Les limites à la création monétaire

la finance pour tous

Les banques commerciales ne peuvent octroyer autant de crédits ni créer autant de monnaie qu’elles le veulent. En effet, il existe deux limites à leur activité de prêts aux agents économiques : la réglementation prudentielle et la politique monétaire de la Banque centrale.

Réglementation prudentielle

La réglementation prudentielle est destinée à éviter que les banques ne prennent trop de risques et finissent par faire faillite. En effet, si la situation financière d’un client est irrémédiablement compromise, le prêt que la banque lui a consenti risque de ne pas être remboursé.

Dans ce cas, la banque devra combler son manque de liquidités en empruntant aux autres banques les montants non remboursés et devra enregistrer une perte comptable correspondant à la partie du crédit non remboursée.

Si trop de clients de la banque ne peuvent rembourser leurs emprunts, c’est la banque elle-même qui se retrouve dans une situation difficile. Compte tenu des liens de financement entre les banques, qui se prêtent mutuellement, les difficultés d’une banque peuvent se transmettre à l’ensemble du secteur bancaire.

Ratio de solvabilite C’est pourquoi les réglementations dites prudentielles imposent aux banques des limites dans le montant total de leurs engagements. En particulier, elles doivent respecter un ratio de solvabilité rapportant le montant total de leurs fonds propres à leurs engagements au moins égal à 8 %.

Si une banque détient 100€ de fonds propres, elle ne pourra prêter plus de 1250€.

Par ailleurs, les banques sont tenues de mettre en place des procédures de contrôle interne destinées à leur permettre d’apprécier la capacité de remboursement des demandeurs de crédit et limiter ainsi les risques de défaut de paiement.

Politique monétaire

La deuxième limite à la création monétaire vient de la politique monétaire. Le rôle de la banque centrale est de gérer la quantité de monnaie en circulation dans l’économie (ce qu’on appelle la masse monétaire) de façon à ce qu’elle soit adaptée aux besoins des agents économiques.

La banque centrale doit s’assurer qu’il y ait suffisamment de monnaie dans l’économie mais pas trop non plus. Il faut éviter à la fois la récession et l’inflation. Elle a un objectif d’une inflation inférieure à 2 %, mais proche de ce niveau.

Dans la zone euro, c’est la Banque Centrale Européenne qui régule la quantité de monnaie en circulation. Elle est indépendante des États et des autres institutions européennes.

    35 commentaires sur “Les limites à la création monétaire”
    1. Bonjour, vous dites qu’en Europe, c’est la BCE qui gère la masse monétaire. Mais il me semble que chaque Etat membre a gardé sa banque centrale. Quel est le rôle de la Banque de France ou de la Bundesbank, par exemple ? Celle d’un intermédiaire entre la BCE et les banques commerciales ? Ou plutôt, celles de banques centrales pleinement et entièrement, face à la BCE qui serait une sorte de chef d’orchestre ?

      1. Bonjour,
        En effet, les banques centrales nationales existent toujours en zone euro. Cela dit, elles ne mènent plus de politique monétaire indépendante et suivent les décisions prises par la BCE. Elles sont le relais de la politique monétaire de la BCE dans chaque pays.
        Meilleures salutations
        L’équipe de lafinancepourtous.com

    2. Bonjour. Merci pour vos présentations.
      Je voudrais connaitre la proportion de la dette publique souscrite en monnaie nationale (En francs, lorsque notre monnaie était le franc… convertie en Euro il y a 20 ans… et susceptible d’etre convertie dans notre nouvelle monnaie, si notre pays en changeait.)

      1. Bonjour,
        La France s’endette en euros (et avant en francs). Si la France revenait au franc se poserait la question de savoir dans quelle monnaie (franc ou euros) cette dette publique serait remboursée, ce qui est une question épineuse à laquelle nous n’avons pas de réponse.
        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        C’est plutôt le contraire, une hausse du taux de réserves obligatoires limite la capacité des banques à prêter et créer de la monnaie car celles-ci devront détenir plus de réserves lorsqu’elles accordent de nouveaux prêts (et donc augmentent le montant des dépôts).
        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. Bonjour,
      Merci pour votre article. J’ai une question fait on une différence pour une banque entre l’exigence de fond propres et celle de taux de réserve obligatoire en monnaie centrale ?

      Merci par avance

      1. Bonjour,
        Oui, le montant de fonds propres d’une banque n’est pas la même chose que les réserves obligatoires en monnaie centrale. Dans le premier cas il s’agit des sommes apportées par les actionnaires, dans le second de réserves que les banques doivent déposer auprès de la banque centrale.
        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. Bonjour,

      Si je ne me trompe pas, les banques commerciales doivent placer une partie des dépôts qu’elles collectent sous forme de réserves obligatoires auprès de la banque centrale. De plus, elles doivent aussi placer une partie de leurs dépôts auprès de la banque centrale pour pouvoir répondre à la demande de billets de ses clients.
      Ma question est donc la suivante, que font les banques commerciales du reste des dépôts qu’elles collectent ? Peuvent-elles utiliser ces dépôts pour les placer auprès de la banque centrale en cas de besoin de monnaie centrale, plutôt que d’emprunter cette monaie centrale à la banque centrale ?

