La colocation

la finance pour tous

La colocation revêt des formes très diverses. Des concubins, qu’ils soient pacsés ou non, sont considérés comme des colocataires. Néanmoins, le terme de colocation recouvre généralement une situation à travers laquelle plusieurs personnes, qui n’ont pas de lien particulier, choisissent d’habiter ensemble, le plus souvent pour des raisons financières.

Un mode particulier de location qui se développe

En France, la colocation concerne majoritairement les étudiants. Selon l’enquête 2016 menée par l’OVE (Observatoire national de la vie étudiante), plus de 11 % des étudiants ont choisi la colocation.

La colocation, très répandue dans les pays anglo-saxons et chez nos voisins européens, est désormais favorisée dans notre pays du fait :

  • des loyers élevés dans les grandes villes françaises ;

  • de l’essor du nombre de familles monoparentales, aux revenus plus limités.

A ces facteurs structurels, s’ajoute la crise, facteur conjoncturel, qui réduit le niveau de vie de nombreux foyers.

Les seniors peuvent également trouver des avantages à cette solution qui, outre l’intérêt financier, leur offre un peu de compagnie.

Vous devez être conscient que des formalités sont nécessaires pour que la colocation soit reconnue, en particulier par le bailleur.

La colocation offre des avantages mais elle peut tourner au cauchemar si elle n’est pas suffisamment encadrée (par l’instauration d’une charte entre colocataires par exemple) ou si les personnes concernées n’ont pas des comportements responsables. C’est pourquoi bien connaître ses colocataires permet de limiter les risques et les mauvaises surprises.

 

0 commentaire

Commenter