Epargne retraite

L'épargne retraite individuelle : Préfon et contrat Madelin

La PREFON

Réservée aux agents et anciens agents publics et à leurs conjoints, la PREFON fonctionne sur la base du versement de cotisations (mensuelles, trimestrielles, semestrielles ou annuelles) et offre la possibilité de racheter sous certaines conditions des cotisations en plus de celles que l’on verse régulièrement.

Chaque année de cotisation se transforme en points acquis qui composent la valeur de la rente de sortie.

La sortie se fait en rente lors de la cessation d'activité. Toutefois, depuis la réforme des retraites de 2010, une sortie sous forme de capital à hauteur de 20% est possible. Les cotisations PREFON versées entrent - comme toutes les sommes destinées à un système de retraite par capitalisation - dans le plafond de déductibilité fiscale globale de 10% des revenus professionnels nets et de 8 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale de l’année précédente. A ceci s’ajoutent les versements effectués pour le rachat d’années dans la limite d’un plafond selon les périodes concernées.

Le Contrat MADELIN

Il est réservé aux travailleurs non salariés et non agricoles ainsi qu’à leur conjoint. Le public visé est celui des professions libérales, des commerçants, des artisans et des dirigeants de société.

Ce contrat fonctionne sur le même principe que les autres épargnes individuelles : moyennant le versement régulier d’une cotisation, vous percevrez, une fois à la retraite, une rente fixe jusqu’à votre décès.

Il est à noter que les versements ne sont pas libres. Au moment de votre adhésion, vous devez choisir le type de classes de cotisation : le montant des versements varie entre 40 € et 12 000€ annuels. De plus, une fois que vous avez commencé à épargner, vous ne pouvez pas arrêter. Vous vous engagez à le faire jusqu’à votre retraite. La seule souplesse accordée réside dans le fait de pouvoir moduler vos versements, d’une année sur l’autre, dans une proportion de 1 à 10.

Ce type d’épargne retraite a un mode de fonctionnement très proche de celui de l’assurance vie (contrats en euros ou multisupports).

Il existait, jusqu’à novembre 2010, uniquement deux cas de déblocage anticipé : la cessation d’activité à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire et l’invalidité. Vous pouviez alors récupérer la totalité du capital épargné. Depuis la loi de novembre 2010 portant réforme des retraites, de nouvelles possibilités de sorties anticipées sont prévues. Les assurés ont ainsi la possibilité de récupérer leur épargne de façon anticipée en cas de décès du conjoint ou du partenaire de pacs, en cas de surendettement ou dès lors qu'une situation le justifie selon le président du tribunal de commerce auprès duquel est instituée une procédure de conciliation.

La sortie peut être versée sous forme de revenus de remplacement ou de rentes viagères.

L’avantage fiscal à l’entrée est le même que pour le PERP ou la Préfon : les prestations servies en contrepartie de cotisations déductibles sont imposables à l’impôt sur le revenu après un abattement de 10 % pour les prestations servies sous forme de rente. Les versements en capital et les prestations en nature sont exonérés.

Une déduction supplémentaire de 15 % de la fraction de leur bénéfice dans la limite de 8 fois le plafond de la Sécurité sociale de l’année précédente est autorisée.

Créé le 31 janvier 2013 - Dernière mise à jour le 05 janvier 2016
© IEFP – la finance pour tous
 
0 commentaire(s)  
Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.
Noter cet article
  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Moy : 3

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

       
ARTICLES LIÉS
QUESTIONS/RÉPONSES Posez votre question
 
institut pour l'éducation financière du public

lettre d’information MENSUELLE - ABONNEZ-VOUS !