Comment acquérir des OPC ?

la finance pour tous

Les fonds de gestion collective (ou organismes de placement collectif – OPC) s’achètent auprès de tout intermédiaire financier. Il suffit de passer un ordre d’achat (ou de vente) en indiquant le code ISIN du produit.

Juridiquement, il existe deux sortes d’OPC: les OPCVM (fonds coordonnés) et les FIA (fonds alternatifs, dont le nom peut être trompeur car les fonds d’épargne salariale, pas particulièrement risqués, en font partie).

Le mode de cotation

A la différence des trackers, les fonds indiciels cotés en bourse, les OPC classiques ne sont pas cotés. Ils sont valorisés au mieux une fois par jour et les achats ou vente se font à cours inconnu : vous devez indiquer à votre intermédiaire le nombre de parts que vous souhaitez acheter ou vendre et l’opération sera réalisée à la valeur liquidative (le prix d’échange du fonds) déterminée lors de la valorisation suivante.

Les frais comptabilisés au client

Les OPC peuvent comporter des frais d’acquisition, appelés commissions de souscription. Inexistants sur la plupart des fonds monétaires, ils atteignent jusqu’à 4 ou 5 % sur les supports en actions les plus sophistiqués. Pour investir 1 000 euros dans un fonds X facturant 4 % de frais, vous devrez donc verser 1040 euros.

Certains intermédiaires financiers ajoutent à ces commissions les frais de courtage habituellement pratiqués pour les achats et ventes d’actions. Au total, ces prélèvements peuvent donc être très importants et pénaliser les investisseurs les plus modestes.

A l’inverse, il existe des établissements permettant l’accès à plusieurs centaines de fonds sans prélever aucun frais d’entrée ou en facturant des frais réduits.

Certains OPC prévoient aussi des frais de sortie et retiennent de 0,5 à 1 % du capital lors de la revente des parts. Ils sont peu répandus.

 

    7 commentaires sur “Comment acquérir des OPC ?”
    1. Investir 1040€ avec 4% de frais d’entrée, ça signifie 41,6€ de frais d’entrée n’est-ce pas ?
      Ne serait-il pas plus clair de dire que si on investit 1000€ sur un fonds à 4% de frais d’entrée, alors on n’investit que 960€, et 40€ partent rémunérer l’intermédiaire ?

      1. Bonjour,

        Dans votre cas, vous réalisez un investissement brut de 1040 €. Avec 4% de droits d’entrée, votre investissement net sera de 998.4 €. Les investissements réalisés par la société de gestion seront effectivement effectués sur la base des 998.4 € investis.
        Votre exemple est plus clair car il repose sur un investissement brut de 1000 € mais le principe reste identique notamment en ce qui concerne la rémunération du gestionnaire. Aujourd’hui, vu l’état des marchés finnanciers, nous ne pouvons que vous inciter à fuir les investissements avec des droits d’entrée prohibitifs (ex/4%) que vous aurez du mal à récupérer au fil du temps en cas de chahuts encore plus vifs des marchés.

        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. En parlant de commissions de souscription ici, parle-t-on de frais de souscriptions qui se trouvent aux alentours de 2% ? Ou bien parle-t-on de deux commissions différentes ?

      1. Bonjour,

        Nous évoquons les frais de souscription qui peuvent varier selon les supports financiers et les établissements qui les vendent.

        Meilleures salutations
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

        1. J’ai mal formulé ma questionn, quand vous parlez de frais de souscription dans ce paragraphe, parlez-vous des frais d’entrée ou d’autre chose ? Parce que dans une autre page vous parlez de frais d’entrée, de gestion, de surperformance, et mouvements, mais pas de souscription

7 commentaires

Commenter