La création monétaire : comment ça marche ?

la finance pour tous

À la base même de ce processus de création monétaire se trouve un agent économique (ménage, entreprise) qui souhaite acquérir un bien ou financer un surcroît de dépenses sans avoir les ressources financières correspondantes.

En l’absence de crédit, cet agent ne pourrait pas réaliser immédiatement  son projet et devrait attendre de disposer des ressources nécessaires pour le faire, ce qui dans certains cas pourrait prendre des années, voire ne jamais se réaliser (par exemple acheter une maison pour un particulier).

Toutefois, grâce aux crédits qu’elles accordent à leurs clients, les banques commerciales vont permettre à une grande partie de ces projets de se matérialiser. Les banques commerciales jouent un rôle de prestataire de service financier pour les particuliers et les entreprises qui les situent au cœur du financement de l’économie et en font un acteur majeur de celui-ci.

Deux façons d’octroyer des crédits

Il y a cependant deux façons pour les banques commerciales d’octroyer des crédits à leurs clients.

Utiliser les dépôts existants

La première consiste à utiliser les dépôts de leur clientèle qui sont non employés. Ce faisant, les banques transfèrent des ressources en provenance d’agents en capacité d’épargne vers des agents ayant des besoins de financement.

Comme les dépôts de leurs clients sont généralement liquides à court terme et que les prêts qu’elles accordent sont à plus long terme, les banques pratiquent la transformation d’une épargne liquide préexistante en financements plus adaptés aux besoins de l’économie. Ce processus est résumé par l’adage « les dépôts font les crédits« . Toutefois, il s’agit ici d’un simple transfert d’une catégorie d’agents vers une autre, et il n’y a donc pas de création monétaire.

Créer de la monnaie

La seconde façon pour les banques commerciales d’octroyer des crédits à leurs clients consiste justement à créer de la monnaie, c’est à dire à effectuer un prêt sans avoir les montants correspondant en ressources.

Pour ce faire, les banques commerciales vont créditer le compte courant de leur client du montant du prêt accordé. Par un simple jeu d’écriture, elles vont ainsi créer de la monnaie. Dans ce cas, « les crédits font les dépôts » puisque le montant du crédit octroyé vient alimenter le compte courant du client de la banque commerciale.

C’est grâce à ce processus que le stock de monnaie en circulation croît en liaison avec les besoins de monnaie du système économique. Seules les banques commerciales ont ce pouvoir de création monétaire.

 

    178 commentaires sur “La création monétaire : comment ça marche ?”
    1. Lorsque que la banque accorde un crédit, c’est par un simple jeux d’écritures oui. Mais le client dispose bien de cette somme et il peut en disposer librement. Donc c’est qu’au final cette monnaie existe, car si c’est qu’un simple jeux d’écritures, pourquoi le client peut-il retirer les sommes et d’où viendrait cette argent ?

      1. Bonjour,
        Le client peut utiliser la monnaie créée lors de l’octroi d’un crédit car celle-ci existe par définition ! L’expression « jeu d’écriture » ne signifie pas que la monnaie « n’existe pas », mais simplement que la monnaie est créée via une écriture comptable.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    2. Cette théorie de la création monétaire par les banques, effectivement enseignée au Lycée et ailleurs, doit être amendée.
      Il est vrai qu’une banque peut faire un crédit sans en avoir les ressources, par un jeu d’écritures. Concrètement, elle alimente le compte de l’emprunteur (au passif) et inscrit simultanément ce montant sous forme d’une créance (à l’actif). Le problème, c’est la SUITE…
      Supposons que le client emprunteur émette un chèque du même montant pour règler une dépense. Le bénéficiaire du chèque va le déposer auprès de sa propre banque, qui se retournera alors vers la première banque pour être payée.
      Pour effectuer ce paiement de banque à banque, celle-ci doit utiliser son compte auprès de la banque centrale. A l’actif de son bilan , son solde auprès de la banque centrale va diminuer du montant du chèque, lui même égal au montant du crédit. Au passif, le solde du client emprunteur passe à zéro. Donc finalement, le total du bilan de la banque prêteuse revient à son état initial. En revanche la banque bénéficiaire a augmenté son bilan puisqu’à l’actif son solde banque centrale a augmenté, et au passif le compte du bénéficiaire du chèque a été crédité du même montant.
      Peut-on parler de création monétaire? Oui, mais les choses sont nuancées. La réalité est que la première banque a DÉCLENCHÉ un processus de création monétaire, c’est à dire la transformation par la deuxième banque de monnaie banque centrale en masse monétaire. Dit autrement, la création monétaire est un processus en deux temps. La banque centrale a le contrôle du volume, alors que les banques décident seulement du rythme de cette transformation. Il n’est donc pas juste de dire que les banques ont un pouvoir de création monétaire.

