La crise de la dette publique

Crise financière et déficit public

Face à la crise financière de 2008 et au risque d’effondrement économique, de vastes plans de soutien budgétaires publics ont été mis en place dans la plupart des Etats du monde. Ils contenaient en général un volet de soutien public au système bancaire et financier et un volet de soutien de la demande privée défaillante (du fait notamment des restrictions du crédit bancaire et des efforts prioritaires de désendettement des ménages et des entreprises).

Les déficits des États ont en conséquence considérablement augmenté.

Les dépenses publiques des pays de la zone euro représentaient 46 % du PIB en 2007 et 50,8 % (+ 4,8 points) en 2009.

 

En 2007

En 2009

Zone Euro

46 %

50,8 %

USA

36,8 %

42,2 %

Royaume-Uni

43,9 %

51,6 %

Japon

36 %

41,8 %

France

52,4 %

56,2 %

Les déficits ont explosé passant par exemple de 0,7 % du PIB en 2007 pour la zone Euro à 6,3 % en 2009.

 

En 2007

En 2009

Zone Euro

0,7 %

6,38 %

USA

2,8 %

11,2 %

Royaume-Uni

2,7 %

11,4 %

Japon

2,4 %

8,7 %

Idem pour les dettes publiques qui passent pour la zone Euro de 66,2% du PIB en 2007 à 79,3% en 2009.

 

En 2007

En 2009

Zone Euro

66,2 %

79,3 %

USA

66,4 %

84,5 %

Royaume-Uni

44,5 %

69,6 %

(Source : Eurostat et FMI)

Créé le 18 février 2013 - Dernière mise à jour le 18 février 2013
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Noter cet article
  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 4.5

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !