Les plans d’investissement programmé

la finance pour tous

Investir sur les marchés financiers, en actions et en obligations, n’est pas réservé aux épargnants les plus riches ou à ceux qui disposent d’un capital important à placer. Il est possible en pratique d’épargner régulièrement, avec de très petits montants, pour se constituer un capital sur le long terme.

Epargne régulière et effet « boule de neige »

L’épargne régulière est vertueuse. Quand cette capacité d’épargne ne déséquilibre pas le budget, elle est « indolore » et l’effet boule de neige à long terme des versements réguliers joue à plein.

Investir régulièrement permet une progression plus régulière de son épargne.

Personne ne sait quand la bourse va monter ou quand elle va baisser. Si vous pensez qu’elle finit toujours par monter, à la longue, l’investissement régulier, par exemple 100 euros par mois, est idéal. En pratique, vous achetez plus de titres quand la bourse a baissé et moins quand elle a monté.

Ainsi, sur le moyen-long terme, vous bénéficiez d’un « lissage » de l’évolution de votre épargne, qui est moins fluctuante.

Combien investir selon votre objectif ?

Si vous estimez avoir besoin de 100 000 € à 65 ans, il va falloir (hypothèse de rendement annuel de 3 %) investir chaque mois :

– 170 €/mois si vous commencez à 35 ans

– 310 €/ mois si vous commencez à 45 ans

– 720 € si vous commencez à 55 ans

Plus on commence tôt, moins l’effort d’épargne est important !

D’où l’intérêt de pouvoir dégager une capacité d’épargne dès que possible.

Mettre en place un plan d’investissement programmé

En pratique, les intermédiaires financiers offrent des services d’investissement programmés dans des fonds et des sicav diversifiés. Vous n’avez alors qu’à choisir le placement qui vous convient, plus ou moins risqué, et le montant que vous souhaitez investir chaque mois, selon vos capacités : 50, 100, 200 ou encore 500 euros.

Soyez vigilant sur les frais d’entrée qui s’appliquent sur chaque versement. 

Ces solutions sont disponibles le plus souvent dans un plan d’épargne en actions (PEA) ou dans un contrat d’assurance vie multisupports. Cela peut s’appeler « Plan d’investissement régulier » ou encore « Versements programmés ».  

Faites le point régulièrement sur votre capacité d’épargne

Si votre situation financière s’est améliorée, n’hésitez pas à augmenter vos versements réguliers. Le capital à terme n’en sera que supérieur ! Mais si votre situation change, vous avez la possibilité à tout moment de modifier, de suspendre ou d’arrêter les investissements programmés sans pénalités.

0 commentaire

Commenter