PRATIQUE

Qu'est- ce qu’une obligation ?

Les obligations sont des titres de créance négociables, utilisés par les entreprises ou les Etats pour emprunter de l’argent sur les marchés financiers.

En achetant des obligations, vous recevez un intérêt en rémunération de ce prêt – on l’appelle le « coupon » -, et au terme prévu, l’émetteur vous rembourse le montant emprunté.
Pendant leur durée de vie, les obligations font l’objet d’une cotation en bourse qui vous permet de les revendre avant leur échéance ou d'en acheter d’autres en cours de vie. Il en existe de nombreuses catégories aux caractéristiques très variables.

Voici les principales caractéristiques des obligations et les critères qui peuvent guider votre choix.

La durée de vie

Elle peut s’étendre de quelques mois à perpétuité. Dans ce dernier cas, il n’est pas prévu de remboursement de capital, sauf par anticipation. Plus la durée est longue, plus le risque de non remboursement de cette dette est important et plus le taux d’intérêt servi par l’émetteur de l’obligation est élevé.

Le taux d’intérêt

Il peut être fixe ou variable sur toute la durée de vie de l’obligation. Il peut également être « révisable », c’est-à-dire passer de « fixe » à « variable », ou l’inverse. Il peut enfin être indexé sur quelque chose (l’inflation, le cours du baril de pétrole, l’or, le CAC, etc.) ou calculé sur la base d’un zéro coupon (ce qui signifie qu’il n’y a pas de versement de coupon durant la vie de l’obligation). 

En savoir plus

Taux fixe ou taux variable

Une obligation à taux fixe permet de recevoir une rémunération constante (le coupon) pendant toute la durée de détention du produit. Le taux d'intérêt figure dans le libellé de l'obligation, ainsi que la date d'échéance. En le multipliant par le montant du nominal (c'est-à-dire la valeur affichée de l'obligation), on obtient le montant du coupon.

Dans le cas d'une obligation à taux variable, le revenu perçu par l'acheteur (c'est-à-dire le détenteur de l'obligation) varie tous les trimestres, tous les semestres ou tous les ans en fonction des taux de rendement pratiqués sur le marché. Si ces taux augmentent, le porteur de l’obligation reçoit donc une plus forte rémunération. Si les taux diminuent, les revenus baissent.

Distribution ou capitalisation

La quasi-totalité des obligations prévoient de verser leur intérêt chaque année. A contrario, certaines capitalisent ces intérêts et remboursent au terme la valeur du capital initial et la totalité des gains. Les premières s’adressent plutôt aux personnes à la recherche de revenus complémentaires ; les secondes visent celles qui désirent constituer un capital dans le temps.

Obligations proches des actions

Obligations convertibles, à bons de souscription d’actions ou d’obligations, remboursables en actions : il existe de nombreuses obligations qui, tout en servant un intérêt – souvent modeste – donnent le droit d’être échangées contre des actions de l’entreprise émettrice. Leur comportement est plus proche de celui des actions auxquelles elles permettent d'accéder en limitant ses risques.

Créé le 20 juin 2007 - Dernière mise à jour le 21 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
3 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 21/06/2017 11:43

Bonjour,

La principale différence réside dans le fait que les actions correspondent à des parts du capital d’une société, alors que les obligations sont de l’endettement. Si vous avez des actions, vous êtes actionnaire et pouvez voter à l’Assemblée Générale de l’entreprise. Vous aurez ainsi la possibilité de voter contre la rémunération du PDG si vous estimez que les résultats de la société sont insuffisants. Vous pouvez détenir directement des actions via un PEA ou un compte-titres. En revanche, la société n’est pas obligée de vous faire des versements (mais les sociétés qui versent des dividendes sont bien perçues par les marchés).

Les obligations ne donnent pas droit à participer aux décisions de la société car vous ne détenez pas de capital, mais elle vous donne droit à des versements réguliers (les coupons). Vous récupérez par ailleurs votre mise initiale à la fin (les faillites sont rares). Mais les particuliers ne peuvent pas détenir directement des obligations, seulement indirectement via une assurance-vie pour l’essentiel. Une autre différence concerne le profil de risque : les actions sont plus volatiles et le risque de perte en capital est plus élevé. Mais c’est également l’investissement le plus rentable sur longue période. En conclusion, il n’existe pas un produit qui soit meilleur que l’autre, les deux sont complémentaires et la bonne répartition dépend des objectifs de chaque personne.
Meilleures salutations.
L'Equipe de Lafinancepourtous.com

komail , publié le 20/06/2017 15:10

Quels sont les points qui marquent la différences entre actions et obligations ?

Alju , publié le 11/11/2014 08:23

Vue,le site est instructif. Merci

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !