiliser de manière différente. De plus, la blockchain n’étant pas protégée par un code juridique, il est impossible d’accuser le hackeur.
      • La fiabilité des mineurs : la sécurité de la blockchain est assurée par des mineurs qui perçoivent une commission par vérification de bloc réalisée. Il suffit que le hacker propose une prime plus élevée à une majorité de mineurs pour récupérer le contrôle de la chaine.

      Nous allons donc procéder à une clarification de notre article sur ce point.
      Meilleures salutations.
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

2 commentaires

Commenter