Trois façons d’acheter des obligations

la finance pour tous

En direct ou via un support collectif ? L’investissement en obligation peut être réalisé directement sur le marché ou en passant par des « véhicules collectifs » :

L’investissement en direct

On peut acheter des obligations émises par un État (dites « souveraines » par traduction littérale du terme anglais « sovereign risk ») ou une entité publique de type région, Banque Européenne d’Investissement etc… Pour les obligations d’État, on parle en France d’OAT (Obligations assimilable du Trésor). Il est possible d’y souscrire très régulièrement, même si les particuliers sont très rares sur ce marché. On peut se renseigner sur les émissions réalisées par l’État sur le site de l’Agence France Trésor.

On peut également acheter des obligations d’un émetteur privé (« corporate ») : grande société internationale ou entreprise d’une bonne taille capable d’aller sur les marchés financiers. La très grande majorité des grandes entreprises cotées en Bourse émettent des obligations (LMVH, Renault, Total…)

L’investissement via un fonds en euro

Géré par la compagnie d’assurance et composé essentiellement d’obligations, le fonds en euro protège le détenteur contre les fluctuations des titres qui composent le portefeuille. A tout moment la perte de valeur éventuelle est prise en charge par l’assureur. Le client ne peut pas perdre d’argent s’il veut reprendre sa « mise ». C’est l’effet de cliquet.

Lire notre dossier fonds euro

L’investissement via un fonds d’investissement

Les fonds obligataires classiques (SICAV et Fonds Communs de Placement FCP), « cocktails » de titres gérés par les sociétés de gestion des banques, assureurs et gestionnaires indépendants, sont ouverts à tout moment à l’entrée et à la sortie et destinés aux investisseurs particuliers, entreprises et institutionnels. Un fonds obligataire traditionnel voit sa valeur liquidative évoluer en fonction du cours des obligations qu’il détient.  

Les fonds obligataires « datés »

Leur particularité par rapport aux « classiques » est une période de souscription limitée dans le temps et une échéance finale à laquelle le portefeuille est vendu pour rembourser le client.

Fonds obligataire « daté » ou « à échéance », Kezaco ?

Un fonds daté est un fonds obligataire dit « à échéance ».Contrairement aux fonds obligataires classiques, les fonds datés ne sont ouverts que pendant une durée déterminée et l’on sait globalement pour quelle durée on s’engage. L’objectif est ici de tirer profit de taux obligataires attractifs sur des obligations Corporate (émises par des entreprises privées) souscrites sur des durées à moyen terme (5 ans maximum généralement). Sauf exception, le gérant achète ces obligations et les conserve jusqu’à l’échéance (Stratégie du « Buy And Hold »)

Ces fonds ont généralement une période de souscription courte et une durée de vie limitée. Ils investissent à l’origine en obligations du secteur privé ayant une maturité qui coïncide à peu près avec la date d’échéance du fonds et portent ces obligations jusqu’à échéance.

Les fonds datés sont encore assez peu commercialisés, et sont réservés à la clientèle de certains conseillers en gestion de patrimoine ou de banques privées.

0 commentaire

Commenter