      1. Bonjour,

        Les réserves obligatoires font partie des instruments de politique monétaire. Depuis 2012 elles sont constituées à hauteur de 1% des dépôts à vue et autres avoirs liquides.
        Si les banques disposent de liquidités excédentaires elles peuvent les maintenir sur leur compte à la banque Centrale , où elles sont rémunérées au taux de la facilité de dépôt, actuellement un taux négatif de -0,4%, ce taux négatif ayant pour objectif d’inciter les banques à accroitre leur financement à l’économie en prêtant d’avantage, notamment aux entreprises.

        Pour en savoir plus :
        https://www.banque-france.fr/politique-monetaire/presentation-de-la-politique-monetaire/definition-de-la-politique-monetaire/les-instruments-de-politique-monetaire/les-reserves-obligatoires
        https://www.ecb.europa.eu/explainers/tell-me/html/minimum_reserve_req.fr.html

        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    5. Bonjour,

      Tout d’abord merci pour toutes vos clarifications sur ces phénomènes complexes.
      J’ai une question quant aux limites rencontrées par les banques dans la création monétaire par le crédit : en quoi la compensation bancaire en monnaie centrale est-elle une limite à la création monétaire par le crédit par les banques commerciales?

      merci et bonne journée!

      1. Bonjour,

        L’octroi de crédit est limitée de deux façons : tous les crédits ne sont pas refinançables , on dit « mobilisables » auprès de la banque centrale. iI faut que la qualité des entreprises emprunteuses répondent à un certain nombre de critères qui garantissent leur solidité financière, appréciés au travers de l’échelle de cotation de la banque de France ou de systèmes de notation internes aux établissements, validés par la banque centrale ; Par ailleurs les ratios de fonds propres limitent également les crédits en imposant aux banques la constitution de fonds propres en rapport avec les volumes et la qualité des crédits accordés.

        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    6. bon jour , je vous remerci infiniment pour ces informations . s’il vous plait je veux un éclaircissement concernant le ratio de solvabilité  » Si une banque détient 100€ de fonds propres, elle ne pourra prêter plus de 1250€.  » quesqu’on entend par fonds propres ici ? signifie le montant de monnaie centrale que détient la banque ou autre chose !
      et merci d’avance

    7. Étant donné que le credit n est que d un jeu d écriture qui ne demande que très peu de travail ou de capital, comment les banques peuvent elles se permettre de demander des intérêts aussi élevés, qui vont, eux, demander un travail beaucoup plus important. (Pensons a un ouvrier du bâtiment qui va souvent rembourser plus de 30000€ d intérêt pour une maison a 250 000€ par exemple. Ça en fait des parpaings soulevés contre « un jeu d écriture »…). Cela paraît profondément… Injuste pour rester poli.

      1. Bonjour,
        Comme pour toute entreprise, une banque détient des fonds propres qui représentent l’argent investi par les actionnaires au moment de la création de l’entreprise et l’accumulation des bénéfices non redistribués sous forme de dividendes. Pour plus de détails, vous pouvez vous référer à notre article « Ratio de solvabilité bancaire » : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/fonctionnement-du-marche/ratio-de-solvabilite-bancaire/ et au site de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) sur les détails des exigences en fonds propres : https://acpr.banque-france.fr/europe-et-international/banques/instances/mecanisme-de-surveillance-unique-msu/exigences-de-fonds-propres

        A côté des exigences de fonds propres, les banques commerciales ont également l’obligation de déposer sur leur compte de dépôt à la Banque centrale, un pourcentage du montant des dépôts qu’elles collectent. Ces réserves obligatoires sont actuellement de 1 % et viennent limiter aussi le volume de crédits, donc de création monétaire, que les banques commerciales peuvent octroyer.
        Pour plus de détails, vous pouvez vous référer à notre article « La politique monétaire de la Banque Centrale » : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/vie-economique/politiques-economiques/creation-monetaire/la-politique-monetaire-de-la-banque-centrale/ et au site de la Banque de France sur les réserves obligatoires : https://www.banque-france.fr/politique-monetaire/presentation-de-la-politique-monetaire/definition-de-la-politique-monetaire/les-instruments-de-politique-monetaire/les-reserves-obligatoires

        La monnaie banque centrale est composée de la monnaie créée directement par la banque centrale sous forme de pièces et de billets, d’une part, et de ces réserves obligatoires que les banques commerciales sont obligées de déposer à la banque centrale, d’autre part. Les fonds propres des banques commerciales ne sont donc absolument pas de la monnaie banque centrale
        Meilleures salutations.
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

35 commentaires

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dès sa validation par l’équipe de lafinancepourtous.com.