Est-on pauvre avec 1 000 euros par mois ?

la finance pour tous

Pauvreté, richesse, il s’agit de concepts variables dans le temps et l’espace. Si au niveau international, on a choisi une définition simple qui permet les comparaisons (selon la Banque Mondiale, on est pauvre à moins d’1,90$ par jour et par personne), en France et en Europe, on définit le seuil de pauvreté en fonction du revenu médian, il s’agit donc d’une notion relative qui, de surcroît, en France, se combine avec la notion d’unités de consommation. Nos explications dans une vidéo réalisée en partenariat avec l’Insee et Datagora.

Il y aura donc toujours des pauvres, puisque par définition, il y aura toujours un revenu médian (qui divise la population en deux parties égales).

Mais comment la taille des ménages affecte-t-elle le niveau de vie ?

Défini à l’échelle d’un ménage, le niveau de vie est calculé comme le rapport entre le revenu disponible et la taille du ménage. Le revenu disponible est constitué de l’ensemble des revenus du ménage, amputés des impôts et cotisations sociales.
La taille du ménage correspond au nombre d’unités de consommation. L’INSEE considère qu’un adulte équivaut à une unité de consommation, que toutes les autres personnes de 14 ans et plus comptent pour 0,5 et que, enfin, les enfants de moins de 14 ans représentent 0,3 unité chacun.

En France, en 2017, le niveau de vie médian est de 1735 euros par mois. Il était de 1458 euros en 1996.

Niveau de vie inférieur à 1000 €

Etre pauvre ne renvoie pas à la même réalité selon la société considérée. Pour prendre ce fait en compte, la pauvreté est définie de manière relative : le seuil de pauvreté par unité de consommation correspond ainsi à 60 % du niveau de vie médian.
Ainsi, toute personne dont le niveau est de vie est inférieur à 1041 euros par mois est considérée comme pauvre en France en 2017. Mais dans le cas d’une famille, on est pauvre, même en gagnant beaucoup plus !

Prenons l’exemple d’un ménage composé d’un couple avec deux enfants, respectivement de 12 et 15 ans, touchant après prélèvements des impôts et cotisations sociales 2 300 euros par mois.

Le nombre d’unités de consommation de ce ménage est de 2,3.
Le niveau de vie de ce ménage est donc de 1000 euros par mois (2300/2,3), inférieur donc au seuil de pauvreté de 1041 euros par mois.

Ce ménage est donc considéré comme pauvre.

Et vous, où vous situez-vous ? Faîtes le test avec le calculateur de niveau de vie disponible sur notre site. Il permet à tous de calculer son niveau de vie et ainsi de se situer dans la distribution.

    8 commentaires sur “Est-on pauvre avec 1 000 euros par mois ?”
    1. comme disait notre très regretté Coluche :
       » eh ben, ils vont être contents les pauvres de savoir qu’ils habitent dans un pays riche »
      damned
      Noé

    2. Ils considèrent que l’interventionnisme de l’état et sa générosité au niveau des prestations sociales pour les smicars sont une richesse.
      Le socialisme se subtitue à la recherche de richesse par le travail.

      1. D’autant plus que l’on a énormément de travail à faire ! Transition écologique, dépolution des océans, régénérescence des écosystèmes, préservation des espèces en voie de disparition, mise en place d’un état providence avec assurance santé garantie pour tous, écoles et universités gratuites, bienveillance vis-à-vis de nos anciens et de nos déshérités… oui ! il y a du travail ! du VRAI !

        Et en passant, stopper net les bullshit jobs du secteur privés… Les trucs absurdes et inutiles qu’on s’oblige à faire et à produire au nom de la rentabilité. Genre obsolescence programmée, et créer des problèmes pour vendre des solutions.

    3. Bonjour, la remarque qui se situe en dessous de la vidéo « il y aura toujours des pauvres » n’est pas exacte au regard du mode de calcul du taux de pauvreté que vous expliquez bien dans votre vidéo.
      Il est en effet possible que personne ne se situe en dessous du seuil de pauvreté, on aurait donc la moitié des personnes ayant les revenus les plus faibles qui se situeraient entre le seuil de 60% du revenu médian et le revenu médian lui-même. Dans ce cas, on aurait bien un taux de peuvreté de 0%.

      1. Puisque le seuil de pauvreté correspond à 60 % du niveau de vie médian, il existe effectivement une possibilité « technique » que le taux de pauvreté soit égal à 0 %. Il s’agit toutefois d’un cas extrême et assez peu réaliste correspondant à une société très égalitaire. Il est également fort probable que dans une telle société, la notion de pauvreté soit définie de manière alternative.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

8 commentaires

Commenter