Dépenses préengagées

la finance pour tous

Les Français consomment bien plus aujourd’hui qu’il y a 50 ans. Les dépenses de consommation ont été multipliées par 4 depuis la fin des années 50. 

Pourtant, on croit toujours que « c’était mieux avant », y compris dans le domaine économique. Pourquoi donc cette distorsion entre la réalité et le ressenti ? La réponse en images avec cette vidéo co-produite par La finance pour tous et l’Insee avec Datagora.

Poids des dépenses contraintes

Les dépenses contraintes pèsent de plus en plus lourd : ces dépenses (on dit aussi « préengagées ») pèsent aujourd’hui 30 % dans nos budgets, contre 12 % en 1959.

Et parmi elles, le logement représente l’essentiel (25 % du total). Si la part du logement a été multipliée par 2,5, et les dépenses de communication par 4, celle d’autres dépenses a sensiblement baissé, par exemple l’alimentation et les vêtements, qui ne représentent plus que 15 % de nos dépenses globales de consommation après avoir représenté 32 % en 1959.

Les prix relatifs de ces différents postes se sont modifiés. Et nos habitudes de consommation également.