Destination des fonds du livret A

la finance pour tous

Pour des motifs de protection de l’épargnant et de mise à l’abri de risque de faillite, crise financière banqueroute, et pour utiliser les fonds ainsi collectés à des missions d’intérêt général… l’État a décidé de centraliser une partie des fonds collectés par le Livret A à la Caisse des dépôts et consignations.

Livret A : des fonds centralisés

C’est la Direction des fonds d’épargne de la Caisse des dépôts qui gère financièrement les milliards d’euros collectés par le Livret A, le LDDS et le LEP.

En échange de cette centralisation des fonds, la Caisse verse aux réseaux collecteurs une commission.

Avant la réforme du 1er janvier 2009, ce taux était en moyenne de 1,12 %. La réforme de 2009 a modifié les règles de centralisation (aujourd’hui le Livret de développement et solidaire, le LEP et le Livret A sont centralisés ensemble) et de commissionnement : les banques perçoivent un taux de commissionnement moyen de 0,3 %.

Le livret A pour financer le logement social

Historiquement, le Livret A finance le logement social – et depuis peu, en plus, le renouvellement urbain, c’est-à-dire que pratiquement la Caisse des dépôts et consignations utilise la ressource du Livret A pour prêter de l’argent aux organismes du logement social : OPAC, OPH, Entreprises Sociales de l’Habitat.
Les prêts sont indexés sur le taux du Livret A, à des taux privilégiés. 

Mais la Caisse n’utilise pas toute la ressource du Livret A, essentiellement parce que le coût de la ressource (taux du Livret + taux de commissionnement) peut être sensiblement supérieur aux taux des prêts. Au lieu de financer l’intégralité des fonds, la Direction des fonds d’épargne pourra par exemple choisir de placer sur les marchés financiers, espérant une plus forte rentabilité.

    2 commentaires sur “Destination des fonds du livret A”
2 commentaires

Commenter