      1. Bonjour,
        La création monétaire est effectivement un processus impliquant deux types d’acteurs : la Banque centrale et les banques commerciales. La première est chargée de l’émission de la monnaie fiduciaire (pièces et billets) et de la monnaie centrale, tandis que les secondes créent de la monnaie scripturale.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      2. Pour moi c’est du pareil au même, ils prêtent de l’argent qu’ils n’ont pas et gagnent des intérêts dessus. Tout ce système de création monétaire par les banques privées doit être revu de fond en comble si on veut une économie saine.

        1. Le fond de tout le système, c’est qu’une banque privée, la Banque Centrale, au bénéfice de ses actionnaires, s’enrichit directement grâce à la création monétaire (la masse est enflée, d’où le mot inflation). Ce système est équivalent à l’impression de fausse monnaie, que les banques centrales ont le droit de faire. Si encore cette nouvelle masse bénéficiait à l’état, donc à tous, on pourrait accepter. Mais ici, c’est de la pure escroquerie.

          1. Bonjour,
            Nous ne comprenons pas votre commentaire : l’unique actionnaire de la Banque de France est l’Etat français. De même, la Banque centrale européenne est possédée par les 19 Banques centrales nationales des pays membres de la zone euro. Actuellement, la Banque de France (et donc l’Etat français) détient environ 20 % du capital de la BCE.
            Meilleures salutations,
            L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. Bonjour, vous faites un travail magnifique merci beaucoup.
      J’ai une petite préoccupation, comment peut-on montrer l’endogénéité de la monnaie ?

      1. Bonjour,
        Selon les partisans de la théorie de la monnaie endogène, la monnaie est créée de manière endogène par le système économique en raison de la demande de monnaie émanant des agents économiques (ménages, entreprises, Etat, etc.). Il est particulièrement difficile de valider ou d’invalider cette théorie : cette question a, en effet, donné lieu à de très nombreuses publications aux conclusions souvent opposées. En ce sens, la lecture de l’article « Endogenous versus exogenous money : Does the debate really matter ? » de A. Sieron pourra vous intéresser. Il est disponible à l’adresse suivante : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1090944319303606

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      1. Bonjour,
        Une création monétaire excessive peut avoir des conséquences néfastes. Financer des déficits publics par création monétaire directe peut, par exemple, engendrer une augmentation de l’inflation et, à terme, une défiance dans la monnaie du pays considéré.
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. Merci pour ces explications claires.
      Autre question sur les quelques 600 milliards destinés à être prêtés aux pays européens suite à la crise sanitaire : si j’ai bien compris c’est la BCE qui prête aux états membres. Mais la BCE est débitrice de qui ?? En d’autres termes quels sont les principaux créanciers de cette dette et y a t il une partie de la somme qui a fait l’objet non d’emprunts, mais de simple création monétaire ? Merci pour vos éclairages !

      1. Bonjour,
        Nous ne sommes pas certains de comprendre votre question. A quoi correspondent les 600 milliards d’euros que vous mentionnez ? Une partie du plan de relance européen d’un montant total de 750 milliards d’euros (https://www.lafinancepourtous.com/2020/07/22/pandemie-de-covid-19-le-plan-de-relance-europeen-est-adopte/) ou du programme d’achats de titres mis en œuvre par la BCE à partir de mars 2020 doté d’une enveloppe de 1850 milliards d’euros (https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/crises-economiques/crise-economique-covid-19/la-dette-publique-et-la-politique-de-la-bce-face-a-la-pandemie-de-covid-19/).
        Meilleures salutations,
        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

      2. La CBE comme les autres banques centrales peut et crée de la monnaie ex-nihilo. Elle ne peut souffrir d’aucune perte ni déficits aussi longtemps qu’elle manipule sa propre monnaie. Toutefois, par souci de comptabilité, elle conserve ses données de création comme des dettes qui doivent être remboursées, ce qui en conséquence entrainera la disparition de l’argent crée et la réduction de la monnaie en circulation, chose qui n’arriverait pas si elle ne la considérait pas ainsi dès le départ.
        En l’espèce elle crée de la monnaie pour absorber un choc économique. Ceci peut être sans gros dégâts si seulement les fonds générés sont directement utilisés pour financer des secteurs producteurs de richesse et non pas des secteurs spéculatifs (ce qui n’est malheureusement pas le cas en général).

    5. Bonjour, tres clair comme article. En revanche, est-ce que la creation de billet fait partit de la creation monetaire ? quel est son finctionnement ? merci par avance

      1. Bonjour,

        Et merci pour vos encouragements ! Les billets sont produits par la Banque centrale. En zone euro, il s’agit donc de l’Eurosystème, composé de la Banque centrale européenne (BCE) et des Banques centrales nationales (BCN), comme la Banque de France. Pour plus de détails sur cette question, nous vous invitons à consulter notre article intitulé « Les Banques centrales créent-elles de la monnaie ? », disponible à l’adresse suivante : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/politiques-economiques/theories-economiques/creation-monetaire/les-banques-centrales-creent-elles-de-la-monnaie/

        Meilleures salutations,

        L’Equipe de Lafinancepourtous.com

178 commentaires

Commenter