Crédit gratuit et paiement fractionné

la finance pour tous

Le paiement fractionné, c’est payer en trois ou quatre fois, sur des sites de e-commerce ou en magasin. Cette facilité de paiement est proposée gratuitement ou est parfois payante. Lorsque le délai de paiement, sans frais, est supérieur à trois mois, il est assimilé à un crédit gratuit, traité comme un crédit à la consommation.

Le paiement fractionné en trois ou quatre fois, comme le crédit gratuit, permettent au commerçant de vendre tout de suite, même si le coût de la facilité de paiement ou du crédit supporté par le commerçant réduit sa marge sur le prix de vente.

Pour le consommateur, cette pratique a pour avantage de l’inciter à acheter immédiatement, sans reporter son achat au moment où il disposera de la somme nécessaire.

Le paiement fractionné : une facilité de paiement qui échappe à la réglementation sur le crédit à la consommation

Présenté comme un mode de règlement alternatif, le paiement fractionné ne correspond pas exactement à un crédit mais à une facilité de paiement car inférieur à 90 jours.

Proposé par des sociétés de crédit spécialisées, des banques ou des fintechs, l’argument est le même : « acheter maintenant, payer plus tard ».

Le paiement fractionné est souvent proposé par le biais de la carte bancaire, qui est utilisée pour régler le premier versement puis les deux ou trois échéances de remboursement restantes. Le paiement en plusieurs fois peut aussi être conditionné à la détention de la carte de fidélité du magasin, qui est adossée à un crédit renouvelable, dont le taux est élevé.

Le paiement fractionné est souvent proposé sans frais, mais pas toujours. Lorsqu’il est annoncé sans frais, c’est que le commerçant prend en charge le coût du service. Lorsque des frais sont facturés au consommateur, le coût est fréquemment exprimé en pourcentage du montant total de l’achat, dans la limite d’un montant en euros.

Ce coût ne peut pas être comparé au taux annuel effectif global (TAEG) d’un crédit à la consommation, qui est calculé sur une période annualisée.

Un paiement « trois ou quatre fois sans frais », comme tout paiement fractionné dont la durée n’excède pas 90 jours, n’est pas un crédit à la consommation, Il n’est pas soumis aux dispositions du code de la consommation protégeant l’emprunteur.

L’établissement financier, directement ou par l’intermédiaire du vendeur, n’est pas tenu de faire une analyse préalable de la capacité de remboursement de l’emprunteur. Celui-ci n’est pas tenu de fournir les pièces justificatives relatives à sa situation financière : justificatifs de revenus notamment.

Échappant à la loi Lagarde, ce type de prestation peut néanmoins amener à compliquer la situation financière du consommateur et, par exemple, à accroître une situation de surendettement.

Crédit gratuit de plus de trois mois : les mêmes règles que pour tout crédit à la consommation

Il n’existe pas de crédit réellement gratuit et les intérêts de ce crédit sont donc soit payés par le commerçant, soit par l’établissement financier procurant l’offre de financement. 

Lorsque la durée du crédit gratuit est supérieure à trois mois, il est soumis à la réglementation applicable aux crédits à la consommation.

Le prêteur doit vous remettre une fiche d’information précontractuelle, qui décrit les caractéristiques du crédit proposé, vous permettant de comparer cette offre avec d’autres propositions de crédit. Puis il vous remet une offre de crédit qui aura valeur de contrat lorsqu’elle sera signée définitivement par vous et l’établissement de crédit.

Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours calendaires, samedi, dimanche et jours fériés compris, à compter du jour de la signature de l’offre de crédit.

La réduction de prix en cas de paiement au comptant n’est pas obligatoire

Le commerçant n’est pas obligé d’accorder une remise sur le prix dans le cas où vous payez comptant alors qu’il propose un crédit gratuit, contrairement à ce qui se pratiquait avant le 1er septembre 2010. Mais si le commerçant consent un escompte pour paiement au comptant, cette réduction sur le prix du bien doit obligatoirement être mentionnée dans les publicités, quel que soit le support. La publicité doit également mentionner qui prend en charge le coût du crédit.


    8 commentaires sur “Crédit gratuit et paiement fractionné”
    1. bonjour,
      est-ce qu’un vendeur (type electromenager) peut conditionner l’achat d’un bien a la souscrption a un credit gratuit? autrement dit, refuser l’achat comptant d’un bien a un client et le reserver aux consommateur qui souscriront au credit. merci

      1. Bonjour,
        A priori non. En cas de pratique commerciale vous semblant contraire à la réglementation, vous pouvez vous adresser aux services de la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCFR) : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/contacter-dgccrf . Ou signaler cette pratique sur le site https://signal.conso.gouv.fr/
        Meilleures salutations
        L’équipe de lafinancepourtous.com

    2. Bonjour,

      Le découvert bancaire n’est pas un droit. Comme pour tout crédit, la banque accorde ou non une autorisation de découvert après analyse de la situation financière du demandeur et en fonction de critères qui lui sont propres.

      Meilleures salutations.

      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    3. Bonjour,

      Nous sommes une association d’intérêt général visant à développer la culture financière des français. Nous ne commercialisons aucun crédit. Vous devez contacter votre banque ainsi que d’autres établissements de crédit pour connaître les conditions de prêt qu’ils peuvent vous proposer selon votre situation : taux du prêt, montant des échéances, coût total du prêt…

      Meilleures salutations.

      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

    4. Bonjour,

      Nous n’accordons aucun prêt, subvention, aides financières. Nous sommes un site d’information sur les finances personnelles.

      Meilleures salutations.
      L’Equipe de Lafinancepourtous.com

8 commentaires

Commenter