Gérer son patrimoine

la finance pour tous

La gestion de patrimoine sollicite les prestations de divers spécialistes : le notaire, spécialiste du droit civil, l’expert-comptable, le banquier, les avocats fiscalistes, les gérants de portefeuille, voire les gestionnaires de fortune.

Ma petite entreprise…

Un patrimoine se gère un peu comme une micro-entreprise avec son actif et son passif, ses revenus et ses charges. L’objectif est de le faire fructifier au fil des ans. Chacun des postes doit être suivi et pris en compte : charges inhérentes à une acquisition, fiscalité, remboursements d’emprunts… Il s’agit en même temps de réaliser une diversification des biens, si on le peut, compte tenu de ses moyens. Il faut en effet intégrer dans la répartition des investissements la possibilité de subvenir à ses besoins (dépenses courantes), de remplir ses obligations (impôts, échéances de crédit), ou de faire face à un imprévu (voiture, travaux, achats…). Et il faut pouvoir éviter que l’évolution défavorable d’un actif ou d’une catégorie d’actif n’entraine des pertes irréversibles.

Gestion du patrimoine et besoin de conseils

L’aide d’un conseiller est souvent indispensable, les solutions patrimoniales étant assez larges et complexes. Un objectif important est de réaliser, si on le peut compte tenu de ses moyens, une certaine diversification.
Avec une capacité financière relativement faible, il est possible de placer son argent sur des livrets d’épargne ou bien d’acheter un appartement à crédit. Mais il ne s’agit là que d’exemples.
Les classes d’actifs sont multiples et chaque cas est différent en fonction de la situation familiale, des objectifs et de la connaissance de l’investisseur dans tel et tel domaine.

Vos interlocuteurs en gestion de patrimoine

Vous pouvez vous tourner vers votre conseiller bancaire ou vers un conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI). Ce dernier vous proposera un panel plus important de produits puisqu’il n’est pas lié à un seul et unique organisme financier. Inversement, le CGPI ne peut s’appuyer sur la dimension et la notoriété d’un grand réseau bancaire.

Votre conseiller bancaire

Votre interlocuteur habituel dans votre agence bancaire pourra vous conseiller si vous le souhaitez. Il ne pourra d’ailleurs vous vendre aucun produit autre qu’un livret bancaire de base (livret A par exemple) sans s’être enquis de vos objectifs, de votre niveau de connaissances financières, et vous avoir posé des questions sur vos revenus et votre patrimoine. Si vous refusez de répondre à ses questions, vous pourrez passer des ordres mais sous votre entière et unique responsabilité.

Si vous avez des revenus et un patrimoine confortables, vous pourrez être  dirigé vers le département « banque privée » de votre banque.

Les conseillers en investissement financiers

Les clients des Banques privées ou des cabinets de gestion de patrimoine ont pour interlocuteurs des conseillers d’appellations diverses : conseiller en gestion de patrimoine, conseillers en placement, gestionnaires de fortune, conseillers financiers… Ils peuvent être acteurs dans la gestion de patrimoine en effectuant les opérations courantes et être l’interlocuteur du client dans ses démarches vers d’autres services ou d’autres professions (agence immobilière, notaires, conseiller fiscal…)

Les clients n’ayant pas un patrimoine suffisant pour avoir accès à des services spécialisés ont pour interlocuteur dans leur banque des conseillers financiers. Ceux-ci ont pour vocation première de vendre et de conseiller des produits financiers à des particuliers. Les évolutions de la réglementation européenne et nationale ont développé leur rôle de conseil personnalisé axé sur le client davantage que sur le produit.

La loi de Sécurité financière du 1er août 2003 a créé un statut spécifique pour les conseillers en investissements financiers (CIF) auquel sont soumis les professionnels regroupés sous les différentes appellations de conseillers en gestion de patrimoine, conseillers financiers, experts financiers, conseillers en placement, gestionnaires de fortune, etc. L’instauration de ce statut permet d’entourer l’exercice de cette profession de règles et de garanties afin de renforcer la protection des clients.

Brochure de l’AMF

Les Notaires

Le recours à un notaire est nécessaire pour conclure un contrat de mariage, procéder à une vente immobilière (en raison de la publicité foncière) ou à une donation, constater une mutation immobilière, prendre une hypothèque… Ils peuvent remplir le rôle de conseil ou de gestionnaire de patrimoine.

Notaires de France

Les Conseillers fiscaux

Les conseillers fiscaux informent sur les dimensions fiscales des investissements et aident à optimiser la gestion du patrimoine du point de vue fiscal. Ils peuvent être indépendants ou exercer dans le cadre d’une société de gestion de patrimoine.

0 commentaire

Commenter