Créer et gérer son Compte personnel de formation

la finance pour tous

Le CPF doit être créé en ligne par le salarié. Rappel de la procédure, et des formations éligibles.

C’est au salarié, en activité ou en recherche d’emploi, de créer son Compte personnel de formation, en ligne sur le site de l’administration.
L’espace « Titulaires » est destiné aux salariés et demandeurs d’emploi. Il leur permet d’accéder à diverses informations : gestion du compte personnel « mon compte formation », liste des formations accessibles, dossiers de formation en cours ou achevés…

Créer son compte personnel de formation en quatre étapes

Vous vous connectez au site moncompteformation.gouv.fr et vous cliquez sur le bouton en haut à droite de l’écran d’accueil ou sur l’écran d’accueil « Je créé mon compte ».

1 – Vous validez les conditions générales d’utilisation,
2 – Vous saisissez votre numéro de Sécurité sociale (en tant qu’identifiant), vos nom, prénom et votre adresse e-mail,
3 – Vous saisissez un mot de passe,
4 – Après réception d’un mail de confirmation, vous validez votre inscription sur le site.

Les formations éligibles au CPF

Le CPF permet de financer les actions de formation sanctionnées par les certifications professionnelles dûment validées ou enregistrées.
Les formations éligibles au CPF sont notamment les suivantes :

  • les formations permettant d’acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel…) ;
  • les formations d’acquisition d’un « socle de connaissances et de compétences » ;
  • les formations d’accompagnement à la VAE (Validation des acquis de l’expérience) ;
  • les formations permettant de réaliser un bilan de compétences ;
  • les formations en vue de créer ou de reprendre une entreprise ;
  • la formation pour préparer l’épreuve théorique du code de la route et l’épreuve pratique du permis de conduire (permis B permis du groupe lourd).

Les formations éligibles au CPF doivent être sanctionnées par :

  • une certification professionnelle enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ;
  • une attestation de validation de bloc de compétences faisant partie d’une certification professionnelle enregistrée au RNCP ;
  • une certification ou une habilitation enregistrée dans le Répertoire spécifique, dont la certification relative au socle de connaissances et de compétences professionnelles (CléA).

D’autres formations possibles

Les formations proposées dans le cadre du CPF ne sont pas les seules formations accessibles aux salariés ou fonctionnaires. Il existe d’autres formations, non finançables par ce biais notamment parce que non certifiantes, mais également utiles. Certaines peuvent être financées sur fonds publics ou mutualisés (par les OPCO – opérateurs de compétences pour les salariés du secteur privé travaillant dans des entreprises de moins de 50 salariés), elles devront pour cela avoir reçu le certification Qualiopi. D’autres également ou seulement par votre entreprise (dans le cadre du plan de développement des compétences obligatoire dans les entreprises de 50 salariés ou plus).

CPF : comment faire sa demande de formation ?

Seul le salarié, l’agent public ou tout autre titulaire d’un Compte personnel de formation, peut prendre l’initiative de l’utilisation son CPF pour financer une formation.

L’accès à son espace sécurisé sur le Compte personnel de formation est possible via le site internet www.compteformation.gouv.fr ou en utilisant l’application mobile Moncompteformation, téléchargeable avec un smartphone (avec l’App Store ou Google Pay).

Pour obtenir plus d’informations générales sur les droits à la formation, vous pouvez téléphoner au 09 70 82 35 50 (ou au 09 70 82 35 51 pour des problèmes techniques sur le site ou l’application mobile).

Vous devez consulter votre crédit en euros de droits à formation enregistrés sur votre compte personnel de formation et rechercher la formation souhaitée parmi les formations éligibles au CPF.

Une formation sur le temps de travail ou sur vos congés

  • Si la formation est effectuée pendant le temps de travail, l’accord de l’employeur est nécessaire (car le salaire est maintenu). La demande d’autorisation doit être adressée à l’employeur au moins 60 jours avant le départ en formation (120 jours si l’action de formation dure au moins six mois). L’entreprise doit donner sa réponse dans un délai de 30 jours calendaires. A défaut de réponse durant ce délai, son accord est considéré comme acquis.
  • Si la formation est effectuée en dehors des heures de travail, l’accord de l’employeur n’est pas nécessaire. Le salarié peut librement utiliser ses droits à formation. Sa demande de formation peut être validée par un conseiller en évolution professionnelle.

Qui paie la formation ?

Le paiement de la formation suivie s’effectue directement à partir du Compte personnel de formation (CPF), lors de la validation de la formation, sans passer par un intermédiaire (employeur, organisme paritaire…).
Les frais pédagogiques et les frais annexes (transport, repas, hébergement) liés aux formations réalisées pendant ou hors temps de travail peuvent être pris en charge par la Caisse des Dépôts (CDC). Il peut également exister une prise en charge des frais de garde d’enfant ou de parent à charge (que les formations aient lieu pendant ou hors temps de travail).

Le compte peut être abondé par l’employeur, sur demande du titulaire du CPF, dans le cas où les droits acquis enregistrés sur le CPF sont insuffisants pour financer intégralement la formation envisagée.
Les droits CPF peuvent être complétés par d’autres dispositifs :

  • pour les salariés : plan de développement des compétences (ex-plan de formation de l’entreprise), reconversion ou promotion par alternance (ex-période de professionnalisation), projet de transition professionnelle (ex-congé individuel de formation), congé validation des acquis de l’expérience (VAE) ;
  • pour les jeunes âgés de 16 à 25 ans : formations financées par la Région ou Pôle emploi ;
  • pour les demandeurs d’emploi : formations financées par la Région ou Pôle emploi, notamment.

Un financement complémentaire de l’État pour les formations du numérique

Dans le cadre du plan « France Relance », un abondement par l’État des droits à formation mobilisables dans le Compte personnel de formation (CPF) peut être déclenché pour compléter le paiement d’une formation du domaine du numérique (exemples : développeur web, créateur et administrateur d’un site internet, technicien d’assistance en informatique…). Cet abondement est proposé automatiquement, en cas de reste à charge à payer, dans la limite de 1 000 € par dossier de formation. Pour en savoir plus : CPF et France Relance ou une ligne d’assistance téléphonique au 09 70 82 35 51