PRATIQUE

Les critères pour acheter sa résidence principale

Au-delà des qualités intrinsèques du bien, deux principales considérations sont à prendre en compte avant de se lancer dans l’accession à la propriété : vos besoins actuels, directement liés à votre situation familiale et personnelle, et la perspective de revente future au meilleur prix.

Les besoins actuels

Les premiers critères répondent à une logique de court terme et visent à satisfaire votre mode de vie et vos exigences actuels. Si vous êtes célibataire et que vous sortez beaucoup, il est certain que vous allez privilégier un logement situé en plein centre ville, proche de restaurants, et autres loisirs.

Si, au contraire, vous êtes marié et avez des enfants, vous serez sensible à la taille du logement et à la proximité des crèches et écoles. Vous apprécierez également la proximité des transports en commun pour limiter le temps de vos déplacements, car vous êtes alors soumis davantage aux contraintes horaires.

Si vous êtes âgé, la présence d’un ascenseur vous semblera impérative.

Ces critères sont subjectifs et sont fonction de la situation de chacun.

La perspective de la revente future.

Le second critère répond davantage à une optique de moyen-long terme et est plus objectif. Même si votre logement vous plaît énormément et que vous vous y sentez bien, si vous êtes obligé de vendre votre bien suite, par exemple, à une mutation professionnelle, vous le vendrez d’autant plus rapidement et avec une plus-value d'autant plus intéressante qu'il détiendra certaines caractéristiques.

Le simulateur Achat / Location souligne bien que le fait que bénéficier d’une plus-value lors de la revente du bien a un impact important sur le bilan financier de l’achat comparé à celui de la location.

Si vous détenez un appartement, il se vendra d’autant plus facilement qu’il sera situé dans un immeuble de qualité avec des parties communes en bon état.

Si votre bien est situé près de toutes les commodités (commerces et écoles notamment), qu’il dispose de transport à proximité (métro, gare, bus) alors il n’en sera que davantage valorisé.

Sachez également qu’un logement n’aura pas les mêmes qualités s’il est neuf ou ancien. Outre l’aspect qui diffère, un logement ancien offrira parfois moins de commodités qu’un bien neuf ou récent, et ne disposera pas toujours d’ascenseur, de cave ou de parking.

Vous pouvez également parier sur l’avenir et acheter un bien qui, pour le moment, n’est pas proche des transports, mais pour lequel une desserte de transport en commun est prévue.

C’est une bonne solution si vous ne disposez pas du budget nécessaire pour l’acquisition d’un bien qui bénéficie de tous les avantages.

Examiner à la loupe les qualités intrinsèques du bien que vous souhaitez acquérir est également indispensable. Sachez que le vendeur doit établir un ensemble de diagnostics, ce qui inclut notamment l’évaluation de la surface (pour les appartements) et la recherche de présence de termites.

La garantie des vices cachés protège l’acheteur, en cas de découverte d’un vice non apparent (exemples : caractère inondable d’un terrain, ou instable d’une construction, fragilité des poutres maîtresses…). Il a deux ans à compter de la découverte du vice pour intenter une action. Et aura d’autant plus de chances de voir aboutir son action que son vendeur est un professionnel, tel un  marchand de biens   Définition Professionnel qui achète le bien en son nom dans l’objectif de le revendre en réalisant une plus-value, notamment après réalisation de travaux.
. Ce dernier est responsable des biens cédés pour une durée de trente ans. En revanche, la responsabilité de l’agent immobilier ne sera a priori pas engagée. Et celle du vendeur particulier difficile à mettre en cause.

Créé le 04 février 2010 - Dernière mise à jour le 02 septembre 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
3 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
L’équipe de l’IEFP, publié le 20/07/2016 12:09

Bonjour,

L'accord de la banque lors de la souscription d'un crédit immobilier dépend de votre projet, de votre apport personnel, de votre capacité de remboursement et de votre situation personnelle et professionnelle. Dans votre cas, il convient de contacter un autre établissement pour savoir si votre projet est susceptible d'être recevable.

Meilleures salutations.
L'Equipe de Lafinancepourtous.com

MFG , publié le 19/07/2016 10:28

Bonjour, je ne suis pas encore membre de la banque populaire. Ma banque me refuse un crédit immobilier parce que je n'ai pas d'apport (mon apport d'environ 10 000 euros est actuellement gelé car la succession n'est pas liquidée). Puis-je obtenir un crédit de 10 0000 euros remboursé sur quinze ans ? Je suis fonctionnaire de l'éducation nationale et accessible au taux zero avec un salaire de 2K8 mensuels.

Rolland , publié le 16/04/2015 15:21

Merci pour les infos,et je réfléchi pour un achat immobilier,pour l'année prochaine si possible.
Cordialement

Rolland..

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !