PRATIQUE

DÉCRYPTAGES

Comment vendre son bien dans les meilleures conditions

Savoir évaluer son logement au prix du marché, veiller à sa présentation, réaliser des travaux de rafraichissement sont autant de conseils à suivre pour vendre au mieux un bien immobilier.

Il ne s’agit pas ici de vous donner des conseils pour maquiller un bien, cacher ses défauts ou taire la construction prochaine d’un immeuble qui bouchera la vue depuis votre salon… Mais simplement d’insister sur quelques idées simples et honnêtes. Tout d’abord, essayer d’évaluer correctement votre bien, c'est-à-dire ne pas vous faire d’illusion sur sa valeur. Veiller ensuite à le présenter au mieux (ordonné et propre sont un minimum) tout en sachant que vous ne « retrouverez » que très rarement les travaux coûteux de réfection de la salle de bains si vous avez utilisé des matériaux de prix.

Fixer le juste prix

Comme pour l’achat, vous pouvez décider de procéder à la vente de votre bien, seul ou en ayant recours à un professionnel.

Même si avec la seconde solution, le montant qui vous revient est amputé de la commission de l’intermédiaire (en moyenne 5% du prix à payer par l’acheteur), le professionnel vous apporte sa connaissance du marché. Ce dernier, notaire ou agent immobilier, aura une idée des prix réellement pratiqués.

Même si vous ne souhaitez pas vous faire aider par un professionnel, vous pouvez toujours demander à plusieurs d’entre eux d’établir une évaluation gratuite de votre bien. Avec trois évaluations chiffrées vous aurez une bonne idée du prix que vous pouvez espérer récupérer de la vente de votre bien.

Ce n’est pas l’évaluation qui aboutira au montant le plus élevé qui sera forcément la plus réaliste. N’oubliez pas que l’agence peut avoir intérêt à surévaluer votre bien pour emporter le mandat de vente.

Alors pour départager les différentes évaluations, vous devez avoir votre propre idée en vous informant sur l’état du marché. Il ne sert à rien de commencer à un niveau trop élevé. Un bien proposé à un prix de départ manifestement surévalué se déconsidère et devient invendable.

Vous pouvez compléter ces estimations par des études du marché immobilier, par régions et villes, réalisées dans la presse ou par des professionnels.

Ces évaluations sont d’autant plus utiles qu’elles sont le plus souvent exigées par les banques pour constituer votre dossier de prêt. C’est le cas si vous cédez votre bien pour mener une acquisition qui nécessite l’obtention d’un crédit immobilier.

Certains sites internet vous proposent également de réaliser une étude gratuite en ligne. Pour plusieurs centaines d’euros vous pouvez obtenir une estimation plus fine de votre bien sur dossier ou après passage d’un expert qui se déplace.

Les notaires de France réalisent régulièrement des notes de conjoncture immobilière, qui donnent une bonne idée de l’état du marché et établissent des prévisions, disponibles sur  www.notaires.fr

Veiller à la présentation de son bien

Autre conseil pour mieux vendre : ne négligez pas la décoration de votre bien. Si celle-ci est négligée, trop chargée ou trop personnalisée, elle peut rebuter l’acheteur potentiel alors que le bien en lui-même dispose d’atouts indéniables.
Si les peintures laissent à désirer, n’hésitez pas à investir un peu pour repeindre le logement qui sera ainsi rafraîchi.

De même, changer la moquette nécessitera d’effectuer des dépenses, mais peut vous permettre de céder plus rapidement votre bien tout en obtenant un meilleur prix.

Certains vont même plus loin en remettant complètement leur bien en scène. Cela porte le nom de « home staging », une pratique qui vient des Etats-Unis et qui se développe actuellement en France à la faveur de la crise du marché immobilier.

Contrairement à la décoration, qui vise à adapter l’environnement aux goûts du propriétaire, le « home staging » consiste à rendre un bien immobilier le plus impersonnel possible pour en accroître le prix marchand.

Il existe environ 300 entités qui réalisent cette pratique aujourd’hui sur notre territoire. Des réseaux d’agences immobilières ont même noué des partenariats avec certaines d’entre elles pour étoffer leur offre.

Elles peuvent vous aider à réorganiser l’espace, à ajouter certains accessoires qui mettront votre bien en valeur, de façon à répondre au goût d’un potentiel acheteur.
Bien évidemment, ce service a un coût, qui s’établit à plusieurs centaines d’euros (hors travaux et réparations éventuels).

Outre les conseils qu’il vous donne, ce professionnel peut également présenter l’atout de vous mettre en contact rapidement avec des artisans pour remettre en état votre bien.

S’il peut aider à vendre le bien, le « home staging » ne peut en aucun cas gommer ses défauts majeurs (tels que présence d’un vis-à-vis, absence d’ascenseur pour les étages élevés, manque de luminosité). C’est bien en amont, lors de l’achat, que vous devez prendre conscience des critères pour sélectionner votre logement.

Créé le 04 février 2010 - Dernière mise à jour le 11 avril 2012
© IEFP – la finance pour tous
 
1 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
SLS , publié le 18/07/2013 15:12

Site complet et pratique

 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !