Est-on pauvre avec 1 000 euros par mois ?

la finance pour tous

Pauvreté, richesse, il s’agit de concepts variables dans le temps et l’espace. Si au niveau international, on a choisi une définition simple qui permet les comparaisons (selon la Banque Mondiale, on est pauvre à moins d’1,90 dollar par jour et par personne), en France et en Europe, on définit le seuil de pauvreté en fonction du revenu médian, il s’agit donc d’une notion relative qui, de surcroît, en France, se combine avec la notion d’unités de consommation. Nos explications dans une vidéo réalisée en partenariat avec l’Insee et Datagora.

Il y aura donc toujours des pauvres, puisque par définition, il y aura toujours un revenu médian (qui divise la population en deux parties égales).

Mais comment la taille des ménages affecte-t-elle le niveau de vie ?

Défini à l’échelle d’un ménage, le niveau de vie est calculé comme le rapport entre le revenu disponible et la taille du ménage. Le revenu disponible est constitué de l’ensemble des revenus du ménage, amputés des impôts et cotisations sociales.
La taille du ménage correspond au nombre d’unités de consommation. L’INSEE considère que le premier adulte d’un ménage équivaut à une unité de consommation, que toutes les autres personnes de 14 ans et plus comptent pour 0,5 et que, enfin, les enfants de moins de 14 ans représentent 0,3 unité chacun.

En France, en 2019, le niveau de vie médian est de 1836,67 euros par mois. Il était de 1458 euros en 1996.

Niveau de vie inférieur à 1000 €

Être pauvre ne renvoie pas à la même réalité selon la société considérée. Pour prendre ce fait en compte, la pauvreté est définie de manière relative : le seuil de pauvreté par unité de consommation correspond ainsi à 60 % du niveau de vie médian.
Ainsi, toute personne dont le niveau est de vie est inférieur à 1102 euros par mois est considérée comme pauvre en France en 2019. Mais dans le cas d’une famille, on est pauvre, même en gagnant beaucoup plus !

Prenons l’exemple d’un ménage composé d’un couple avec deux enfants, respectivement de 12 et 15 ans, touchant après prélèvements des impôts et cotisations sociales 2 300 euros par mois.

Le nombre d’unités de consommation de ce ménage est de 2,3.
Le niveau de vie de ce ménage est donc de 1000 euros par mois (2300/2,3), inférieur donc au seuil de pauvreté de 1063 euros par mois.

Ce ménage est donc considéré comme pauvre.

Et vous, où vous situez-vous ? Faîtes le test avec le calculateur de niveau de vie disponible sur notre site. Il permet à tous de calculer son niveau de vie et ainsi de se situer dans la distribution.

    48 commentaires sur “Est-on pauvre avec 1 000 euros par mois ?”
    1. Bonjour, je ne comprends pas que quand on touche la AAH, on n’a pas le droit de faire un petit crédit travaux. Je me renseigne, les banques demandent à chaque fois un kilo de papiers à transmettre à nos frais par voie postale et renvoie un refus.

      1. Bonjour,
        L’AAH n’empêche, a priori, pas d’emprunter. Vous pouvez vous renseigner auprès des banques concernées sur les causes du refus, sachant que, s’il n’existe pas de droit au crédit en France, un refus fondé uniquement sur le handicap est interdit (car discriminatoire). N’hésitez pas, en outre, à vous rapprocher d’une association d’aides aux personnes handicapées pour faciliter vos démarches.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        1. et oui, l’aah n’est pas pris en compte par les banque encore aujourd’hui alors que c’est l’assurence d’un revenu stable. faible oui mais stable
          quand on souhaite devenir propriétaire, il faut percevoir minimum 1500 euros net après impôt.
          donc, quand bien même il y a des lois qui interdisent la discrimination face au handicap, l’aah permet d’avoir apl mais pas de devenir un jour propriétaire

48 commentaires

Commenter